La Salvetat sur agout : un canton qui ne manque pas d’air – E.V.F. 2 – du VENT!

0

Du VENT !  Effectivement, ce canton de la Salvetat sur Agout, cette commune de Fraïsse sur Agout ne manquent pas d’ air.
Pour reparler de la souffrance qu’apportent les éoliennes, un retour au col de Fontfroide, sur la commune de Fraïsse sur Agout, s’imposait.
L’inauguration en piteuses pompes  du parc éolien de cette commune par le conseiller général du canton de la Salvetat t et de la présidente de la communauté des communes de la Montagne du Haut Languedoc et par ailleurs maire de Fraïsse, le 17 mai dernier, méritait ce retour sur le  champ de bataille du col de Fontfroide, haut lieu du combat inaugural, où des sans-culotte s’opposèrent ironiquement à l’aristocratie politique protégée par la maréchaussée montée d’Olargues, de Saint-Pons et de la Salvetat.
Le « génie politique rural »  érige  en ce lieu symbolique un monument, sûrement à sa propre gloire,  prouvant  la déliquescence  des valeurs.
Fort heureusement, l’esprit de la citation  du célèbre géographe et néanmoins anarchiste Élisée Reclus, s’affiche et plane en ce lieu fort opportunément, pour rappeler une certaine exigence de vérité face au langage politique ambiant :


Col de Fontfroide

 

Là où le sol s’est enlaidi,
Là où toute poésie a disparu du paysage,
Les imaginations s’éteignent,
Les esprits s’appauvrissent,
la routine et la servilité s’emparent des âmes
et les disposent à la torpeur et à la mort. »

 


Le citoyen Reclus, un citoyen de bonne volonté, exposait des idées sur l’exercice de ses convictions qu’il  formulait en ces quelques mots :

  • Nommer un mandataire muni d’une petite part de pouvoir, et le candidat que vous portez au fauteuil sera votre supérieur.
  • Nommer des hommes qui se croient au-dessus des lois, puisqu’ils les rédigent, et  leur mission sera de vous faire obéir.
  • Ne pas croire que des hommes comme nous acquerront soudain, au tintement d’une élection, la vertu de tout savoir et de tout comprendre.
  • Élisée Reclus - Géographe

    Élisée Reclus – Géographe

    Ne pas croire que ces mandataires verront leur intelligence grandir en raison même de leur élection.

  • L’histoire nous enseigne que le pouvoir a toujours affolé.
  • Dans des assemblées souveraines, la médiocrité prévaut fatalement et souvent.
    (L’ hydre communautaire est-elle une assemblée souveraine ? NDLR)
  • Les votants croient à l’honnêteté de ceux auxquels ils accordent leurs suffrages.
    (le problème est qu’il y a, à chaque élection, de moins en moins de votants et de plus en plus d’abstention….NDLR)
  • Ne remettez  pas vos destinées à des hommes forcément incapables et à des traîtres futurs auxquels vous confieriez vos destinées.
    (ils ont déjà tant « péché » par le passé de leurs trop et très longues mandatures. NDLR)
  • Défendez-vous vous-mêmes ; proposez un mode d’action futur; agissez  car les occasions ne manquent pas aux hommes de bon vouloir, car rejeter sur les autres la responsabilité de sa conduite, c’est manquer de vaillance.
  • Dès que l’environnement change, l’homme change avec lui.
  • Aujourd’hui, le candidat (F. Cros) s’incline devant vous, et peut-être trop bas. Demain, il se redressera et peut-être trop haut.

LE SENS DU VENT :

Girouettes de Fraïsse et Pirouettes de Cambon sont sur des mâts éoliens !

Canard Enchainé Jean Luc Porquet 16 juin 2010

Canard enchaîné Jean Luc Porquet 16 juin 2010

 

« Le sens du vent » : Notes sur la nucléarisation de la France au temps des illusions renouvelables.

L’auteur de ce livre; Arnaud Michon, ou comment être antinucléaire sans devenir pro-éolien.

La lecture de cet  ouvrage remarquable,ôtera votre innocence car il y a là ce qui fait  l’essentiel d’un investissement dans la lutte contre l’éolien dans la dénonciation du « grand mensonge ».

L’insolence et la critique sont tellement justes et nécessaires contre tous ces notables que sont nombre d’élus locaux.
les plus enclins à se poser la question  sont les électeurs les plus portés à douter des illusions politiciennes du progressisme durable.

Mettre en évidence et sans relâche des conditions et des illusions existantes n’est pas une formalité qui retarderait inutilement le temps des propositions dans une exigence de clarté pour toute activité communale.

ALIBI VERT

La Salvetat comme Fraïsse arrosant sa rose à la Salvetat

 

 

C’est l’ouvrage le plus abouti dans la critique énergétique mais également sociale annoncée du gouvernement sur les énergies renouvelables et l’éolien en particulier.

L’alibi vert des socialistes est une fois de plus démontré par la propagande habilement travaillée et faussée  et surtout tronqué sur l’impact du seul effet de serre.

Flatulences nauséabondes sur le Canton de la Salvetat et sa communauté des communes !

Reclus ne désapprouve pas l’action de l’Homme sur la nature, mais cette dernière devrait répondre à des critères sociaux, moraux et esthétiques (l’Homme et la Terre – 1866).
On ne peut que constater, que ces trois critères, sont largement absents du progressisme  durable qu’initie la Communauté des communes de la montagne du Haut Languedoc aussi bien que le conseil général, dés lors qu’un seul critère compte :  l’ égocentrisme au détriment de la société, de la morale et de l’esthétisme.

Quel déplaisir, d’entendre le conseiller général affirmer, dans son discours inaugural à Fraïsse sur Agout, que les « développeurs »  de parc éolien  se préoccupaient de la survie  des chauves-souris (-P.Heitz)!

Mairie de Cambon et Salvergues hors canton de la Salvetat

Mairie de Cambon et Salvergues

Quel déplaisir d’apprendre qu’un climat délétère règne sur Cambon et Salvergues, suite au projet d’implantations de nouvelles  éoliennes sur cette commune, comme le démontre l’enquête publique en cours.
Les esprits s’échauffent, de fortes rancœurs apparaissent au sein de cette petite commune au grand dam de Madame la mairesse qui clame son intention de ne pas se représenter en 2014.
Car c’est aussi cela qu’apporte l’éolien industriel dans nos campagnes : les tensions, les divisions, les raidissements, les crispations d’une population dont Madame le maire  a la charge depuis 12 ans.
Population  souvent  de plus en plus rétive au développement éolien et aux discours mensongers qui l’ont accompagné depuis 2001, au point que de nombreux habitants (vieux autochtones comme résidents plus récents) ne reconnaissent plus « LEUR » village !

Éole - Dieu du Vent

Éole – Dieu du Vent

 

 

Beaucoup se rappellent alors les péripéties qui ont émaillées le dépouillement de 2008 pour affirmer que 2014 sera différent tandis que l’édile et son conseil  geignent sur la dureté de leurs mandats.

Éole sauvera-t-il, comme il le fît pour Ulysse, les cambonais d’une certaine désespérance ?

 

Partage

Laisser un commentaire,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
eau potable au robinet E.T. Eau Trouble ou Eau Transparente.
Salvetat – Olargues – Olonzac / Énergie renouvelable – L’ EAU.

Les énergies renouvelables :  l' Eau , le Vent , la Forêt. - E.V.F. -...

Fermer