E.T. un Extra Terrestre à la Salvetat sur Agout !

0

E.T. Estadieu Thibault, l’ Extra Terrestre découvre la Nouvelle Organisation Territoriale de la République depuis la base de survie des Brigandes à la Salvetat sur Agout.
E.T., Estadieu Thibault, Edile Territorial semble découvrir un nouveau territoire inconnu, celui  imposé par la Nouvelle Organisation  Territoriale de la République, la  communauté des communes des Monts de Lacaune et Montagne du Haut-Languedoc, la fumeuse loi NOTRe publiée en Aout 2015.
Le dernier bulletin municipal  de la Salvetat sur Agout , (N° 5 de  janvier 2017) semble tout droit provenir de l’espace, tant « ce petit Salvetois » renferme comme informations  incomplètes s’agissant notamment de l’impact réel de la loi NOTRe sur la commune de la Salvetat sur Agout, Doc. E.T. , maintenant  dans un flou artistique les salvetoises et les salvetois; mais aussi  , un Numéro du « petit Salvetois » plein de provocations  et de désinformation , toujours sources d’incompréhensions lorsque E.T. tel un Exalté Tartuffe, fait encore le (coup de) point(g)  sur la polémique locale concernant  la communauté des brigandes. 

2 gros chapitres donc dans ce billet  :

  1. E.T.  Nouveau Joss Rendall  dans au « nom de la loi »  NOTRe ( 7 minutes)
  2. E.T.  Nouveau Show dans « Danse avec les brigandes » (8 minutes)

E.T., Estadieu Thibault, Expert Territorial  à la Salvetat  sur Agout !

E.T. nous explique donc, dans son bulletin  municipal, que l ‘Extension Territoriale, la fusion des communautés de Communes Montagne du Haut Languedoc  et Monts de Lacaune provoquée par la loi NOTRe, avait (aura)   comme conséquences pour  la Salvetat sur Agout.
Dans un style alambiqué que certains ne pourrait pas comprendre, E.T., notre Extravagant Tacticien, nous révèle  en fait que   « son job » d’ E.T., d’ Edile Tricolore, n’aura plus de sens en 2020, lorsque la dernière compétence municipale aura été transférée à la nouvelle  communauté des communes.
La loi « NOTRe dans son arrêté de fusion comporte  les conditions financières et patrimoniales à déterminer : c’est ce qu’on nomme le transfert de compétences  avec  solde de l’encours de la dette, contrats en cours, patrimoine  etc. etc. …
Les communes rattachées  transfèrent à ce titre l’ensemble des moyens, droits et obligations, liés aux compétences de la nouvelle communauté des communes.

    1. E.T. et l’Aménagement de l’espace  signifie que la commune n’aura plus la maîtrise de son foncier bâti et non bâti.
      Les communes n’ayant plus la maîtrise de leur foncier, qu’en sera-t-il du refus du développement de l’éolien  industriel sur son territoire voté en conseil municipal de  La Salvetat sur Agout  en 2008 ? Transféré…
    2. E.T. et  les Actions de développement économique (créations, aménagement, entretien et gestion).
      Le P.E.R, le plan d’excellence Rurale, à plus de 3 Millions d’euros d’investissement public ,  les ports, les plages, la piscine ? Transférés…
    3. E.T. et le ramassage des O.M.  : Transféré aussi !
      La question de la continuité du service public  ne s’est pas posée bien longtemps. Les communes se sont réorganisées par convention entre elles pour  déléguer ce service public,  de collecte et de traitement des déchets, présentant un bilan largement positif (année 2015 : solde de 283.000 euros)  à une entreprise du privé incluant aussi les déchetteries  d’Anglés et de la Salvetat sur Agout. Beau cadeau enrubanné D.S.P.  de ceux qui vilipendent  souvent la fonction publique territoriale et professent la réduction des effectifs dans leur programmes électoraux tel E.T. ,  l’Ecclésiastique Transparent  Fillon.

    4. E.T.  et la politique du logement et du cadre de vie. (HLM ?, plages ?)  En cours de transfert  vers Jean Christophe Mialet !
    5. E.T.  et la protection de l’environnement. En cours de transfert  vers André Bacou!
      eau potable au robinet E.T. Eau Trouble ou Eau Transparente.

      E.T. Eau Trouble ou Eau Transparente ?

    6. E.T.  et l’entretien des voiries d’intérêt communautaire .  En cours de transfert vers  Daniel Vidal !
    7. E.T.  construction et fonctionnement d’équipements culturels et sportifs.  En cours de transfert  vers Pascal Cousturier !
    8. E.T.  l’action sociale et personnes âgées  (maisons de retraites). En cours de transfert vers Francis Blavy !
    9. E.T.  et les infrastructures  (éclairage public, infrastructures sportives, culturelles).  En cours de transfert  vers Max Alliès !
    10. E.T.  et la compétence  » Eaux et assainissement » Transférée   au plus tard en janvier 2020!
      Régie publique de l'eau : un projet de loi est nécessaire Jean-Luc Bou candidat 7ème circonscription de l'Hérault JLM 2017Alors que le projet de construction d’une nouvelle station d’épuration apparaît (enfin) comme incontournable. et que notre E.T, Estimable Thaumaturge omet  de préciser, dans la présentation de la nouvelle station, que le transfert  de la Compétence « EAU et assainissement «  doit se faire dans les 3 ans à venir. Ceci signifie la fin des régies municipales  de l’eau telles que nous les connaissons actuellement. Comme pour les Ordures ménagères, il n’y aura probablement pas de  Régie communautaire de l’Eau,  les élus auront tôt fait via la D.S.P de refiler  le marché à une grande entreprise du secteur de l’eau ! Pourquoi pas, la même entreprise qui construira la nouvelle station à la Salvetat ? lire Rebelles en Occitanie – A.B.U.E à Boissezon .
      Une attention toute particulière devra donc être soutenue  dans ce dossier par le vice-président de la CCMLMHL  en charge   de cette compétence « Eau et Assainissement ». Bon courage à Claude Aninat,  dans  sa nouvelle fonction de « Monsieur Propre »  du domaine, tant et si particulier sur ce  territoire  rural, de la distribution de l’eau et de son assainissement.
      Comment « Saint Claude » traitera-t-il ce bien commun qu’est l’ Eau  avec à sa gauche le service public et à sa droite, le Marché ? Régie communautaire ou  DSP  au privé ?

E.T – Esthète Tire-au-flan de la loi NOTRe

Les Limites de la CCMLMHL

Les Limites  territoriales de la CCMLMHL

En ces Hautes Terres d’Occitanie, les incidences en matière de gouvernance (midi-Libre) nécessitaient la redéfinition de la composition et de la répartition du conseil ainsi que la réélection du bureau (président, vice-présidents).  Tout cela fut acté lors du premier conseil communautaire à Lacaune  en ce début janvier sous la présidence de Bousquet, maire de Lacaune, les vice-présidences furent octroyées sans que les uns et les autres sachent le secteur de compétences qui leur était attribué.
C’est l’histoire d’un mec, comme disait Coluche,  qui est rétribué  pour  un travail sans connaître la finalité de la tâche à accomplir. Notez bien  qu’il ne s’agit pas d’emplois fictifs déjà célèbres dans certaines officines, car le travail à exécuter est énorme mais tous dans l’incapacité  de vous dire  « qui » va faire « quoi » !
« C’est un peu le bordel » confessait un élu, quand un autre renchérissait  par un «  à l’image de nos temps actuels » Rétrospectivement,  l’ivresse  (de ce mariage) disparue,  certaines gueules de bois réalisent que l’amour n’est plus au rendez-vous des « prêts »  communs ! Des inquiétudes apparaissent (la Dépêche du 02/03/2017) :

CCMLMHL_communaute_des_communes_monts_de_lacaune_montagne_du_haut_languedoc_LOGO

                    Logo de la CCMLMHL

« Les inquiétudes portent sur la solidarité envers les petites communes, leurs représentations face aux plus grosses collectivités et des doutes sur le problème des compétences de chacun. »

Remarques volontairement désobligeantes :

  1. Nos E.T. locaux sont sûrement des êtres asexués, ni Homme, ni Femme (ce qui ne signifie pas  des « anges »),  pour  s’affranchir ainsi des règles de la parité au sein du bureau de la nouvelle CCMLMHL……
    Tous des Centaures mi-homme mi cheval de retours de cette misogyne  Vème république.
  2. Pourquoi  y a-t-il autant d’adjoints et de vice-présidents dans les collectivités locales ?
    Tout le monde sait que cela ne correspond pas à un besoin de la collectivité, mais que cela sert uniquement à « récompenser » les soutiens politiques ;  ça les gens normaux ne peuvent plus le comprendre !

Forcément ce dernier bulletin municipal du « Petit Salvetois » eut été sensiblement plus court et bref  s’il ne s’était s’agit que de rendre compte uniquement, de ce qui reste (restera) comme compétences  aux maires des communes : Rien ou vraiment pas grand chose…… !
Pauvres E.T., pauvres Ediles Territoriaux qui dans d’atroces souffrances sont chargés de l’application d’une loi  qui voue  la disparition de leur propre existence !

Euthanasie ou suicide assisté des communes ? Non , plutôt Hara-kiri de vieux samouraïs Extrêmement  Traumatisés.
Sans plus aucune maîtrise des compétences, aboutissement de la loi NOTRe oblige, les communes disparaîtront et bien des élus se retrouveront en sur-effectifs du fait de la fusion  programmée des communes.
Le programme de l’E.T. Fillon, Ex Transparent républicain  promeut un gigantesque Hara-kiri général  proposant de passer à une France aux 6000 clochers.

C’est dire Ô combien, le prix de la cloche va baisser  avec la suppression de 30.000 communes! Les  » Fondeurs  » vont reprendre du service , chaque région aura sa « Fonderie Générale » dirigé par un E.T., un Exalté Tueur de la Ruralité avec la complicité d’une assemblée récurrente pour un nettoyage du service public.

« Au final,la réforme territoriale accentue la concentration des pouvoirs de barons locaux. La loi NOTRe (Nouvelle organisation territoriale de la République) ne fait rien de moins qu’opérer un tri sélectif entre les citoyen·ne·s en fonction de leur lieu de vie, accentué par l’inégalité de dotation entre communes urbaines et rurales. Elle est attentatoire à la citoyenneté, à la démocratie et aux principes républicains fondamentaux. »

E.T., Estadieu Thibault, Extraordinaire Thérapeute à la Salvetat sur Agout !

E.T.._Estadieu_ThibaultNotre E.T. Salvetois, sûrement atteint par une crise aiguë d’Existentialisme  Transcendantal,  s’essaye dans son bulletin municipal à la méditation en citant un gourou hindou du nom de Swâmi Râmdâs :

 » La vraie pauvreté est celle de l’âme, une pauvreté dans laquelle le mental est toujours dans un tourbillon créé par les doutes, les soucis et les craintes »

E.T. Expert Tantriste, où le gourou,  considéré comme  médecin sans égal, capable de diagnostiquer  la maladie de l’âme de chaque Être,  enseigne ses vérités sur un monde en souffrance universelle qu’il faut s’efforcer de comprendre. en empruntant « le Noble Sentier Octuple » cher au gourou.
A chacun sa folie dans la consternation et l’effarement !

E.T et le petit Salvetois (Page 4)

E.T et le petit Salvetois

Dans le dernier bulletin municipal, notre E.T. Salvetois , Ego Tourmentée par les doutes, les soucis et les craintes apportées par  la communauté sectaire, se mue  en   E.T.  , « Extrémiste Tolérantiste », pour défendre « ses » brigandes,  jetant ainsi de l’huile sur le feu d’une polémique qu’il a lui-même médiatiquement allumée  à l’été 2016, en jetant toujours l’opprobre sur certains salvetois qualifiés « d’agitateurs » !
A se demander qui est le plus agité ?

Rétif, à l’idée même, que l’on puisse penser  que ses liens d’amitiés avec cette communauté xénophobe et raciste  fassent croire qu’il partage les illuminations d’un autre gourou comme Joël Labruyère, directeur artistique des brigandes et des ultra-sixties avec qui, il aime tant faire la fête, insupporte au plus haut point notre E.T. Notre Exalté Tirailleur, nie tout lien avec l’idéologie nauséabonde  de ses amis adeptes de la théorie du grand remplacement et mitraille, à tout venant, un petit nombre de salvetois, eux aussi effarés et consternés  par la posture plus qu’ambiguë, du maire de la Salvetat sur Agout.
Un anti-pénultième marxiste de mes connaissances, issu des tréfonds de cette Vème République moribonde, s’interrogeait :

« Jusqu’à quel point tiendrait, devant l’abus, une tolérance faite, en partie, d’inertie et d’ habitudes prises ? »
(Georges Courteline, un auteur peu suspect d’ ultra gauchisme ).
Monsieur le maire, cher E.T., c’est bien un seuil de tolérance au delà duquel un phénomène devient intolérable qui est franchi par un phénomène   » Brigandes  » qui se développe à La Salvetat sur Agout.
Votre analyse relève d’un Extrême Tolérantisme, c’est à dire d’une attitude qui consiste à pousser trop loin la tolérance. »

Quand on  se reconnaît , dans la non-pensée obsessionnelle des brigandes,  plus de filiation spirituelle avec l’idéologie néo-nazie ( Suffit de remplacer les juifs d’hier  par les musulmans d’aujourd’hui) que diffuse  Barka , la boite  de production des Ultras – Brigandes sous la direction artistique (sic) de Joël Labruyère, plus de filiation donc qu’avec la Marianne Républicaine, alors il est temps d’affirmer qu’ E.T. dérape gravement, tel un Nicolas Dupont Aignan chantant « on a tous de l’ E.T. en nous »

E.T. sais-tu que : « Chez ces gens là on ne pense pas : on hait » ?

Monuments aux morts la Salvetat sur Agout

Monuments aux morts la Salvetat sur Agout

Suffit de voir ce que ces illuminés  du grand remplacement pondent comme merde (gauche de combat)… Intimidation, racisme, xénophobie,  haine d’une religion, harcèlement en bande organisée,  apologie de la violence et menaces de mort, il ne manque vraiment rien dans leurs clips vidéos pour trouver d’étonnantes similitudes avec le comportement des nazis. Quelle belle famille que voilà!
L’extrême-droite n’a pas vraiment abandonné ses vieux démons. Des clips d’un racisme de moins en moins rare, d’un crétinisme affligeant, en vue de nourrir une mauvaise cause : la haine d’une religion.

Voilà ce qui se passe quand on laisse son émotion remplacer son cœur et sa raison…
Mais peut-être ne s’agit-il aussi, que d’une résurgence d’une « jeunesse niçoise »,   où les premières amours  (idéologiques) d’un E.T carabin se déroulaient déjà en milieu trouble d’une droite identitaire  pour ostraciser ainsi certains salvetois, les gauchistes et les médias,  presse écrite dont midi-libre  ,  Radios comme France Bleue  et  aussi TV- FR3 Occitanie afin de défendre ses nouveaux  amis, en essuyant  ses pieds crottés sur le tapis du « bien vivre  Ensemble » à la Salvetat sur Agout ?

E.T et les brigandes à la Salvetat sur Agout.

Marianne - Marianne - La Salvetat sur Brigande

E.T. et Marianne – La Salvetat sur Brigande

Petits rappels  de lecture conseillée  pour reprendre le fil des actualités concernant le groupuscule  identitaire et sectaire des Ultras / Brigandes à la Salvetat sur Agout.

  1. http://www.panache-salvetois.fr/secte-a-la-salvetat-sur-agout/
  2. http://www.panache-salvetois.fr/la-salvetat-maire-secte-vilain-panache/
  3. http://www.panache-salvetois.fr/urgence-brigandes-a-la-salvetat/

Ainsi, comme me le signalait  des commentaires :

  •  » Dans le temps que nous vivons, banaliser ce type de convictions, faire comme si elles étaient indifférentes, est soit la marque d’une naïveté assez consternante de la part d’un responsable politique censé avoir quelques notions d’histoire, soit l’expression d’une sympathie et d’un soutien réel. »
  • « Quand on est élu, on ne travaille pas pour soi, mais pour les autres, et surtout pour l’intérêt général qui n’est pas la simple juxtaposition des intérêts individuels. »

E.T – Extrémisme  Tolérantisme / Débat en Préfecture !

Suite à ce  communiqué de presse (ci-dessus), du 19 octobre 2016, la section  LDH de Saint-Pons de Thomières / Hauts-Cantons a été reçue  en sous-préfecture de Béziers le 23 janvier 2017. Notre  présidente Madame Barnier , MICHEL Jean Pascal, Pierre Blondeau et moi-même avons eu  le plaisir  de nous entretenir avec  le Sous-Préfet POUGET Christian sur deux thématiques :

  1. L’accueil de réfugiés par la commune de St-Pons de Thomières , dont nous avons rencontré le maire  Monsieur Cèbe.
  2. Le Groupe identitaire à la Salvetat et le phénomène « Brigandes »

Sur la thématique N°1 , la possibilité d’un centre d’accueil  et d’hébergement en partenariat avec la CIMADE de Béziers    sur la commune de Saint-Pons était évoqué. Le représentant de l’État, trouvait tout à fait honorable l’action et l’investissement des associations en faveur des réfugiés, mais évoquait néanmoins les obstacles à la création d’un tel centre en milieu rural, où les demandeurs  d’asile rechignaient à aller parce que éloignés  de tout  centre névralgique dans un environnement climatique aux hivers assez rigoureux. Nous émettions toutefois le vœux que ce projet aboutisse en invitant les services de l’État à l’étudier avec bienveillance.

Sur la thématique N°2,  c’était de faire entendre au Préfet Pouget que l’Ultra-Nationalisme de la secte  de Labruyère producteur des brigandes posait problèmes. Notre présence à cet entretien en fait d’ailleurs foi.  La posture  de Monsieur le maire de la Salvetat sur Agout, Estadieu Thibault, nous demandant d’être tolérant envers une communauté qui  fait l’apologie de crimes contre l’Humanité, qui tient  des propos aussi ouvertement racistes, homophobes, antisémites, Islamophobes, anti-Républicains  attaquant les services de l’État (justice, police), dans des productions soit-disant culturelles d’un niveau  tel , qu’elles dépassent largement Dieudonné et sa quenelle, [pourtant, Dieudonné a été condamné et ses spectacles parfois interdits ! ] révèle une certaine malsaine complaisance  envers cette communauté  faisant le salut nazi  et dont  on peut  s’étonner que certains élus ou autorités  refusent de voir ou disent ne pas avoir encore vu !
la capture d’écran ci-dessous avec en sous titre les paroles est assez explicite concernant cette secte.

Cachez ce salut nazi des brigandes que d'aucuns ne sauraient voir !

Cachez ce salut nazi des brigandes fascistes que d’aucun ne saurait voir !

Complaisance !  j’ai dit Complaisance ?

Il ne s’agit pas de mettre  en doute, toute  l’attention que portent les forces de sécurité à cette communauté que la DCRI a pointé comme secte. Ne Jouons pas sur les mots de la définition d’une « secte » par le simple fait que cette communauté ne vivrait pas  en un seul lieu, leur « base de survie » sise  au Gazel et disposerait d’adresses postales différentes sur la commune de la Salvetat.
Soit !  Question  : « quels sont les moyens de subsistance de cette communauté ? »
Pour alimenter le fonctionnement de cette organisation ?
Un rapide calcul des besoins  peut être estimé à (minima environ 15.000 Euros mensuels (achat propriété sise au hameau de Gazel, locations d’une dizaine de logements, taxes foncières, taxes d’habitations et autres redevances, parc automobiles, entretien, assurances, Eau, Électricité, alimentation, habillement et divers matériels pour enfants, la musique, la téléphonie, la bureautique, etc.) pour une quarantaine de personnes parfaitement identifiées  comme profitant d’une certaine « oisiveté » dans la campagne salvetoise !
Cette question mériterait que les services  de l’état se penchent sérieusement sur la provenance de tels fonds ! Élément, me semble-t-il, que le sous-préfet Pouget Christian a semblé convenir.
N’y a – t – pas aussi une forme de travail dissimulé   quand on recueille une personne d’un certain age, en rupture familiale et sociale  et  que   la « Mama pour tous » ne soit en fait qu’un statut de bonne à tout faire ?
C’est le rôle de l’État de faire ces vérifications et d’apporter des réponses à ces questions.

Tolérance ! Il a dit Tolérance ?

L’appel à la tolérance  de E.T. , notre Esprit Tapageur,  est un appel  à la « compréhension »  envers des thèses que les valeurs républicaines réprouvent. E.T.  médiatisait  le problème des brigandes, le « scientifique notable » maire- médecin fustigeait « l’inconscience philosophique » d’un monde se voulant plus « Humain ». Le site identitaire  des brigandes de Labruyère  est tellement fier de cette défense municipale que la lettre  du maire  de la Salvetat fait la Une du site dit  du « comité de salut public ».
Quelle pauvreté de mental chez cette âme qui voudrait nous faire tolérer l’intolérable, comme si leur « comportement local »  devait faire oublier « l’ apologie de l’horrible » qu’ils font par ailleurs ! E.T., Exécuteur Testamentaire d’une idéologie funeste, car faut-il encore  le rappeler,  le racisme n’est pas une opinion, mais  un délit ?
C’était aussi l’occasion d’apporter  à Monsieur le sous-préfet, mon témoignage personnel , ayant « travaillé » la majeure partie de l’année 1993 en Serbie, ce que le racisme et l’ultra nationalisme exacerbé de religiosité historique de chrétiens catholiques ou orthodoxes et sublimé par des « saigneurs  de guerre » autoproclamés généraux,  ont  produit  comme réfugiés venant d’enclaves serbes, croates ou bosniaques avec à chaque fois son lot d’exactions inhumaines de fanatiques de cette Yougoslavie. Et pourtant, 6 mois avant le conflit, le représentant de l’État Français en poste à Belgrade, ami personnel de François Mitterrand (l’écharpe et le chapeau du président trônait au porte-manteau du bureau de l’ambassadeur, comme une icône dans une église orthodoxe), cette Excellence Tutélaire envoyait une dépêche à Paris expliquant que si un jour  la Yougoslavie éclatait, c’est qu’elle éclaterait de Rire ! C’est dire  si la mesure exacte de la situation avait été bien analysée. Les impacts des éclats  (de rire) de cette appréciation diplomatique ont laissé bien des traces au ministère des affaires étrangères.
Chacun cultive et assume  ses amitiés comme il l’entend, mais, quand on est un élu, il faut aussi connaître la limite dans les échanges entre le relationnel amical qui peut amener au  conflit d’intérêt, voire à la prise illégale d’intérêt.

Estivales & Festival de l’éthique ! Quelle étiquette salvetoise ?

⇒Connaissant l’appréciation  que porte  E.T. notre Expert Teuf  sur « ses » brigandes « des artistes locaux de qualité« ,
⇒Sachant qu’un nouveau comité d’animation  est installé comme le précise l’extrait ci-dessous du bulletin municipal le Petit Salvetois :

⇒Remarquant aussi la déclaration du petit salvetois précédant :

« L’ensemble Ultra-sixties, prestataire de concerts, animations et spectacles, nouvellement installé dans l’environnement salvetois et bientôt association locale, propose sa collaboration. » 

⇒Peut-on envisager que la municipalité  de la Salvetat sur Agout octroie  des subventions  à cette nouvelle association locale organisatrice  d’animations et spectacles   dont les membres,  issus d’une communauté sectaire et identitaire, sont sous la surveillance de la DCRI ?
Peut-on envisager que de l’argent public serve au financement d’une telle communauté prônant  sous couvert de culture locale des productions contenant des images et des propos  que la loi réprime ?
Pas de procès d’intention mais, le vote du Budget 2017 sera donc très instructif dans la clarification : « Jusqu’où iront – ils ?
OUI ou NON  une partie de vos impôts alimentera-t-elle  directement le fonctionnement de ce groupuscule aux  propos racistes et haineux particulièrement choquants et violents qu’ils méritent d’être aussi signalés à la plate-forme de signalement du gouvernement, Pharos. pour Incitation à la haine raciale ou provocation à la discrimination de personnes en raison de leurs origines, de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou de leur handicap.
Des propos qui , rappelons le, relève de délits réprimés pénalement, afin de ne pas leur laisser  propager leur haine et leur mépris de l’humanité en toute impunité. (le parti de gauche).

La  rediffusion des  Conseils de Robert Graves (1895 – 1985) m’apparaît comme « bienvenue en Terre  Insoumise ! :

« Évalue dès lors le temps selon ce que tu es, ce que tu fais,
Non par les étapes de cette guerre qu’ils répandent.

Prends garde à leurs rugissements, mais ne tourne jamais la tête.

Rien ne les transformera, ne les laisse pas te transformer. »

Partage

Laisser un commentaire,

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Jaurés - jean-luc-Mélenchon : Guillemot - Artistes insoumis dans le Tarn
2017 : « les pieds dans la glèbe, la tête dans les étoiles » (Jaurès)

«Les pieds dans la glèbe, la tête dans les étoiles», disait Jaurès. Ne pas plier,...

Fermer