Discours sur la Méthode du P.E.T.

0

Ne vous méprenez pas sur la signification du P.E.T. Les hommes politiques sont souvent reconnus par l’acronyme de 3 lettres, ainsi il en va de C.D.G (Charles De Gaulle), P.M.F (Pierre Mendés France) ou J.L.M. (Jean Luc Mélenchon) pour n’en citer que quelques uns; des partis politiques aussi comme L.F.I (La France Insoumise) ou la R.E.M (République En Marche); mais encore des Médias comme le J.D.D (Journal Du Dimanche) ou l’ OBS.
Cela permet d’identifier  à Qui nous avons affaire !

Fête du Poulet Saint Pons de Thomières - le P.E.T. honoré

F.F.I. Forces France Insoumise

Plus localement en région Occitanie, nous avons le P.E.T. (le Professeur Estadieu Thibault) à la Salvetat et la L.P.S. (la Lettre Panache Salvetois).
Privé de tribune à la Salvetat par notre  P.E.T. si peu démocratique, les amis  de la Cigale ont invité la L.P.S.à s’exprimer lors du remue méninge de la 9ème Fête du Poulet à Saint-Pons de Thomières de samedi 1 sept 2018.

Ci-dessous :

  • En ROUGE  Italique,  intervention de la L.P.S lors de la fête du Poulet.
  • En Noir, les annotations spéciales  de mon  billet « discours sur la Méthode du P.E.T. »

Les Brigandes et la municipalité de la Salvetat !

Il y a une constance des relations de la secte du gourou Joël Labruyère avec la municipalité salvetoise dirigée Thibault Estadieu.  
Pas de  rupture du continuum amical, entre le conseil municipal  et la soumission à l’obsession identitaire fantasmatique de la défense de l’Occident portée  par les antirépublicains fachos emmenés par le sinistre nationaliste libertin Joël Labruyère.

 Le discrédit n’est pas seulement politique ou moral : le Maire. est devenu un narrateur peu fiable.  La « séquence brigande »(clic ICI) est devenue la métaphore de son discrédit.
Le pire moment où le maire, le cul sur un siège percé perd à la fois la confiance des électeurs et porte atteinte à la crédibilité de sa fonction en  lâchant des sonorités  malodorantes  sur les valeurs républicaines indignes d’un élu.  
Une odeur pestilentielle se répand dans toute l’Occitanie et au delà plombant la notoriété de tout un village!
Il est ahurissant que notre maire et une partie de son conseil municipal partagent de telles flatulences nauséabondes avec une secte noire, ésotérique et occultiste, utilisant des méthodes mafieuses (extorsion de fonds, harcèlement moral et physique, menaces, violences, chantages, intimidations, mensonges en tous genres…).
Cela reste encore à ce jour un mystère !

Dans un  texte délirant, ce grand malade de Labruyère écrit que « l’esprit du Christ provient de la dimension elfique » et que le secret de l’immortalité « réside dans le corps éthérique — la forme elfique de l’éther —, notre double énergétique. Ce corps vital épouse la forme du corps physique. Tandis que le corps matériel se dirige droit vers la décrépitude et la mort, le corps éthérique, à l’opposé de l’entropie naturelle, est dans un état de constant rajeunissement. ».
« De Profundis morpionibus – Petare Humanum Est –  Chiare Diabolicum ».

« Confidences »  échangées avec une ancienne adepte de la secte !

  • « Il était certain que toute occasion d’utiliser le statut de victime est une aubaine pour Labruyère qui connaît ses classiques de manipulation de l’opinion pour gagner la sympathie  de tous. Cela a bien fonctionné avec la majorité municipale actuelle.
  • Jouer sur ce tableau de forces,  sortir ce joker permanent est pour le gourou la ligne de conduite profonde d’attaque dissimulée. Utiliser cette corde contre les bourreaux avec un sauveur à la solde ( là, c’est Labruyère  ) fait perdre tout discernement à la raison des observateurs.
    « L’intelligence ou l’observation réelles perdent à tous les coups si on gagne cette place de choix de victime. »
  • Son remaniement de l’histoire sainte n’a rien d’étonnant, il lui (Labruyère) faut avant tout abattre le christianisme, c’était son credo de base spirituel. Mais tous les gnostiques ont brouillé les cartes pour la même raison, toujours hypocrite et cachée sous des prétentions de connaissances supérieures, de toutes sortes de traditions que les imbéciles n’ont pas.
  • Orgueil , fantaisie, mensonge sont leur ligne de réussite. Ici avec les nordiques ressortis depuis 2006 pour justifier une identité et une légitimité spirituelle au projet gnostique de fond de Labruyère, c’est banco pour réussir la jonction avec les racialistes maintenant.
  • Labruyère invoquera savamment tour à tour,  les cathares, les sorcières ou les hérétiques que soi-disant l’église aurait persécuté, sachant que cela fera tilt avec l’inconscient collectif pour se retrouver dans le rôle de l’inquisiteur. Toute notre culture est façonnée depuis si longtemps par ces idées qu’il convient de toute urgence d’étudier de plus près.
  • Avec les nordiques, Labruyère peut aussi ne pas trop se  mêler des palestiniens , ni de l’emprise sioniste sur le monde en général et les milieux nationalistes qui montent.
    C’est la planque idéale de ces faux révoltés contre l’ordre mondial épouvantable qui vient avec cette fausse piste de clan bidon, régressif et totalitaire.
  • Coté transparence des curriculum vitae des brigands, c’est grotesque: on n’est pas infographiste parce qu’on a eu le BTS il y a 16 ans sans jamais rien faire, pianiste parce qu’on joue la lettre à Élise (c’est à peu près le niveau de Ruedi), ou rentier immobilier parce qu’on loue la maison de sa mère décédée 500 euros par mois.
    Tout est à l’avenant  dans ce clan mais le fait qu’ils s’affichent comme des gens normaux pourra suffire à les blanchir pour l’imaginaire collectif.

Le Puy du Fou  ou la folie du P.E.T. ?

Dans sa bizarre posture, Estadieu n’en convient toujours pas, pourtant :

  • Au P.E.T._un_jour_des_fosses_septiques_surgiraUn maire qui déclare ne pas partager l’idéologie des brigandes, mais sans jamais préciser  quelle est cette idéologie et n’a jamais dénoncé l’extrémisme de droite, la xénophobie, l’islamophobie, l’antisémitisme, l’homophobie dont le clan de Labruyère est porteur. 
  • Mais un maire, toujours prompt à dénoncer l’extrême gauche et à se faire ovationner par ses amis identitaires lorsqu’il diffame, dénonce et pointe du doigt, blogueur gauchiste, les casseurs, les tagueurs, les associations citoyennes  qui s’opposent à sa politique de tolérance envers le clan suprémaciste dans un amalgame confus et mensonger par communiqué de presse et lettres à ses administrés.
  • Une Municipalité qui octroie une subvention aux pommes d’or (clic ICI), l’association barbouillée 100/100 brigandes  et qui parraine leur exposition  durant tout le mois de juillet, des soi-disantes « œuvres » de peintures sur soie en mettant à disposition une salle municipale sur le thème : Viking, le peuple de la mer ».
    Pas facho - mairie du P.E.T. collaboLa mythologie Nordique – les peuplades du nord (race blanche, pure car non métissée), l’identité européenne comme berceau de notre civilisation chrétienne, bref que du (BA) lourd….  avec la présence au vernissage (le 3 juillet) de membres  du conseil municipal dont le premier adjoint qui se félicite toujours qu’enfin l’art investisse la Salvetat.  Le même premier adjoint qui a déclaré à FR3 Occitanie que ce ne sont pas les brigandes  qui posent problèmes mais la presse. (clic ICI reportage FR3 Occitanie)
  • Un maire qui laisse faire la milice, les soldats d’Odin pour rétablir l’ordre !
    Une milice para militaire d’ultranationalistes aux cranes rasés, service d’ordre des brigandes, déboule au village dimanche 28 juillet jour de marché, et créent un certain émoi parmi la population en s’en prenant à des militants pacifistes qui distribuent leurs tracts.
    Les soldats d’Odin pour établir la loi du clan sur le village ? Cela n’émeut pas le moins du monde notre premier magistrat  chargé de l’ordre public !  Joël Labruyère songerait-il à faire régner la loi, sa loi à la Salvetat sur Agout ?

Le laxisme de la municipalité : le P.E.T. ne fit aucune déclaration pour dénoncer le trouble à l’ordre public dont ses amis sectaires se rendirent coupables ce jour là! Au contraire,  le nuage toxique, anesthésiant  bien des neurones de ses conseillers,  fit que l’une d’entre eux désignât les  victimes  du collectif  comme les coupables de toute cette agitation.

Le maire prône la liberté d’expression  à sens unique.
Le P.E.T.  censeur et manipulateur !

Trouble à l'ordre public ou Liberté d'expression

Trouble à l’ordre public

Tolérance  maximum  pour le clan des brigandes qui peut s’exprimer librement sur son blog,  occuper  la voie publique sans autorisation, utiliser les sites remarquables du village, ses rues, ses places, ses espaces verts, ses commerces.

Intolérance suprême envers tous ceux qui ne partagent pas l’opinion du P.E.T. (le professeur Estadieu Thibault) :

  • Pressions diverses sur la lettre Panache salvetois lettre d’opinion indépendante qui sévit uniquement  sur le net  en rendant compte d’une situation salvetoise depuis 10 ans.
  • Annulation de la Journée de la Fraternité du 26 mai sous de futiles prétextes administratifs, craignant des risques  de troubles à l’ordre public lors d’une journée citoyenne où devait intervenir nombre d’associations, d’intellectuels et d’élus républicains locaux, régionaux et Nationaux  dont la députée héraultaise Madame Muriel Ressiguier et la conseillère Régionale d’Occitanie Madame Myriam Martin.
  • Refus de prêt de salles municipales aux associations locales qui organisent la résistance et remise en cause du droit aux réunions.
  • Fête du village, manifestation  anti fa, la boutique des brigandes ainsi que le clan est mis sous protection policière.
    Durant tout ce week-end de fête locale, une vingtaine de gendarmes ont quadrillé le village. Une équipe de FR3 Occitanie est montée couvrir cette manifestation.
la librairie Fachoïde mitoyenne de la municipalité du P.E.T.

La librairie Fachoïde sous protection.

Durant le week-end de la Fête locale du 4 et 5 aout, suite à l’annonce d’une manifestation antifasciste, le village fut quadrillé par une vingtaine de gendarmes.
Le local du clan sectaire de Joël Labruyère, ainsi que leur base de survie au Gazel furent mis sous protection des gendarmes.
Cela créa un certain émoi  au sein de la population et de nos nombreux visiteurs.
N’étant pas question de renier son cul pour un « P.E.T. », la L.P.S se devait de rendre compte de ces événements à la Salvetat.
Depuis 3 ans, conséquence logique de cette gestion calamiteuse : La Salvetat s’enfonce dans une horrible fiente démocratique et la responsabilité du P.E.T. est  entière dans tout ce merdier.
Ce n’est certainement pas la nouvelle station d’épuration qui sera mise en service sûrement en 2019 qui va permettre d’assainir la démocratie salvetoise avec le gros paquet d’ (em)merdes que le clan sectaire dît « des brigandes » à déposé au village depuis 2015.

Le maire ment quand il déclare que cette polémique n’intéresse pas les Salvetois !

Démissions au  conseil municipal. 2 conseillers restant sur la liste pouvaient intégrer le conseil, dont  l’ancien premier adjoint d’Estadieu lors du premier mandat 2008-2014, Monsieur Michel Brunet.
Tous 2 ont refusé d’honorer leur mandat pour ne pas cautionner  la politique de la municipalité envers les brigandes !  N’y a  t-il pas Problèmes ?

Lettre refus Michel Brunet honorer mandat avec la politique du P.E.T. prefesseur Estadieu Thibault

Il est intéressant de noter l’argumentaire  et les raisons de leur refus :
le refus de cautionner  la politique de la municipalité envers les brigandes !
Toujours la sempiternelle rengaine du P.E.T. : Le problème ce n’est pas la secte fasciste de Joël  Labruyère mais tous ceux qui se refusent à partager avec lui son opinion sur le clan dit des brigandes.
Le notable Maire – Médecin, dans le clair-obscur de son cabinet, à largement de quoi faire passer son message mensonger dans le huis-clos de sa clientèle!
P.E.T. censeur,  P.E.T. manipulateur, P.E.T. imposteur, P.E.T. délirant sur l’extrémisme de gauche de la L.P.S. tout en oubliant la responsabilité de cette même lettre dans son élection en 2008 et 2014.
P.E.T. diffamateur aussi car ses affirmations d’extrémiste gauchiste  concernant mon  positionnement politique dans la France insoumise m’autorise à déclarer que le P.E.T. a dérivé vers l’extrémisme  identitaire le plus répugnant qu’il soit.
la peur du mauvais  P.E.T.  engendre des incontinences  républicaines!

JAURÈS et la Fraternité Républicaine.
Au P.E.T. non reconnaissant !

« La raison d’être de la Fraternité, au cœur de la devise de la République de Jaurès, est en péril, pour trois raisons essentielles :

1)  D’abord parce que les libertés civiques indissociables de la République elle-même ne sont plus respectées par la municipalité de droite dirigée par Estadieu en interdisant ne serait-ce que l’exercice du droit de réunion.

2)  Ensuite parce que  les Brigandes ont plus que jamais droit de cité. A la librairie fachoïde  trônent la France juive de Drumont, les Faurisson négationnistes et les collectes en faveur des milices du Donbass Poutinien,…. les Brigandes ont ajouté l’animation culturelle  (expo suprémaciste d’extraction païenne digne  des Sections d’Assaut immortalisé par Le Visconti des Damnés, ainsi  la culture populaire basique : la mythologie des dieux nordiques chère aux nazis.

3) Enfin et surtout parce que  nos difficultés sont exacerbées par la terrible division des antifascistes : la gauche insurrectionnelle, les bienveillants de gauche et nous les républicains jaurésiens avons du mal, le plus grand mal, pour des questions d’égos exacerbés à trouver un plus petit dénominateur  commun autour d’un front unique antifasciste qui a pourtant fait ses preuves.

Il ne s’agit pas d’être optimiste ou pessimiste : Le gourou Labruyère au travers de ses elfes brigandes sait où il va : prendre le pouvoir avec ou sans  Estadieu.
Non, je ne serai pas un complice silencieux et prudent du consensus vis à vis de la secte.
Non, je n’accepte pas de capituler.
Non, je ne consens ni à la complaisance locale, ni à l’union sacrée autour du  mythe : « salvetois et fier de l’être « . Et je continuerai à le dire quoiqu’il en coûte.

Le courage disait Jaurès, c’est d’aller à l’idéal et de comprendre le réel.
Estadieu fait exactement l’inverse puisque au nom de son analyse du réel il liquide l’idéal de la République.

La Salvetat basculera si nous ne portons pas la citation d’Aragon :

« Quand les blés sont sous la grêle
Fou qui fait le délicat
Fou qui songe à ses querelles
Au cœur du commun combat. /

Ainsi, depuis la Libération, voilà 73 ans, bien des anciens m’ont déclaré que nous avons la pire des municipalités  que la Salvetat sur Agout ait pu se donner !!! Après le titre de Maire le plus ringard de l’année 2017,  voilà un nouveau titre peu flatteur pour notre édile.

«La démocratie a toujours le droit de se protéger contre des forces prêtes à recourir à la violence pour la détruire»

Nous sommes le monde de demainje vais vous relire cet  Appel des solidarités pour prendre la mesure du gouffre qui s’est creusé entre les attentes de la population et la brutale réalité d’une situation due au cynisme et à l’amoralisme politique du premier magistrat de la commune .
Sa démission serait la seule conséquence logique de l’impasse dans laquelle il a conduit la Salvetat pour rendre possible un autre avenir en commun !

OUI !  Nous sommes le monde de demain.

Un être humain n’est illégal sur terre et que chaque homme, chaque femme, chaque enfant y occupe une place légitime.
Nous continuerons à lutter, sans concession, contre un modèle qui produit de l’exclusion et qui détruit la planète.
Nous continuerons à combattre toute forme de résignation et de repli sur soi.
Nous continuerons à opposer l’entraide à la compétition et à la concurrence de tou.te.s contre tou.te.s.
Nous continuerons à défendre la justice sociale, l’accès universel et sans condition aux droits fondamentaux, la solidarité avec les générations futures.
Nous continuerons à militer pour la liberté d’aller et venir, de créer, d’innover, d’imaginer d’autres possibles.
Nous continuerons à construire des alternatives, des oasis de liberté et d’égalité.
Nous continuerons à prendre des initiatives, petites et grandes, qui remettent l’humain au centre. Nous continuerons à rassembler toutes celles et tous ceux qui fabriquent dès à présent les solutions de demain.
Nous nous déclarons responsables de notre communauté de destin, responsables de l’héritage que nous laisserons à nos enfants.
Nous sommes les artisans d’une nouvelle forme de radicalité. Une radicalité humaniste et fraternelle.
Ensemble, nous décrétons l’état d’urgence sociale, écologique et solidaire.
Ensemble, nous sommes déjà le monde de demain. »

Pour paraphraser Michel Onfray dans sa lettre  ouverte au Président  Manu , la plume , celle qui se trouvent dans les parties les moins nobles : le croupion ! C’est celle que découvre le plus souvent la position de soumission inhérente à la fonction de conseiller municipal à la Salvetat – la prosternation au P.E.T.

La 9ème fête du Poulet du samedi 1er Septembre 2018.

Il y a eu  comme chaque année beaucoup d’indignation, parfois de l’émotion et aussi de la tendresse  pendant le remue méninges coeur de la fête du poulet. L’incontournable rassemblement de la gauche des Hauts Cantons le premier samedi de septembre à été aussi  marqué par la présence du maire de St-Pons, Georges Cèbe, une première fort appréciée, depuis la rafle dite  » du corbeau  » conduite en 2009 par une nuée de pandores.
Indignation par rapport à la secte identitaire des Brigandes qui sévit, semble-t-il impunément , à La Salvetat: « des femmes martyrisées par un fanatique de vieille extraction scientologue  » dit J.M.V.  qui annonce une exposition itinérante consacrée aux femmes martyres de la Résistance.
La lutte antifasciste prendra le chemin de l’action culturelle grâce aux Insoumis locaux plutôt que le traditionnel binôme « injures et baston « .
Toujours sur la question de la droite extrême il y eut un vrai moment d’émotions quand Chantal Herson Macarel a lu le récit de la fin de vie d’une femme de la communauté néofasciste  laissée sans soin malgré un cancer de l’utérus en phase terminale.
La synthèse  des douze prises de paroles de ce remue méninges, au poète Aragon :
 » Quand les blés sont sous l’orage, fou qui fuit le commun combat « .

Blondeau et Jeannot dit Renard Argenté à la Cigale

Blondeau & Jeannot à La Cigale

ITW Pierre Blondeau – la Cigale (clic ICI)
On ne présente plus Pierre Blondeau de Saint-Pons de Thomières, sa Cigale et sa lettre « la commune ».

De « Patanarès » à l’affaire du Corbeau, de NDDL à la ZAD de la Figuière, l’homme aime faire courir le Poulet.

Cette année son ami Jeannot dit Renard Argenté, manquait à cette 9ème fête du Poulet.

Jeannot manquait à tous, n’oublions pas le grand Humaniste  qu’il fut!

ITW MAAX – artisan de la chanson / Saint-Pons de Thomières (clic ICI)
Maax a la poésie bucolique chevillée au coeur et au corps, avec une certaine rage pour gueuler contre la médiocrité, les injustices sociales et l’intolérance.
Il y a plein d’images et de métaphores dans les textes, pour mieux nous faire partager ses émotions, ses colères et son humanité.
Les chansons s’écoutent comme l’on écouterait un frangin qui te parlerait à l’oreille devant une cheminée rougeoyante, avec une clope au bec et un verre de vin rouge à la main.

Boris Chenaud

ITW Boris Chenaud – ENSEMBLE LFI (clic ICI)
Boris Chenaud, fondateur de La Carmagnole  Montpelliéraine, a traduit brillamment le poète  en termes constructifs, cher au courant Ensemble avec F.I : « La gauche unie, jamais ne sera vaincue « .
Conclusion du maire de Capestang Pierre Polard , auditeur attentif :
« Quelle qualité d’écoute, cette gauche là ne peut aller que vers l’avant ! »

« Ballade de celui qui chanta dans les supplices. » Poème d’Aragon
Et s’il était à refaire
Je referais ce chemin
Une voix monte des fers
Et parle des lendemains (1)
On dit que dans sa cellule
Deux hommes cette nuit-là
Lui murmuraient « Capitule
De cette vie es-tu las  (2)
Tu peux vivre tu peux vivre
Tu peux vivre comme nous
Dis le mot qui te délivre
Et tu peux vivre à genoux » (3)
Et s’il était à refaire
Je referais ce chemin
La voix qui monte des fers
Parle pour les lendemains (4)
Rien qu’un mot rien qu’1 mensonge
Pour transformer ton destin
Songe songe songe songe
A la douceur des matins (5)
Et si c’était à refaire
Je referais ce chemin
La voix qui monte des fers
Parle aux hommes de demain.
Et si c’était à refaire
Je referais ce chemin
Sous vos coups chargés de fers
Que chantent les lendemains
Il chantait lui sous les balles
Des mots sanglant est levé
D’une seconde rafale
Il a fallu l’achever (8)
Une autre chanson française
A ses lèvres est montée
Finissant la Marseillaise
Pour toute l’humanité. (9)

 

Partage

Laisser un commentaire,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
9ème fête du Poulet Saint-Pons de Thomières Samedi 1er septembre 2018
Fête du Poulet St-Pons samedi 1er sept.

9ème Fête du Poulet St-Pons de Thomières dans l’Hérault Samedi 1er septembre 2018. Une fête...

Fermer