Lac de la Raviège : Aménagement base nautique des Bouldouïres.

2

En avril 2013, je publiais ce billet sur « Panache Salvetois »
Comme à cette date, il n’y avait que peu de lecteurs, il me semble opportun de le republier aujourd’hui.
Trois billets avaient ensuite paru sur ce sujet qu’il vous appartiendra ou non d’aller (re)découvrir.

le  Projet « Extension de l’offre touristique du lac de la Raviège création de la deuxième base nautique au Gua des Brasses – Détente et nature » à la Salvetat sur Agout ne date pas de 2012.

Un projet discuté, étudié, chiffré, avait été élaboré par les élus de la commune de la Salvetat sur Agout, les responsables de la DDE et des ingénieurs de l’EDF durant la mandature municipale 1983-1989.

Cet important projet ayant fait l’objet d’études fort avancées et dans sa conception et  dans son chiffrage, outre le fait d’élargir la période d’utilisation du Lac de la Raviège avec la sécurité d’avoir toujours une plage  des Bouldouïres avec  un niveau d’eau  adéquat pour les activités aqualudiques et aussi une meilleure attractivité touristique pour la Salvetat. Autant de mots  qui sont toujours d’actualité , un vocabulaire qui avait une certaine valeur et qui n’était pas noyé dans le pot-pourri  du « Développement Durable » fourre-tout du politiquement correct !

Mais n’anticipons pas  sur la conclusion………Parlons avant  présentation et analyse de cet aménagement la base nautique des Bouldouïres  du lac de la Raviège.

Cet important projet « auraient »  disparu de toutes les archives communales (?) et de la DDE (si elles n’avaient pas été détruites par la moisissure et l’eau, il est possible qu’elles aient été  déménagées sur Saint-Pons , m’a-t-il été rapporté) (?). N’empêchent que biens des acteurs , des concepteurs et des élus ont participé à cette élaboration et tous n’ont pas perdu la mémoire : Une petite phrase par-ci  qui recoupe une petite phrase d’avant, une question usuelle, un souvenir anodin et l’on retrouve l’existence réelle de ce projet. Rajeunissons donc d’un quart de siècle chers Salvetois!

PROJET 1986 d'aménagement de la plage des bouldouïres à la Salvetat

 Avant donc de vous présenter ce projet, eût égard à ceux qui n’étaient pas nés,  à ceux qui ne connaissent la Salvetat qu’à travers les vacances, à ceux qui n’étaient pas encore Salvetois ou encore et surtout à ceux dont la mémoire flanchent volontairement ou non, il n’est pas inutile de faire un petit rappel historique de la chronique politique à la Salvetat car certains  semblent vouloir occulter à tous prix jusqu’à  nier l’existence même de cet aménagement.

Puis aussi, un devoir d’information pour tous ceux  qui viendrons nous découvrir ou  redécouvrir notre merveilleux territoire au travers  l’histoire des habitants de ce village, de son lac de la raviège au coeur du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc, de sa base nautique des Bouldouïres, de son gîte d’étape sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle et tant d’autres raisons encore .

Quelle est donc cette Grande Histoire de la Salvetat sur Agout  concernant cette plage du lac de la Raviège et avec quels acteurs ?

lors des municipales de 1983,  la liste Maurice de Crozals remporta les élections. Durant la mandature 1983-1989, les adjoints et colistiers de Maurice étaient entre autres, Monsieur Monty (qui succédera comme maire  à Maurice  décédé en 1984), Monsieur Jean-Michel Piéri, Monsieur Combes, Monsieur Jean Bousquet, Monsieur Christian Cabrol, Madame Barthez Pierrette, Madame Savi Aline, Monsieur Arraou René. L’opposition socialiste d’alors était composée de Jean Guiraud, d’Aimé de la Gachette, de Loulou Guairaud. (que les personnes ou les familles dont je n’ai pas cité les noms veuillent bien me pardonner pour cette omission dans mon travail de recherche et veuillent bien prendre contact avec moi pour rectificatif).

Petite anecdote, particulièrement adressée aux courageux censeurs  voulant me bâillonner pour manque de respect envers le « seul légitime élu de la république  qui ait le droit de s’exprimer » , qu’est le conseiller général du canton et que je ne nommerai pas pour ne pas froisser les chastes oreilles des purs démocrates qui le soutiennent  quoique de façon encore anonyme et couarde, mais anecdote hautement révélatrice tout de même : le surnom de Maurice était Papinou (bien des anciens et d’autres plus jeunes vous le diront). Ainsi en 1983, l’opposition a voulu brûler l’effigie de Papinou qu’ils avaient confectionné et pendu au marronnier du monument aux morts. Ironie de l’histoire, c’est la même opposition bien rose pale qui sévit aujourd’hui :  de grands démocrates qui s’autorisent  à juger de la légitimité d’une parole ! Aura-t-elle a coeur  en 2014 de brûler l’effigie du Docteur Estadieu,  la mienne  ou les deux ?

Projet d'aménagement des Bouldouïres. 1986 - sur le lac de la raviège à la salvetat sur agout

aménagement des Bouldouïres. 1986

Projet d’aménagement des Bouldouïres. 1986 – sur le lac de la raviège à la salvetat sur agout- signatures du Maire Monty et du C.S Barbaza.


Les membres de ce conseil municipal  ont donc travaillé sur un vaste projet de réaménagement de la base nautique des Bouldouïres. A cette époque là, la communauté des communes n’existait pas et donc pas d’architecte de la communauté des communes. C’était la DDE qui participait à l’élaboration des multiples projets  florissants en partenariat avec la commune. le C.S. subdivisionnaire était Monsieur Barbaza et bien de jeunes agents de la DDE (aujourd’hui retraités) se souviennent avoir travaillé sur ce projet avec des ingénieurs aussi de l’EDF. (relevé de côtes, faisabilité, devis etc…). Barbaza  a quitté la Salvetat en 1988, est-il utile que je publie les noms de ses successeurs ? toujours est-il qu’à l’époque le maître d’œuvre (la DDE) transmettait toujours au maître d’ouvrage (la mairie), le fruit de son travail. Est-il normal  encore une fois que les archives de tout ce travail destinée à développer l’attractivité de la Salvetat aient entièrement disparu ?

Que lisait-on à la Salvetat sur Agout sur ce projet d’aménagements de la plage du lac de la Raviège  en 1986?

Situation actuelle :

 Les installations vieillissantes, la crise économique et le manque d’image de marque alliés au développement des stations littorales ont provoqué la réduction du nombre d’estivants sans que des réponses soient données par les responsables locaux pour équiper la Salvetat d’installations capables d’assurer une fréquentation plus étalée sur le printemps et l’automne. L’observation de la zone des Bouldouïres amène trois réflexions :

 – Il existe  des équipements lourds dont l’existence n’est pas mise en valeur et dont l’état d’entretien laisse souvent à désirer (voirie, espaces publics, bâtiments, …)

 – De grands espaces sont inoccupés et présentent un aspect peu engageant.

 – en dehors des attractions liées à l’eau (baignade, port nautique, piscine), aucun pôle d’intérêt n’existe dans cette zone.

 Propositions pour l’avenir :

Les constations et analyses ne tiennent pas compte des atouts incontestables du site des Bouldouïres et de la Salvetat sur Agout. Il est certain qu’un effort d’investissement associé à une nouvelle politique d’entretien et de gestion des installations existantes aboutiraient à augmenter la fréquentation estivale, mais aussi, en diversifiant et en multipliant les pôles d’intérêt, à étaler la « saison » sur le printemps et l’automne après concertation et réflexion des professionnels du tourisme et des élus locaux, un programme visant à achever l’équipement de la zone des Bouldouïres a été défini ; il consiste à utiliser aux mieux les espaces laissés libres, à répondre aux vœux et désirs des usagers potentiels et devrait permettre, outre la création d’emplois, une gestion financière équilibrée. 

Déconcertant ! vous avez dit déconcertant ? C’était il y a un quart de siècle ! et l’on réclame exactement encore la même chose aujourd’hui : une meilleure attractivité  touristique de la Salvetat sur Agout pour un meilleur avenir pour tous dans le respect environnemental que nous méritons tous !

Que prévoyait ce projet d’aménagement de la base nautique des Bouldouïres sur le Lac de la Raviège ?

projet voté en 1986 de l'aménagement de la plage des Bouldouîres sur le lac de la Raviège à la Salvetat sur Agout - plan d' aménagement de la base

aménagement des Bouldouïres. 1986

 

 

Petit aqualand, refonte  en profondeur de la piscine municipale, practice de golf 4 trous pour l’initiation, parcours de santé, accrobranche, terrain de tennis, terrain de volley,etc….

Mais là, n’est pas l’essentiel, car ce n’est pas cela qui aurait permis l’extension de la saison touristique du printemps à l’automne que  tout le monde réclame à cors et  à cris  et depuis longtemps, les professionnels du tourisme, les commerçants qui ont longtemps cru aux promesses électorales passées par notre professionnel conseiller général socialiste depuis plus de 20 ans.

il avait été prévu la construction d’ un brise lame par enrochement qui démarrait du pont de Calas pour se terminer au dernier ponton du port. Cette digue n’impactait en aucune façon la rivière Agout. L’immense bassine que créait cette retenue était alimentée par  au moins 3 ruisseaux qui ont été drainés et busés par les agents salvetois de la direction départementale de l’équipement; une alimentation aussi par la rivière était prévu (busage, pompe ?)

EDF avait objecté à l’époque que l’enrochement diminuait( très faiblement) la contenance du lac. (des centaines de mètres cubes  de terre ont été retirés du port par la suite et cela a par contre augmenté la contenance du lac sans que cela fasse la moindre remarque objective d’ EDF.)

Risque de pollution de la zone baignade par les hydrocarbures des bateaux au port ? C’est ainsi que  le projet des Gua des Brasses est  pour 2014 en l’intégrant dans le projet de 1986 pour un meilleur partage de ce magnifique plan d’eau de la raviège entre les activités ludo-aquatiques et la plaisance motorisée ou à voile.

  1. Faire au Gua des Brasses l’unique port de la base nautique de la Salvetat sur Agout.
  2. Faire la digue.
  3. Réaménager la plage surveillée et le port des Bouldouïres  en une zone de baignade moderne, ludique et adaptée aux besoins des salvetois et à la demande touristique.

La réalisation de ces trois points serait entièrement positive pour la Salvetat, son canton et sa communauté des communes.

Pourquoi ce projet positif  d’aménagement de la base des Bouldouïres  sur le lac  Raviège n’a-t-il pas été réalisé ?

Portrait de Monteqieu

Portrait de Montesquieu

Parce que comme le disait  Montesquieu, pour donner lumière et illustration à  propos de la longévité d’un seul et même homme au pouvoir

« Quand, dans un royaume, il y a plus d’avantages à faire sa cour qu’à faire son devoir, tout est perdu. »

et l’auteur de L’esprit des lois de continuer :

 » Il faut que le prince se mette dans l’esprit que le choix de ses ministres n’est pas une affaire de goût mais de raison et qu’un homme qui  lui plaît  n’est pas ordinairement plus habile homme qu’un homme qui ne lui plaît pas. »

Rappelez-vous :

  • le Premier billet,  sa forme imagée était l’enclume.
  • le deuxième (celui-ci) est le marteau !
  • le troisième (le prochain) sera le feu.

Je serai ainsi bien outillé pour apporter ma  réponse  car vous conter  plus de vingt ans de gestion socialiste mérite une pause, histoire  d’entretenir la flamme, de digérer et de méditer les mots martelés dans celui-ci  et de reprendre  aussi un peu du précédent concernant l’aménagement prévu au Gua des Brasses, pour 2014,  histoire de faire un peu de plongée dans le lac de la Raviège, car une enclume ça ne flotte pas !

Soyez vigilants

 

 

 

 

Partage

2 commentaires

  1. La nouvelle base nautique !
    expatrié,je reviens de temps en temps en vacances dans ce beau pays et là…. Mais quelle horreur! le lac vide et la nature défigurée par une base nautique en plastique. Un san-broyeur flottant avec pédiluve algeux. un décor glauque, pas d’arbres, pas d’ombre pour les anciens qui ne pourront pas remonter la pente et quelle pente! On voit que cela à été fait avec « bon » goût…. le seul point positif est que c’est très mal indiqué. Pourvu que personne ne trouve cet endroit typique directement sorti d’un décor stalinien. Apparemment, le mauvais goût à trouvé sa place ici.

    • Cher Yann,
      Je ne peux qu’approuver hélas ce que vous dites.
      Pour tout vous dire, je ne peux que vous renvoyer aux billets que j’avais écrit sur ce site en Mars 2013 :
      http://www.panache-salvetois.fr/amenagement-de-la-plage-des-bouldouires-sur-la-lac-de-la-raviege-a-la-salvetat/
      http://www.panache-salvetois.fr/lac-de-la-raviege-le-vidage-de-2014-quel-mirage/

      j’ai publié cela avant que l’ensemble des élus fasse unanimement confiance au bureau d’études et au jeune cadre EDF venus présenter le projet…
      J’ai essayé d’alerter, je n’ai pas été entendu sauf à passer encore une fois pour un ………… (je vous laisse mettre l’adjectif qu’il vous plaira)
      Une fois le projet voté, il ne servait plus à rien que je continue à pester mais croyez bien que je ne me réjouis pas de ce résultat minable pour notre belle station verte de la Salvetat sur Agout
      Tant qu’on fera entièrement confiance à des bureaux d’études qui se gavent d’argent public sans tenir compte des réalités et des compétences locales, on ira de c……. en c…….. C’est ainsi qu’en 2004, un bureau d’études à eu l’ingéniale idée de planter des palmiers à la résidence Odalys, ces arbres (tropicaux) n’ont bien sur pas passer le premier hiver…. sûrement que les têtes d’oeuf qui étudient les projets ne savent pas lire les courbes de niveau sur une carte.
      c’est désolant j’en conviens avec vous cher Monsieur; pendant la guerre d’Espagne, pour faire marcher au pas les pauvres héres qui allaient combattre et qui ne reconnaissaient pas la « droite » de la « gauche » faute d’instruction, on leur avait fait peindre une chaussure en blanc !
      le commandement les faisait avancer au pas cadencé  » BLANCO – NEGRO — BLANCO – NEGRO — BLANCO – NEGRO………..
      C’est désolant, mais cela ne signifie pas qu’il faut se laisser abattre, chacun , à sa façon, peut agir ou du moins essayer de résister à un certain discours convenu pour qu »ENSEMBLE » nous construisions un autre avenir.
      cordialement.

Laisser un commentaire,

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Parc régional du Haut Languedoc, EDF vend la centrale eolienne de Fontfroide au groupe Allianz
Charte du PNRHL : validation aux forceps de l’éolien industriel !

l’Association Hurlevent lance le communiqué suivant : "Le jeudi 3 juillet prochain les préfets des...

Fermer