Canton Saint-Pons de Thomières: cuisine électorale du terroir 2015

0

Pour ces départementales des 22 et 29 Mars 2015 dans le canton de Saint-Pons de Thomières le fumet qu’exhale  l’arrière cuisine électorale  ne viendrait-il pas principalement du candidat  conseiller territorial socialiste sortant, député de la circonscription, Monsieur Kléber Mesquida ?

Je vais vous parler  de ce nouveau canton de Saint-Pons de Thomières mais pas comme le fait le candidat social-convergent-centriste Kléber Mesquida au travers  des 1200 km de routes, des cours d’eau  et autres berges et projets.

candidat PS Saint-Pons : Kléber Mesquida.

candidat PS Saint-Pons : Kléber Mesquida.

Je vais vous parler  de ces 59 communes de ce nouveau canton, au travers de quelques chiffres que j’ai  sciemment arrondies pour  la simplification du raisonnement qui va suivre, et avoir une bonne compréhension  des  plats aux  saveurs électoralistes que  prépare le chef dans l’arrière cuisine centrale de la commune de Saint-Pons de Thomières quelque peu chamboulée à l’idée de retrouver son statut d’Archevêché à  l’issue de ces élections départementales 2015, la consécration pour Saint-Pons de redevenir la commune centre d’un vaste territoire et dont l’élu territorial  aura plus de pouvoir que l’ancien archevêque n’en n’avait…
Nous sommes donc grosso modo, 40.000 habitants, regroupement de 59 communes qui formaient  auparavant 6 cantons. C’est donc particulièrement  aux environs des 36.000 inscrits du canton de Saint-pons que je m’adresse. Les inscrits, vous savez,  sont tous ceux qui  devraient aller voter parce qu’ils en ont le droit.  Rappeler à tous ceux la, que la loi électorale impose de faire 12.5 pour cent des inscrits pour être dans la course au second tour soit :

12,5 %  X  36.000 inscrits  = 4500 électeurs.

  • Il  est donc  obligatoire ,  pour tout binôme/candidat dans le canton de Saint-Pons de Thomières de faire un minimum 4500 voix  au premier tour le 22 mars 2015.
    Bien noter  qu’en deçà de 4500 voix c’est l’élimination de la compétition électorale.
  • Connaissant la désaffection de l’électorat pour la chose publique,  seule une  moitié va aller voter, l’autre moitié, on va dire qu’une certaine politique, véhiculée par les mêmes  depuis des lustres, les a « déshumanisé »  c’est à dire « qu’ils s’en foutent » royalement de la chose publique. La moitié de 36.000,  sans vous mentir je vous le jure, c’est toujours 18.000 connectés aux institutions républicaines mais c’est bien peu  à l’esprit  de la France de « Je suis Charlie » du mois de Janvier.
  • Problème : 4500 voix nécessaires sur 18.000 votants,  signifie  de faire un  score de 25 %.

25 % X  18.000 votants = 4500 électeurs

  • Comme  partout  en France, dans  de nombreux cantons ,  notamment dans l’Hérault et particulièrement dans le canton  de Saint-Pons de Thomières, une  droite nationale qui a toujours été par le passé anti-républicaine est créditée  d’un score ahurissant de 35 pour cent  des votants et arriveraient largement en tête des 6 binômes hommes/femmes candidats en présence.
  • Cela signifie qu’il resterait mathématiquement aux  cinq autres binômes candidats  à se répartir les 65 pour cent des voix restantes soit une moyenne de 13 pour cent, soit 2340 voix par binôme-candidat. très loin donc des 4500 voix nécessaires pour être qualifié.
    les meilleurs sondages font varier les listes de 5 % à 20 %  soit de  900 à 3600 voix sans que jamais aucune  des 5 listes n’atteigne les  fatidiques 4500 voix qualificatives.
  • Précision,  si aucun autre binôme ne fait les  fameuses 4500 voix, les 12.5  % des inscrits autrement dit les 25 % des votants et c’est le Binôme arrivé en deuxième position qui sera automatiquement qualifié pour aller au second tour  le 29 Mars 2015, d’où l’importance d’arriver en deuxième position pour le Député-candidat P.S au conseil départemental;
    ça  y est, vous commencez à comprendre  ? pas tout à fait, des précisions s’avèrent nécessaires !

Canton de Saint-Pons de Thomières :
Le Chef Kléber Mesquida  et ses saveurs du terroir !

Dans cette course effrénée pour la seconde place, la ratatouille Saint-Ponaise  est un plat du terroir concocté  à base  d’un mélange savant de mairisme et de clientélisme mais dans des proportions  jalousement gardées secrètes par le candidat  officiel du  P.S. mais aussi député de la circonscription , ce qui évidement est bien pratique en période électorale  pour rappeler les bienfaits (passés ou à venir) de la réserve parlementaire à de nombreux maires des 59 communes du canton de Saint-Pons de Thomières.

caricature illustrant la éserve parlementaire :Tire ta bobinette avec ton grand maire, et l'élection chérira

Tire ta bobinette avec ton grand maire, et l’élection chérira

Ils se bousculent, nombreux et de tous bords, volontaires ou « obligés » au portillon des mannes financières du candidat député socialiste pour être sur la photo avec Kléber Mesquida courant sur le macadam des routes départementales qu’il prétend avoir sauvé des appétits de la future grande région en gestation.
Aiguiser les appétits et les jalousies entre les petits élus ruraux , diviser pour mieux régner, et obtenir  cette fameuse place de second qui serait le sésame de sa réélection,  fruit du Front Républicain qu’il anticipe d’ores et déjà face  au danger, certes très réels , que représenterait l’élection d’un binôme F.N  dans ce canton de Saint-Pons de Thomières où il y a tant à faire .
Une vieille version « re-mairisé » du petit chaperon rose pale  qui finit toujours  en forme  de trombinoscope électoral ayant pour légende :

« Tire ta bobinette  avec un grand maire et ton élection chérira »

Même Cambon et Salvergues, la commune la plus haute du canton de Saint-Pons de Thomières, tout comme notre référent culturel  à la CCMHL, notre brave Jacques Mendés maire  de Rosis à Andabre ne furent oubliés par le photomaton ambulant. (NDLR/ la CCMHL est la communauté des communes de la Montagne du Haut Languedoc dont le siège est la commune centre de la Salvetat sur Agout)

Diviser pour mieux  régner, le girobroyeur socialiste sait faire. Distiller la rancœur sur sa droite pour faire capoter les négociations sur un éventuel binôme-candidat d’une droite unifiée aurait été  un danger potentiel de ne pas obtenir  la place de second, rappelez-vous la place qui permet d’être qualifié d’office pour le second tour même si vous n’avez pas obtenu les célèbres 12.5 % des inscrits!
Alors Kléber Mesquida voulait Marcouïre et Hanriot , la droite  la plus bête du département aussi, alors il les a eu,, il les a même bien eu puisqu’ils partent tous les deux , Marcouïre et Hanriot,  sur des binômes séparés  et donc assez concurents pour s’envoyer  toutes les amabilités du monde sur leurs personnalités respectives.
Entendez-vous le loup Kléber Mesquida hurler  son lugubre  ricanement :

« Tire la chevillette de l’ égo et la  zizanie cherra   » ?

Et je peux vous assurer : ça fonctionne!
l’éparpillement sur sa droite éclaircissait d’un coup le ciel de son horoscope électoral et lui permettait d’envisager plus sereinement  sa place  de second (la place de qualification d’office  pour le 29 mars 2015).

Être second  aux élections départementales 2015 dans le canton de Saint-Pons de Thomière !

Fallait-il  encore  que le loup  assure ses arrières. Son P.S. tirent tellement l’ensemble de la gauche vers le bas,  qu’un large rassemblement  d’une vraie gauche  mettait en grande difficulté le candidat socialiste pour obtenir  cette terrible  seconde place.
Les chantiers de l’espoir prenaient  corps, Pascal Frissant d’EELV  (mis en congé du parti) et son suppléant Jean-Michel Villeroux  du FDG  ainsi que la candidate Sophie Tarbouriech, divers gauche  avec sa suppléante  Chantal Herson-Macarel d’ ATTAC, formaient une équipe  sérieuse et compétente, une gauche future qui dans son rassemblement était apte à ravir la seconde place à kléber Mesquida.
Kléber, éliminé dés le premier tour, devenait le cauchemard de Mesquida. Affaiblir  cette équipe de très large rassemblement d’une vraie gauche  devenait un  impératif.
Depuis 20 ans  , dormait au pied du chêne vert  celle que le candidat avait pressentie seulement pour être  suppléante dans son équipe, la verte pale Michelle Comps  fut réquisitionnée pour monter  en catastrophe une équipe estampillé officiellement EELV pressée  sur le billot en marbre de Saint-Pons de Thomières par  le candidat socialiste pour jeter  l’huile d’olive et mettre le feu au chantier de l’espoir de la gauche future.

Michelle Comps porte drapeau de l'éolien industriel.

Michelle Comps porte drapeau de l’éolien industriel.

Madame Comps a toujours dit » OUI » à Mesquida, comme elle disait

  • « OUI » à la décharge de Tanarès,
  • « OUI » à l’éolien industriel au coeur du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc,
  • « Oui » au dynamitage du barrage de l’Ayrette  et à la disparition d’un réservoir d’eau potable de 400.000 M3 .
  • « OUI » elle  serait la Mata-Hari   de Kléber Mesquida  chargée de faire hara-kiri à la gauche future.

Madame Comps a su dire « NON » à Frissant lorsque celui-ci,  lui a offert d’intégrer l’équipe  de la gauche plurielle, ce qui en dit long sur la légitimité de cette candidature et  des valeurs que  cette équipe déclare vouloir porter.

J’ai rencontré la dame, un genre d’égocentrique énervée,  particulièrement remontée contre les soi-disant mensonges que contenait ma précédente lettre.
Si elle avait mis autant de véhémence  et de vaillance pour  défendre l’écologie  et l’Ayrette en particulier qu’elle en mit pour  maugréer et vitupérer publiquement sur le marché  de Puisserguier auprès du rédacteur de la lettre  panache salvetois peut-être que les  habitants de la vallée de l’Orb auraient encore de l’eau douce pour se désaltérer en lieu et place de l’eau calcaire qui leur est actuellement servie  grâce aussi à la généreuse incompétence  de son autre grand ami socialiste , l’ancien conseiller général du canton disparu d’Olargues,  Monsieur Jean Arcas dit Jean le calcifié.

Oui, j’affirme  que Madame Comps est une briseuse de rêve et d’espoir dans ce canton de Saint-Pons de Thomières, un simple porte voix de la politique austéritaire menée par le gouvernement Valls que soutient  le député candidat socialiste  aux départementales des 22 et 29 mars 2015.
Oui, la candidature  d’Olive et Popeye est une candidature de complaisance  pour parfaire la fracture au sein de cette gauche que lui ordonnait Mesquida pour  lui assurer la place de second pour la finale le 29 mars 2015.
Rameuter des voix à Mesquida  pour  la préparation d’un front républicain autour de sa personne pour le second tour. Le chef Kléber cuisine sa ratatouille Saint-Ponaise à l’huile de grignons d’olive (les noyaux) c’est à dire sans grande valeur  gustative!
Une panachée  d’épices salvetois  était  alors nécessaire pour relever le goût  de cette campagne électorale dans le canton de Saint-Pons de Thomières pour rappeler  que :

  • « NON ! »  Mesquida n’est pas le meilleur rempart contre le FN parce que cet élu de la nation soutient un gouvernement des plus bellicistes et des plus interventionnistes que la Vème République ait connu et qu’au moment du centenaire de l’assassinat de Jean Jaurès le Pacifiste,  ceci puissent encore choquer la morale   et engager de plus en plus de nos concitoyens à adhérer à l’idée qu’un mouvement pour une VI ème République  est possible parce que porteuse d’espoir et que  tout l’humanisme que représentait Jean Jaurès,  est portée par cette gauche future  à laquelle Comps a refusé de participer.
  • « NON ! » Mesquida n’est pas le meilleur rempart contre le FN car il ne suffit pas d’approuver  les déclarations de Valls parlant d’apartheid  social  pour que cela suffise  à se présenter comme le combattant FN le mieux placé.
    Au XX ème siècle, le partage du monde  était l’axe EST/ OUEST et le symbole  de cet apartheid mondial  était le sinistre mur de Berlin.
    Au XXI ème siècle , le partage du monde est sur un axe NORD / SUD, la Méditerranée  est  devenue le symbole de ce nouveau rideau de fer qui partage  encore une fois  le Monde, précipitant  dans l’exode des peuples opprimés par la politique de tyrans  africains et autres  monarchies du Golfe  que nos dirigeants soutiennent ou ont soutenu et souvent armés car le commerce prospère plus que jamais en ces périodes  de révolutions  où bien des printemps arabes ont démontré l’opulence et la richesse dans laquelle vivaient les Moubarak et autre Kadhafi tombé sous le courroux de peuples en colère, opprimés mais aussi manipulés par la foi que des extrémistes religieux véhiculent.
    Alors, à moins d’armer  toute la Méditerranée de patrouilleurs  des marines nationales  de la Grèce  à l’Espagne pour empêcher l’exode massif   provoqué par  une crise qu’ils ont eux-même créée en menant la même politique depuis la première guerre du Golfe en 1991, Front National ou pas, Le Pen achètera toujours le pétrole dont la France a  besoin aux mêmes fournisseurs par l’intermédiaire des mêmes multinationales  qui se gaveront encore  sur la misère de ces mêmes populations.  Les mêmes causes produisant les mêmes effets… l’exode massif   perdurera tant qu’on ne changera pas les règles  qui régissent l’Humanité.
    Ce n’est pas le FN  qui  parlera  bien sur de Paix et d’Humanité, mais ce n’est pas non plus Mesquida  qui le lui dira préférant le confort d’un front républicain comme l’arme absolue anti-FN par excellence, surtout faite pour assurer sa réélection.
  • NON ! » Mesquida n’est pas le meilleur rempart contre le FN, car il n’est plus possible pour la gauche réelle de continuer à adhérer à des comportements  qui historiquement et humainement ne sont pas les siens, dans les valeurs qui sont les nôtres. La candidature Comps  est une candidature de technicienne de surface chargée de refaire le lit défait d’un candidat d’un parti socialiste  en dérive de gouvernance vertueuse.
maltraitance_républicaine_de_marianne

Maltraitance républicaine

OUI , Madame Comps, cette candidature  de division  ne vous honore guère, dans ce canton de Saint-Pons de Thomières pour ces élections Départementales 2015 car le véritable vote anti-FN, c’est le vote « Gauche Future » à laquelle  vous avez refusé de vous associer alors que dans le canton voisin Front de Gauche et EELV partent  Ensemble battre la campagne électorale, comme il en est de même dans de très nombreux nouveaux cantons sur tout le territoire national.
L’avènement d’un mouvement vers une VI ème République est possible et il commence par le rassemblement  de  la gauche  véritable porteuse de Paix et de développement harmonieux de tous les peuples;

OUI, Madame Comps, souvenez-vous  de Galilée  après avoir abjuré sa théorie de la rotation de la terre que lui avait imposée  les théologiens du Saint-Siège,  déclarait  : « Eppur si muove – « Et pourtant elle tourne » et prouvez ainsi  que vous avez compris la signification du  « vivre ensemble »   qui ne ressemble pas du tout a votre profession de Foi électorale.
Retirez votre candidature et vous prouverez que ça tourne rond aussi chez vous  plutôt que de tourner en spirale autour de Mesquida pour lui assurer une seconde place qualificative en affaiblissant électoralement la vraie gauche, nourrissant un peu plus le dégoût  du politiquement incorrect qui pousse tant de nos concitoyens dans l’abstention et l’image du  « tous pourris » vers le vote FN!
Triste réalité  que Dame Comps  dans sa sainte colère d’huile outragée  dans son ancien statut de conseillère régionale, m’ordonnait  rageusement de ne plus écrire et décrire, sinon….
Cette situation là, est de son  entière responsabilité,  le fait que cette candidature soit perçue  comme une candidature de division téléguidée par une action de pur clientélisme en faveur de Mesquida , fait de  Michelle Comps :

 » UNE BRISEUSE DE RÊVE, D’UN ESPOIR, D’UN MOUVEMENT  « 

Dans cette  compétition électorale, cette candidature se voulant stérile, pour assurer son infertilité, pratiquez , Madame, la candidature-coït-interrompus : Retirez-vous à temps !

Partage

Laisser un commentaire,

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
EELV – Départementales 2015 – Hérault – canton Saint-Pons de Thomières

EELV  affiche présent  dans le canton 24 de Saint-Pons de Thomières pour les élections départementales...

Fermer