La toile à la Salvetat : Net ou pas Net ?

0

l’Art de la communication sur Internet : Net ou pas Net à la Salvetat sur Agout ?
Internet (la toile, le Net) est un espace public où tout un chacun a le loisir de s’exprimer, ce que ne manque pas de faire :

  • Monsieur le Maire de la Salvetat sur Agout, Thibault Estadieu, que ce soit sur les réseaux sociaux (avec plus ou moins de bonheur !) ou sur le bulletin municipal « le petit salvetois »  le site officiel de la municipalité  accessible sur le Net.
  • La secte de Joël Labruyère , entouré de ses elfes et ses sbires, fort présente aussi sur le Net aux travers différents sites que je ne citerai pas.
  • la lettre Panache Salvetois, lettre d’opinion dont je suis le rédacteur depuis 10 ans et qui publie aussi  uniquement sur le Net.

Il est nécessaire de prendre connaissance du  communiqué de presse envoyé par le Maire Thibault Estadieu envoyé à différentes rédactions de la presse écrite, de radios et de télévisions ainsi qu’à toutes les Salvetoises et Salvetois par voie postale afin de bien comprendre la suite de cette présente rédaction :

Net ou pas net les liens  de la secte avec  les autorités Salvetoises ?

communiqué de presse de Thibault Estadieu, maire de la Salvetat sur Agout

Communiqué de presse de Thibault Estadieu, maire de la Salvetat sur Agout.

affiche anti-brigande_ligue du_midi

affiche anti-brigandes

Voilà donc en résumé la parole d’ Estadieu : le coupable c’est le blogueur local en clair la lettre panache-salvetois !
Quel honneur de me donner autant de pouvoir !
Coupable de porter atteinte à la notoriété de notre village et responsable, désigné par le maire Estadieu et une partie de son conseil municipal, de tous les événements qui se sont déroulés à la Salvetat et que j’ai relaté dans la présente lettre  depuis trois ans maintenant ?
Complaisance et immobilisme : OUI !
Il n’y a qu’à visionner  l’enquête de Caroline Agullo, Laura-Laure Galy et Anne Vaillant  dans le J.T.  19/20 de FR3 Occitanie du dimanche 11 mars 2018  pour entendre ce que déclare le premier adjoint de la commune de la Salvetat sur Agout  :
« c’est la presse qui pose problème »
« des gens (la secte NDLR) sympathiques, bien comme il faut (???), bien habillés, pas des hippies »
« des gens qui ne font pas de prosélytisme et  qui ont une association de peinture sur soie, où vont les enfants du village » !

La bande son du reportage ci-dessous :

      les_brigandes_fr3_10_03_2018

 

[NDLR / il s’agit de l’association  » pomme d’or » ayant pour « animatrice » Christelle » adepte de la secte « Quand on pense que l’une des Brigandes propose un atelier de peinture sur soie à des enfants à La Salvetat, n’est-ce pas prendre des risques inconsidérés ? (lire : SOUPÇONS DE MEURTRE AU SEIN DE LA SECTE DES BRIGANDES !) 
Objet  de l’association  » pomme d’or »  à la Salvetat sur Agout : proposer des cours artistiques et sportifs ; dans ce but, l’association pourra créer, gérer, organiser et animer des cours, des stages et des formations ; elle pourra posséder soit en jouissance, soit en propriété, tout l’immobilier nécessaire à son but. R.N.A : W341008566  Activités : CULTURE -SPORTS, ACTIVITÉS DE PLEIN AIR].
Qu’entendez vous Monsieur le premier adjoint  et vice président de la communauté des communes chargé du tourisme par  » Prosélytisme  »  ?

le pire est atteint lorsqu’on lit dans l’ OBS / rue 89 un article de Nolwenn le Blevennec publié le 13 mars :

les ultras-sixties / brigandes / salvetoise à la Salvetat

les ultras-sixties / brigandes / salvetoises à la Salvetat

Secte des Brigandes : une femme est décédée .(clic sur le lien)

A lire absolument pour ceux qui douteraient encore de la dangerosité de la secte ayant pour gourou Joël Labruyére, installée  dans notre beau village de la Salvetat sur Agout. et de ces brigandes – salvetoises qui vont donner un concert ce dimanche 18 Mars pour la ligue du Midi aux environs d’Avignon dans un lieu tenu secret.

vidéo sur YouTube : l’histoire de S.   adepte de Joël Labruyére décédée dans des circonstances mystérieuses en Belgique
Les brigandes : Un meurtre ?

Net ou pas Net, l’innocent salvetois ?

Responsable  du tapage médiatique comme si j’avais la possibilité de « convoquer » maintes rédactions de tous ces différents médias (presse, radio, télé) qui s’intéressent aux événements qui  se déroulent à la Salvetat ?

  •  De la Commune de Saint-Pons, de la Pieuvre de Béziers, en passant par Midi-Libre jusqu’au Daily Télégraph….
  •  De France Bleu Hérault à France Inter….
  • De FR3 Occitanie, de M6, BFM à France TV..

Me voilà donc promu « Grand Reporter » et pourquoi pas « Rédacteur en chef » de tous ces médias, dictant la ligne directoriale et tenant la plume, le micro et la caméra  de toutes ces publications dénonçant Le laxisme de notre édile qui ne voit là, qu’une querelle d’extrémistes !
Voilà donc comment notre « imparfait » démocrate se dédouane de toutes responsabilités dans cette « catastrophique affaire salvetoise » qui plombe notre village (confer  PV conseil municipal  du 21 février 2018″le petit salvetois »)

Notoriété ? Net ou pas Net :
gestion catastrophique d’une crise à la Salvetat.

le maire Thibault et une partie de son conseil municipal s’exonèrent rapidement et facilement de toutes responsabilités dans cette crise majeure qui plombe durablement notre commune en ne voyant là qu’une simple querelle d’extrémistes. Quelle honte !

Gestion Calamiteuse d’une crise par une municipalité autiste à toutes les alertes. L’irresponsabilité, l’indécence de cette municipalité est atteinte lorsque  la secte elle même, revendiquant le soutien de la municipalité salvetoise et des autorités gendarmesques du village, publie sur leur site identitaire le communiqué de presse de la mairie et l’affiche sur leur vitrine comme un trophée sans que notre bon maire n’y trouve rien à redire ! Communiqué de presse qui me présente comme le premier responsable ! ( lire :  secte salvetoise et vœux municipaux sur panache)

Extrait du communiqué de presse de la mairie pas Net de la Salvetat sur Agout

Extrait du communiqué de presse de la mairie pas Net de la Salvetat sur Agout

Une preuve évidente de l’ascendant qu’a pris sur notre village l’expert en manipulations mentales qu’est ce dégénéré gourou. [ voir en fin de billet l’émission « quotidien » de Yann Barthès sur TMC – le reportage complet réalisé par Valentine Oberti]

C’est vrai qu’avec son titre  de « Maire le plus ringard de l’année » , Thibault Estadieu n’est sûrement pas le mieux placé pour donner des leçons de morale et de déontologie s’agissant de mes publications. S’il y a un personnage qui nuit et fait du tord  à la commune, à son développement et à sa notoriété, ne s’agirait-il pas en premier lieu du maire de la commune lui même ?
Quelle ignominie de comparer la France Insoumise à un parti extrémiste, alors que le Mouvement de Jean-Luc Mélenchon a obtenu 20 pour cent aux dernières élections présidentielles et possède un groupe parlementaire à l’assemblée nationale avec un groupuscule sectaire de nazillons en herbe pâturant dans les prairies salvetoise !

« Nous ouvrons grands les bras à tous ceux qui veulent nous rejoindre, quels qu’ils soient. Qu’ils aient ou non une carte de parti, qu’ils aient un passé de militants ou pas : il leur suffit d’avoir la claire conscience du fait que ce monde ne peut pas continuer pour qu’ils aient, en quelques sortes, le droit d’entrer dans nos rangs » (Conférence « L’ère du Peuple » au Théâtre Déjazet le 15 février 2016 – https://www.youtube.com/watch?v=wy3…)

Ne frôle donc pas , l’injure et la diffamation ? Soyons Net !

« L’injure est punie par la loi. Elle peut être privée ou publique. Elle peut aussi avoir un caractère raciste, sexiste ou homophobe. Les sanctions pénales tiennent compte de ces différents éléments. L’injure publique relève d’une procédure spécifique qui permet la réprimer tout en préservant la liberté d’expression.
 » service public »

Lettre Défenseur des Droits

Lettre Défenseur des Droits

Labruyère injecte à ses adeptes silencieux et hypnotisés toutes les données de sa propre vie, en boucle.
Radotage ? Non, surtout technique archaïque de transfert de données, pour que chacun participe du mythe, du grand corps de Labruyère devenu « groupe organique » à lui tout seul, intégrant tous ses adeptes dans sa propre vie et ne vivant plus que d’elle, transfusion permanente de sa vie et de ses problématiques de tous ordres à celle de ses jeunes zombies. Ils vivent maintenant totalement par lui, leur propre vie n’ayant aucune substance ou intérêt.
Quoi de plus efficace pour que l’adepte reste dans une soumission totale ? Que la secte ait envisagé, nous citons, « des cauchemars mettant en scène des gens du groupe »–cela est-il arrivé à un adepte ?–laisse à penser que les sourires des Brigandes cachent bien des souffrances. Une lecture qui glace le sang. Nous laissons le lecteur apprécier…  blog.com/2017/12/qui-est-le-gourou-des-brigandes.html 

UNADFI_union_nationale_des_associations_de_defense_des_familles_et_de_l_individu_victime_des_sectesUne histoire  vraie, écrite à partir de différents faits réels, un moment dans l’histoire d’une secte ( UNADFI ), d’un groupe de gens qui par la fascination qu’exerce sur eux un leader, un gourou, vont professer une autre conception du monde, à partir de données inventées, rêvées, et souvent imposées ! France Inter FICTION : « Le culte »

Net ou pas Net Le gourou Joël Labruyére

Secte à la Salvetat : Net ou pas Net ?

Rock & Roll salvetois sur le Net

Le phénomène sectaire n’est pas nouveau. Il suscite depuis toujours des réactions aussi passionnées que variées de l’individu, de la société comme des États.
Un regard historique, sociologique et anthropologique sur le fonctionnement interne de ces groupes porteurs de valeurs apparemment religieuses, sur leurs types de dérives possibles mais aussi sur la diversité des réponses politiques aux sectes, permet à Nathalie Luca d’analyser en quoi et comment ces organes sont en rupture avec l’ordre social.
Contrôle des cerveaux par des gourous et leurs séides, influences occultes, impérialisme culturel masqué et empires financiers souterrains : le seul mot de « secte » éveille des images négatives qui appellent à la surveillance, voire à la répression…. /….. Ces choix à la fois politiques et culturels fonctionnent à leur tour comme un remarquable révélateur des peurs, des fragilités mais aussi des modalités d’adaptation des nations à la mondialisation. Le cas français, analysé en détail, présente sous les assurances de la certitude rationaliste et laïque de nombreux symptômes d’une profonde crise identitaire. Ce n’est pas le moindre des mérites de cet ouvrage que de nous aider à mieux la cerner.

Net ou pas NET : Salvetat-sur-agout Radio France Charlotte Perry

Net ou pas NET : Salvetat-sur-agout Radio France Charlotte Perry

Il ne se passe rien à la Salvetat, mais rien du tout! Et les habitants de ce petit village fortifié de 1200 habitants, perché sur la montagne noire, se demandent bien pourquoi les journalistes s’entêtent à venir chez eux.
Tout ça parce qu’un groupe de musique identitaire composé de sept femmes masquées, « Les Brigandes », s’est implanté voilà deux ans pour former un clan et se préparer au Grand Remplacement. Sous la houlette de Joël Labruyère, leur directeur artistique et gourou bien connu de la Miviludes, elles chantent des chansons aux titres évocateurs, comme « Foutez le camp! ». Comme un bruit qui court – France Inter : Les brigandes font la loi à la Salvetat

 

Net ou pas Net à la Salvetat sur AgoutUne poignée de villageois s’insurge et là le dérapage commence : INSULTES, MENACES, INTIMIDATIONS
la pétition de Christophe Pourprix , plus de 15.000 signatures à ce jour, est toujours  sur le Net , pour la signer : ICI : Stop a la propagande raciste, antisémite et homophobe du groupe ultra droite.
« Une jeune fille lisait sa bible dans le train. Des bronzés livides ont commencé leur jeu malsain », entend-on dans Antifa, qui moque la « Guépéou trotskiste ». Le Tango du bidasse s’en prend à la « saleté de kebab ». Ce geste tente une réhabilitation du saluts nazis (« Le bras tendu c’est mal, un symbole infernal »). En enfer fustige « les flics de la pensée casher » et « les jacobins génocidaires ». Autre thématique prisée par ces Fantômettes patriotes
« Les repas étaient surréalistes, car le gourou parlait en boucle, expliquant que les attentats du 13 novembre sont une machination des services secrets ou que Jacques Chirac s’était livré à des sacrifices humains pour devenir président. » Le très planant gourou est-il un simple parasite comme en connaît toute communauté ou le vrai mentor idéologique du groupe ? Il semble en tout cas influencer les paroles conspirationnistes comme la tonalité yéyé des musiques, ne faisant rien pour ramener ses protégées vers plus de rationalité... / …. (Par Thomas Mahler  – Publié le Le Point.fr)

Lutter contre l’endoctrinement des enfants : Net ou pas Net ?

La réglementation actuelle est inopérante pour lutter contre des volontés manipulatrices destinées à endoctriner des enfants. Elle doit être renforcée et la proposition de loi qui sera examinée mercredi reste bien timide au vu des dangers que représente une liberté d’enseignement sans contrôle qui serait investie par des idéologies qui sont nettement plus liberticides qu’un contrôle réglementaire.(Lutter contre l’endoctrinement des enfants  par  Paul Devin 19 févr. 2018 MEDIAPART)

Net ou pas Net à la Salvetat  ?
Délits d’ OPINIONS !Témoignage Nadine et Alain Nottet : NET ou pas NET

JEAN POUGNET
A propos des fascistes en général de la bande à Labruyère en particulier.

 Il y a 3 choses qui caractérisent les fascistes : la bouffonnerie, la réécriture de l’Histoire et la violence.

La bouffonnerie, une bouffonnerie tragique se retrouve dans leurs héros qu’ils s’appellent Mussolini, Franco ou Hitler. Des personnages qui, s’ils n’avaient pas causé tant de mal, portaient à sourire dans leur infatuation. En cela, la bande du sieur Labruyère rejoint, avec ses masques et ses postures, cette tradition de bouffonnerie.

La réécriture de l’Histoire est toujours présente dans le récit du fascisme : célébrations d’un passé mythique et d’une race inventée, négation des crimes au nom de ces fables. Là aussi la bande à Labruyère excelle dans ses récits à travers les textes de ses chansons.

Enfin, la violence, omni présente dans l’imagerie d’abord, dans les faits ensuite, au fur et à mesure que le fascisme gagne du pouvoir. A ce stade la bande à Labruyère n’en est qu’à l’étape de l’image que l’on peut voir s’étaler dans les clips des jeunes femmes des Brigandes avec, on le sent, une grande jouissance.

A quand le passage à l’acte ?

JEAN POUGNET
Retraité à La Salvetat

PIERRE AMPOSTA
Concernant la secte de Labruyère, j’ai une opposition avec ses idées exprimées sur les réseaux sociaux, dans les commerces de La Salvetat avec des supports musicaux ou par la vitrine de leur local dans le centre du village.

De quel droit sont-ils plus français que nous ?

Un des points saillant de leur discours c’est « Foutez le camp » :

cette phrase est déshumanisante car on parle ainsi aux animaux. Et de quel droit s’arrogent-ils la parole identitaire française ? Nous appartenons malgré nous, et c’est bien ainsi, à la citoyenneté française et à la République.

Provocateurs, ils le sont ; l’histoire nationale nous l’a démontré, trop de bouches cela masque le manque de tripes ! L’extrême droite est en réalité antipatriotique.

Au nom de quoi remettent-ils en question notre histoire ?

L’émigration a toujours été le souffre-douleur de la communauté nationale, ce qui arrange  bien des personnes pour se déresponsabiliser. La réalité politique de notre nation est constituée d’une citoyenneté plurielle, culturelle, religieuse et d’opinions diverses au sein de notre République ouverte au monde. La richesse de la France, son rayonnement dans le monde, son développement d’hier et d’aujourd’hui sont constitués d’apports de migrants, de territoriaux et de son métissage.

C’est pour cela que la secte Labruyère est un avatar contemporain, une nostalgie des années 30, violemment dangereuse. Notre société vit en paix dans la solidarité et la fraternité même si cela leur déplaît.

Pierre Amposta
Éleveur à la Salvetat

 

On apprend du passé.

Rajsheesh-wacko Net ou pas Net

Rajneesh – Wasco  : Net ou pas Net le gourou ?

            En 1981, la secte Rajneesh s’installe dans le conté de Wasco, Oregon, aux États-Unis. Après s’être installés sur une propriété appelée « Big Muddy Ranch », les membres de la secte prennent le contrôle de la petite ville d’ Antelope (75 habitants). Bien que parfois amicaux, les liens entres les habitants et les disciples de Rajneesh se dégradent notamment après que ces derniers se voient refuser un permis de construire.
Ils décident alors de prendre le contrôle de tout le conté en briguant plusieurs sièges lors des élections locales à venir. Après plusieurs tentatives plus ou moins légales d’influencer les résultats, certains membres décident d’une solution plus radicale. C’est alors qu’ils organisent une attaque biologique visant notamment la commune la plus peuplée, The Dalles.
Les membres de la secte contaminent plusieurs buffets dans les restaurants en pulvérisant de la salmonelle. Ainsi, 751 personnes seront empoisonnées. Heureusement, aucune victime ne sera mortellement touchée. L’enquête mènera à plusieurs arrestations. L’attaque avait pour objectif de réduire le nombre de votants et donc de garantir des résultats favorables ce qui aurait permis à la secte d’assoir son pouvoir sur toute la région.

Nous devons apprendre du passé.

Si l’affront permanent fait à l’histoire de notre région, de notre pays, de notre nation, que ce soit par l’utilisation de symboles rappelant une des périodes les plus sombres de l’époque moderne, la perversion de nos coutumes et de notre patrimoine, ou encore la vision fantasmée d’une civilisation blanche en péril, certains dangers, même abstraits, méritent d être étudiés et pris en compte.

La liberté d’expression, la République, ne peuvent à elles seules justifier de détourner le regard face aux risques que certains groupes de personnes, apparaissant armés dans leurs vidéos, menaçant violemment des membres de notre communauté, représentent.

 

Émilien Gazel

                  « La SALVETAT  on L’ M »

Devenez " M " Soyez Net !

Devenez  » M «  Soyez Net !

 

Salvetoises, Salvetois, Réveillez – vous !

Nous ne sommes pas seuls. Notre village mérite mieux que cela !

Devenez  » M  » pour créer des espaces d’échanges et des manifestations autour de valeurs humanistes, pour favoriser le bien‐vivre ensemble, développer la vie culturelle (arts, patrimoine, environnement) et défendre les droits de l’Homme.

Enquête sur le clan des Brigandes et leur chef soupçonné de diriger une secte

« Quotidien » de Yann Barthes  sur TMC – Reportage de Valentine Oberti

Partage

Laisser un commentaire,

Lire les articles précédents :
NON à la secte salvetoise
Secte Salvetoise et vœux municipaux !

Quels sont les éléments qui font dire que Labruyère, ses sbires et son groupe musical...

Fermer