La Raviège : une nouvelle base nautique au Gua des Brasses de La Salvetat.

0

A la Salvetat sur Agout, le  Projet « Extension de l’offre touristique du lac de la Raviège  création de la deuxième base nautique au Gua des Brasses Détente et nature » a été présenté,  lors du dernier conseil municipal le mercredi 20 février 2013, aux élus de la Salvetat sur Agout.  Ce projet  a été voté à l’unanimité des élus sans qu’aucune autre variante ne soit envisagée par quiconque. Une autre variante est possible, elle sera l’objet du prochain billet sous l’appellation « Base de plein air et de loisirs rurales » qui devrait réveiller bien des souvenirs… Je me chargerai donc de rafraîchir la mémoire de certains acteurs politiques d’une certaine époque.

Une deuxième base nautique au Gua des brasses sur le Lac de la raviège à la Salvetat sur Agout.

 

Lac de la raviège,un projet extension touristique  au Gua des Brasses

Extension touristique Gua des Brasses 2014

Concentrons nous sur ce projet 2014 dont je conteste l’utilité tant dans sa conception que dans sa pérennité. Tous obnubilés par le sauvetage de la saison touristique 2014, les conseillers municipaux ont écoutés le jeune cadre  d’ E.D.F leur expliquant « la nécessité   de la construction d’un 3ème déversoir de 500 M3 pour faire face à la crue millénaire dont il peu probable que l’un d’entre nous la connaisse! » (Personne pour lui demander aussi si la crue millénaire ne pouvait pas être la vague qu’engendrerait la rupture du barrage du Louazas ?) La nécessité de ces travaux étant démontrée et ce n’est pas cela qui est contestable, la baisse du niveau du lac de la Raviège de 9.50 m durant 8 à 10 mois (la durée des travaux) sur l’année 2014, aura pour effet de totalement assécher la plage et le port des Boudouïres de la Salvetat sur Agout. Cela impactera donc fortement la saison estivale de 2014 et pour amoindrir cet effet il est prévu un aménagement dans l’urgence d’une deuxième plage et d’un deuxième port au lieu dit le « Gua des Brasses » sur la commune de la Salvetat sur Agout. Le cabinet Carles nous vantât  cette nouvelle infrastructure  d’un coût T.T.C de près de 700.000 euros, au travers de sa pérennité avec de jolis mots comme :  » meilleure attractivité salvetoise – développement touristique  » , que tous les cœurs des élus, majorité comme opposition socialiste, chavirèrent unanimement dans les eaux du lac de la Raviège. Ils n’entendirent pas, Hélas!, le représentant d’E.D.F. leur préciser l’importance de cette deuxième infrastructure car à l’avenir la clause  de maintenir une côte haute de 4 mètres durant les saisons estivales, cette clause qui permettait d’être sûrs que la plage et le port soit en eau tout l’été et donc utilisable par et pour tous, hé bien cette clause était à l’avenir caduque. En clair, il nous a dit, qu’il n’était pas impossible que, selon les besoins d’E.D.F. ou selon les phénomènes météos, la plage et le port soit inutilisables même certains étés d’où l’importance de cette deuxième  infrastructure faite pour durer. Pour être encore plus clair et bien que cela n’ait pas été dit, c’est pourquoi personne à ce conseil ne semble avoir voulu entendre et comprendre, qu’à termes, c’est la fin programmée de l’actuelle base des bouldouïres. 

Il m’étonne, que le Monsieur sinistrose qui s’épanche  d’assemblées en réunions sur le catastrophisme annoncée de l’année 2014, oui, il m’étonne que ce monsieur là, grand cru socialiste de notre terroir, ne se soit pas prononcé sur ce point là ! et pour cause : vous en saisirez le pourquoi dans le prochain billet.
Quand le destin veut que tu sois enclume, prends patience, et lorsque tu es marteau, alors frappe!
Ce proverbe me permet d’expliquer que ce présent billet représente l’enclume.

Le prochain billet représentera le marteau……

Très prochainement la  suite…. un savoureux rappel historique de ce que fut, qu’ est, qu’aurait pu être et que sera peut-être la base nautique des Bouldouïres .

 

Partage

Laisser un commentaire,

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
2013 - année du serpent - photo de panache avec un serpent autour du coup
Nouvel an chinois: Fêtons l’année du serpent.

Le 10 février dernier, nous avons fêté le Nouvel an chinois c’est pourquoi j’ai décidé...

Fermer