Conseil Municipal la Salvetat : La Honte finale !

6

Lundi 16 avril 2018 au soir, s’est déroulé le conseil municipal de la Salvetat sur Agout ayant pour ordre du jour : le Budget. Ce conseil municipal n’ayant pu se tenir mercredi 11 avril , faute de quorum, restera dans les annales Salvetoises comme le conseil municipal de la HONTE pour notre belle commune !

Un conseil municipal  de la Honte ! Pourquoi ?

Durant  ce conseil municipal, ont donc été attribuées les subventions aux différentes associations salvetoises.
Une seule à fait polémique : la nouvelle association déclarée en préfecture en novembre 2017 : Les Pommes d’or.
Cette association estampillée 100 pour 100 « Brigandes » ,  « pommes d’or » ayant pour « animatrice » Christelle adepte de la secte.  mise en cause dans l’article : SOUPÇONS DE MEURTRE AU SEIN DE LA SECTE DES BRIGANDES . Une vingtaine d’adhérents (5 / 6 enfants, une douzaine d’adultes, pratiquement tous issus de la secte de Joël Labruyére). « Quand on pense que l’une des Brigandes propose un atelier de peinture sur soie à des enfants à La Salvetat, n’est-ce pas prendre des risques inconsidérés ?
Objet  de l’association  « pommes d’or »   à la Salvetat sur Agout : proposer des cours artistiques et sportifs ; dans ce but, l’association pourra créer, gérer, organiser et animer des cours, des stages et des formations ; elle pourra posséder soit en jouissance, soit en propriété, tout l’immobilier nécessaire à son but. R.N.A : W341008566  Activités : CULTURE -SPORTS, ACTIVITÉS DE PLEIN AIR].

Un conseil Municipal animé

Voyez notre Salvetat qui agonise… Notre Démocratie qu’ils piétinent ! Pleurerons-nous, feue notre beau territoire qu’ils assassinent  avec la complicité de notre municipalité? Net ou pas net à la Salvetat ?

  • Malgré donc tout ce que nous avons appris sur les dérives sectaires de cette communauté à l’idéologie nauséabonde :
    Reportage sur M6 du magazine 66 minute que la secte de Joël Labruyère n’aime pas (Twitter) 
      ou ici sur Facebook 
    ou encore l’article de France soir (parmi tant d’autres)  : les brigandes : la secte responsable d’un meurtre ?
  • Malgré  les déclarations faites en conseil municipal du 28 septembre 2016 :
    PV conseil municipal du 28 septembre 2016 en têteechanges en conseil municipal du 28 septembre 2016
    NOTA /
    Thibault Estadieu : Maire de la Salvetat.
    Jean Christophe Mialet : 1er Adjoint.
    Francis Cros  et Didier Sénégas : Conseiller Municipaux d’opposition.
  • Malgré ma Lettre recommandée avec accusé de réception adressé au maire avec copie à l’ensemble des conseillers municipaux ci dessous :

    La Salvetat le  04 avril 2018

    Monsieur CANALS Thierry
    Plaine de Marcouls
    34330 La Salvetat sur Agout

    À

     

    Monsieur le Maire Thibault Estadieu
    Maison des services
    Place de Compostelle
    34330 la Salvetat sur Agout

     

    L.R.A.R.
    Objet / Conseil Municipal du 11 avril 2018.

     

    Monsieur le Maire,

              Par la présente,  je vous demande de bien vouloir ajouter à l’ordre du jour du prochain conseil municipal dans les questions diverses : « éclaircissements  de la municipalité concernant ses prises de positions sur la situation de la commune. »
    En effet, alors que par 2 fois, vous m’avez personnellement mis en cause :

    1. Oralement, Lors de la présentation de vos vœux à la population au mois de janvier 2018 ;
    2. Par  communiqué de presse envoyé à différentes rédactions ainsi qu’adressé à vos administrés par voie postale.

              Lors du dernier conseil municipal, il a été déclaré  que c’était « une catastrophe pour le village », vos accusations, à la limite diffamatoire à mon encontre puisque vous m’accusez d’être  « le responsable de cette polémique récurrente, essentiellement entretenue par un blogueur  local, politiquement d’extrême gauche » (?), ceci sans le moindre argumentaire, portent atteintes gravement au simple citoyen que je suis puisque je ne possède aucun mandat électif, ni aucune responsabilité au sein d’un parti ou d’une organisation syndicale ou associative.

              Par contre, il est exact, qu’en tant unique rédacteur de la lettre Panache Salvetois, je dénonce, depuis maintenant presque 3 ans, votre gestion calamiteuse de cette crise  survenue avec l’installation d’une communauté sectaire sur la commune.

              L’appel à la tolérance pour ces derniers, l’appel à l’intolérance pour moi-même parce que je ne partage pas votre point de vue sur la conduite à tenir. Vous n’appréciez guère d’avoir une opposition agissante. Tiendrez-vous des propos inexacts et un langage ordurier pour faire accroire que l’opinion publique est en votre faveur ? Sachez que vous ne détenez pas le monopole de la raison dans le cœur  des Salvetois-e-s !
              Malgré les différentes alertes que je vous ai adressées, il est indigne de la part d’un élu de la République qui se voulait un parfait démocrate de faire une telle comparaison avec des gens qui entretiennent les meilleures relations avec la ligue du Midi, groupuscule identitaire et ultra nationaliste dont la dissolution a été demandée officiellement au ministre de l’intérieur.

              Jamais vous n’avez dénoncé les « nuisances » ni le trouble à l’ordre public qu’a engendré cette communauté depuis son installation sur la commune.
              Au contraire le gourou de leur clan se félicite de votre soutien et de votre bienveillance à leurs égards et ceux malgré les révélations des médias (de tous bords) dont les plaintes des anciens adeptes que je vous avais d’ailleurs signalé dans un article, dès 2016, et qui viennent d’être délocalisées sur Paris.
              La facilité avec laquelle vous vous exonérez de toutes responsabilités dans cette « catastrophe », dénote chez le premier magistrat que vous êtes, une certaine incompétence et immaturité dans la gestion d’une commune qui vous vous trompez lorsque vous affirmez que cela n’intéresse pas les salvetoises et les salvetois.

              Faudrait-il encore que vous leur disiez la vérité au sujet de cette « secte ». Dénoncer simplement un trublion gauchiste et extrémiste  est trop simpliste, à croire  que vous êtes atteint par les manipulations mentales  et les thèses  de complotisme qu’inocule le gourou Joël Labruyère à ces adeptes !
              Vous voudrez bien noter aussi  que depuis ce soutien municipal à la secte, les mails et appels anonymes de menaces et d’injures à mon encontre  se sont multipliés ; ce qui m’a bien sur amené à déposer une nouvelle plainte.
              En tant que premier magistrat de la commune, rien ne vous autorisait  à  désigner  un  responsable dans cette lamentable affaire qui nuit fortement à la commune et à son développement.  Le premier responsable et donc coupable, c’est celui qui gère (avec son équipe) : Thibault Estadieu.

              Souffrez donc que je puisse affirmer que dans toute cette histoire salvetoise vous n’avez pas été à la hauteur des espérances que la population avait crues déceler en vous (moi compris) pour le bien-être de notre village.

              Vos coups de gueule, votre autoritarisme n’y changeront rien car ce sont bien vos manquements aux valeurs de la République qui ont plongé la Salvetat dans une situation où elle aura du mal à se relever alors que vous aviez tant d’atouts en main pour qu’il en fut autrement.

              Il y a bien longtemps (depuis les fameuses municipales de mars 2008) que les salvetois ne croient plus les notables  qui essayent de faire croire qu’à la Salvetat les saucissons poussent dans les arbres. Il eut été bon que vous vous rappeliez de cela avant d’aller vous perdre dans une posture qui nous entraîne collectivement vers l’obscurantisme le plus absolu.

              Plus grave encore, est l’omerta que vous imposez, notamment en ce qui concerne les enfants de cette communauté ainsi que des problèmes qui ont eut lieu à l’école primaire.

              Le pire est atteint lorsque votre premier adjoint Monsieur Jean Christophe Mialet, vice-président de la communauté des communes,  déclare que ces gens là ne sont pas des « Hippies » et ne font pas de prosélytisme alors que par ailleurs, le 1er adjoint fait la promotion de l’association « les pommes d’or » en se félicitant  que les petits salvetois peuvent bénéficier de l’apprentissage de la peinture sur soie et de la découverte de la nature ! Je serai bien désireux que votre majorité municipale m’explique les diverses nuances de l’entendement du prosélytisme à la Salvetat !
              Au moment de voter le budget, est ce que seulement tous les conseillers municipaux savent que cette association, estampillée 100 pour cent « brigandes » est susceptible  en tant qu’association locale de percevoir  des subventions de la municipalité voire de la communauté des communes ?

              C’est pourquoi, je demande lecture de cette lettre en séance publique lors des questions diverses, afin que tous les conseillers présents puissent se prononcer lors d’un tour de table où le public n’est pas autorisé à s’exprimer, afin que cela apparaissent dans le procès verbal du conseil municipal de ce 11 avril 2018.

              Sachez aussi que j’ai demandé à mon conseil de saisir le doyen des juges d’instruction concernant mes plaintes et ainsi avoir accès à mon dossier.

              De plus, j’ai  fait communication de cette lettre au sous-préfet de Béziers que j’ai rencontré ce mercredi 4 avril 2018.

              Copie sera enfin adressée individuellement par envois simples à Monsieur Robert Bousquet,  président de la communauté des communes ainsi qu’à l’ensemble des conseillers municipaux de la Salvetat sur Agout, afin que nul ne puisse dire qu’il n’était pas au courant.

              Veuillez agréer, Monsieur Le Maire, l’expression de mes très respectueuses et néanmoins insoumises salutations.

    Monsieur Canals Thierry

pas de fascisme dans nos campagnes

  • Malgré le fait aussi  que les conseillers d’opposition ont bataillé ferme pour mettre en garde l’ensemble des élus sur les conséquences de ce vote pour la commune de la Salvetat.
    Monsieur Cros tenant un discours élogieux sur les valeurs de la République : Liberté – Égalité – Fraternité quotidiennement profanées par la secte dite des Brigandes qui provoqua les applaudissements  du public.
    Que la décision qui allait être prise de subventionner ou pas  ces gens là, parfaitement identifiés par les autorités comme étant encore une fois une secte, et dont les médias ont parfaitement et largement rendu compte.
    Que cette décision impacterait notablement l’image de la Salvetat, déjà passablement écornée et abimée, car il est inconcevable qu’une municipalité affecte de l’argent public à des anti-républicains notoires qui se revendiquent d’être des fascistes.
    Que cette décision serait de votre propre responsabilité puisque l’attribution d’une subvention ne revêt aucun caractère obligatoire quelle que soit l’association surtout lorsqu’elle provoque des troubles à l’ordre public, qu’elle fait l’objet de plaintes et fait de l’incitation à la haine raciale. Le racisme n’étant pas une opinion mais un délit  dans notre République.
    Que le Maire Thibault Estadieu refusa bien évidemment de faire lecture de ma lettre malgré la demande du conseiller Didier Sénégas.

Un conseil Municipal  d’une honte absolue !

La Salvetat a été historiquement une terre d’accueil. Son positionnement géographique au coeur de l’Occitanie a fait de cette  commune un lieu de refuge pour tous ceux qui en avait besoin. Cette place forte donnait asile aux faibles, aux pèlerins, aux persécutés. Un lieu historiquement  pacifiste où les armes étaient interdites :
Pas de haine ! Pas de  combat !
Alors qu’aujourd’hui, il faut rendre à ce village cette image, son sens de la solidarité et de moralité dans les valeurs de notre République laïque , ce conseil municipal s’est perdu et a fait perdre la Salvetat !
Ce soir là, lundi 16 avril 2018, restera dans les annales de notre village comme le lundi noir de la HONTE.
En effet, sur un conseil municipal comprenant au complet 15 membres seuls 10 étaient présents, ce qui dénote déjà un certain malaise au sein de la majorité de l’équipe municipale emmenée par Thibault Estadieu s’agissant  du budget de sa commune.
Vote concernant l’attribution à l’association « Pommes d’or » de la communauté sectaire du gourou Joël Labruyère :

  • Présents /8 (sur 12) de la majorité  et 2 (sur 3) de l’opposition
  • Vote « POUR »   : 6 conseillers de la Majorité
  • Vote « CONTRE » : 3 ( 2 conseillers de l’opposition + 1 conseiller de la majorité)
  • Abstention :  1 conseiller de la majorité.

Unique et seul argumentaire du maire : du moment que le préfet a validé administrativement l’association les pommes d’or, il n’existe aucune raison pour ne pas attribuer une subvention à la secte !
Ça déconne sec à la Salvetat….   NET ou pas NET notre E.T.

Je terminerai en citant Éric Vuillard prix Goncourt en 2017 pour son livre  » un homme précis ».

je vais citer le final  de son livre « l’ordre du jour – Un endroit où aller » paru aux éditions Actes Sud.

On ne tombe jamais deux fois dans le même abîme. Mais on tombe toujours de la même manière, dans un mélange de ridicule et d’effroi.
Et on voudrait tant ne plus tomber qu’on s’arc-boute, on hurle. à coups de talon, on nous brise les doigts, à coup de bec on nous casse les dents, on nous ronge les yeux.
L’abîme est bordé de hautes demeures. Et l’Histoire est là, déesse raisonnable, statue figée au milieu de la place des Fêtes, avec pour tribut, une fois l’an, des gerbes séchées de pivoines, et, en guise de pourboire, chaque jour, du pain pour les oiseaux.

Partage

6 commentaires

  1. Bonjour à tous,
    Le PV de ce honteux conseil municipal est-il en ligne ? Peut-on savoir à combien s’élèvent les subventions pour l’association « pommes d’or » de la secte ? Merci à tous.

    • Thierry Canals le

      Normalement, les PV des conseils municipaux sont affichés en plusieurs points de la commune sur des panneaux prévus à cet effet; de plus les PV sont aussi publiés dans le bulletin municipal  » le petit salvetois » et donc aussi en ligne sur le site de la commune.(https://lasalvetatsuragout.fr/mairie/). à ce jour (1er mai 2018), le compte rendu n’est toujours pas publié !
      Le montant de la subvention est de 300 euros . L’association « les pommes d’or » de la secte de Joël Labruyère avait demandé 600 euros. Le montant importe peu en soi (après tout comme dit le dicton : qui vole un œuf vole un bœuf). l’association dont la quasi totalité des membres sont des adeptes de la secte, cette association toute nouvelle (novembre 2017),alors que des associations bien plus anciennes perçoivent 2 fois moins. Encore une fois, rien n’obligeait la municipalité à octroyer de l’argent public à ces gens là, le seul argumentaire du maire a été de dire : du moment que cette association a été reconnue (administrativement) en préfecture, il n’y a aucune raison de ne pas leur donner une subvention ! Mensonge ! Comme si l’attribution d’une subvention était automatique dés lors que celle-ci est reconnue ?
      Des liens affectifs existaient déjà avec cette municipalité. Quand on « aime » , on offre ! c’est aussi cela que corrobore l’attribution d’argent public à ses amis que le maire a qualifié d’artistes locaux de qualité, qui diffusent la haine, qui sont sont sous la surveillance de la D.C.R.I, qui font l’objet de plaintes, qui sont effectivement catalogués comme secte par la MIVILUDES, etc… etc…
      Une HONTE pour la Salvetat sur Agout.

      • Félicitations pour votre courage et votre détermination ! Ne vous découragez pas, on vous soutient. Tenez-nous au courant si d’autres pétitions se présentent (j’en ai signé une récemment).
        Une question : quels liens unissent La mairie et Labruyère ?

  2. Bravo et merci Thierry pour ta résistance à cette situation aussi ubuesque que dramatique.
    Il s’agit bien de Résistance, de résistance anti-fasciste.

    Le populisme versus totalitarisme est en marche partout, sous des formes diverses, technocratique, économique, policière… A La Salvetat, c’est du brut, directement lisible, et pourtant soutenu par certains élus qu’il aura suffit de flatter un peu pour les manipuler, on croit rêver….! On sait pourtant que tout flatteur vit aux dépens de celui qu’il flatte…
    Le problème c’est que c’est tout un territoire qui est mis en danger, à tous les niveaux, à cause de cette incommensurable bêtise .
    Il serait tout à l’honneur de ces élus de reconnaître leur erreur.

    • Thierry Canals le

      Merci beaucoup pour vos encouragements et votre soutien.
      En ce qui concerne l’honneur (perdu) de ces élus, attendre qu’ils reconnaissent leurs erreurs, je crois bien que c’est peine perdue !

  3. J’y étais!!!!!!!! j’ai vu, entendu, l’absurde, la haine, la bêtise, l’ego sur dimensionné, les valeurs humanistes piétinées…….au secours….j’ai peur…..
    Sorsha

Laisser un commentaire,

Lire les articles précédents :
La toile à la Salvetat : Net ou pas Net ?

l'Art de la communication sur Internet : Net ou pas Net à la Salvetat sur...

Fermer