l’exceptionnel Front Républicain du canton de Saint-Pons d’Hérault.

1

Quels sont les critères retenus qui rendraient le canton 24 de Saint-Pons de Thomières dans le département de l’Hérault , exceptionnel dans la constitution d’un Front Républicain?

Plusieurs critères retiennent l’attention pour connaître en quoi le canton de Saint-Pons serait exceptionnel :

Kléber Mesquida en visite de courtoisie à La Salvetat sur Agout.

Kléber Mesquida en visite de courtoisie pré-électorale auprès de la Municipalité de La Salvetat sur Agout. Le Front Républicain avant l’ heure ?

* Ce n’est pas son étendue territoriale, ni les 59 communes toutes Rurales qui suffisent à le rendre exceptionnel quoique cela le différencie déjà des autres cantons puisque  Saint-Pons de Thomières n’étant pas la plus peuplée, sa désignation comme commune centralisatrice au détriment de Capestang, tiendrait simplement du fait du prince consort du département.
Ne serait pas non plus suffisant à le rendre exceptionnel, mais cela y participe énormément, le fait que les limites territoriales du canton de Saint-Pons n’aillent pas jusqu’au littoral, par exemple, rendent par là unique sur le canton , la station touristique de la Salvetat sur Agout  avec  sa plage des Bouldouïres sur le lac de la Raviège.
C’est bien beau d’appeler  à voter Front Républicain  au nom de certaines valeurs comme l’a fait le maire divers droite (?) de la Salvetat sur Agout sans  demander qu’elle sera le part de la compétence tourisme du département de l’Hérault sur la commune de la Salvetat sur Agout  et sa communauté des communes, la CCMHL, qui vont se dissoudre en une nouvelle intercommunalité dans le canton tarnais des Hautes terres d’Oc ?
Quelle crédibilité peut avoir cet appel radiodiffusé sur radio peinard la Salvetat  quand on connaît par ailleurs les relations pas très cordiales existantes depuis 2008 entre l’actuel maire de la Salvetat sur Agout et l’ancien maire, ancien conseiller général socialiste et actuel président de la CCMHL.
Pas sûr, dés lors,  que l’électorat de  Thibault Estadieu soit très sensible  à cet appel  à rejoindre unanimement  le porte-drapeau du Front Républicain !
Vu les résultats électoraux  du 1er tour  des départementales 2015 sur  sa propre commune, il est à craindre un fort pourcentage de mal-entendants à cette « çonnerie » de cloches  lors du 2ème tour de ces départementales 2015!

reiser / vote anti-olien

Mesquida candidat Front Républicain Pro-éolien industriel dans le PNRHL

*Le débat  sur le développement de l’éolien industriel au coeur du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc, le PNRHL, source de tant de conflits et de polémiques que connaissent tant des 59 communes du canton, fut étouffé.
Alors que  les projets d’ industrialisation comme à Riols  et d’autres sont en cours de préparation, ne serait-ce pas parce que le siège du PNRHL est à Saint-Pons, que le candidat Front Républicain , vice-Président  du PNRHL  qui porte « Haut » le grand mensonge de l’éolien industriel et auxquels siègent bien des 59 maires du canton, qui doivent faire face à des oppositions  de plus en plus organisées et structurées en associations , étouffé car il ne faut surtout pas parler des « choses  » qui fâchent ?
Pour que  55 braves maires sur 59 communes réunies sous la bannière du Front Républicain, nous crient « Attention, Danger FN » , alors qu’ils n’ont jamais entendu  « Attention Danger éolien industriel »  (source médiapart) que leur lancent bien de leurs concitoyens!
Pas certains que ces citoyens là aient aussi envie de participer à l’armée d’un Front Républicain  qui les a tant et tant vilipendés par le passé en  proférant  toujours plus de machines infernales  au coeur du PNRHL  sous la houlette  du président Vialléle,  maître Verdi  du Parc interprétant  encore  son fameux Rigoletto sur la scène électorale de ces départementales 2015 dans son  nouveau canton tarnais.

lac de l' Ayrette Avant le dynamitage du barrage

La belle Ayrette
Avant le dynamitage du barrage

* Bien insuffisant aussi, pour être exceptionnel, mais inquiétant,  le fait que ce canton entièrement sur le versant Méditerranéen n’avait pas connu…, ne connaissait  pas…  et ne connaîtrait pas de période de grande sécheresse…. et toutes les interdictions qui vont avec (arrosage, remplissage des piscines, lavage des voitures, etc ), pour que la majorité départementale P.S. autorise le dynamitage  du barrage de l’Ayrette faisant disparaître à jamais une retenue d’eau (potable) de 250.000 M3 au profit d’un grand distributeur d’eau calcaire qui engendre,  là encore, bien du mécontentement (et ce n’est pas peu dire!), des abonnés à ce service des eaux, alors même qu’une certaine somme était  allouée chaque année  pour l’entretien du barrage de l’Ayrette .
Somme qui, manifestement, n’a pas été utilisée puisque les raisons invoquées pour son dynamitage , était son manque d’entretien ! Comprenne qui pourra ?

l'Ayrette dans le canton de Saint-Pons après le dynamitage du barrage

l’Ayrette dans le canton de Saint-Pons après le dynamitage du barrage

  » parle à mon cul, ma tête est malade »

la majorité cantonale s’entêta avec  l’aval  de la mairie de Vieussan dont la candidate  Comps est conseillère municipale adjointe au Maire, mais est-il encore nécessaire de le rappeler ?
Sa candidature ne fut qu’un leurre téléguidé  pour tromper et désorienter les électeurs,  afin d’empêcher  la candidature plurielle de la gauche future d’apparaître comme la 3ème force politique du canton de Saint-Pons de Thomières, derrière le FN et le PS, mais devant l’UMP et le Divers Droite, si la candidature de Madame Comps n’avait pas été présentée, brisant ainsi le grand rassemblement des chantiers de l’Espoir (source le monde) qui devait  se dérouler sur la commune de Capestang.
Ses électeurs (5,5 %)  sont  ainsi  les « malgré-eux » du Front Républicain que Madame Comps a intégré bien avant le 1er tour de ce dimanche 22 mars 2015 , cassant net  dans son élan, l’espoir que pouvait engendrer la candidature Sophie Tarbouriech, Pascal Frissant, Chantal Herson-Macarel et Jean-Michel Villeroux. (10 %) Il n’est donc pas certain que tous ces électeurs « malgré-eux » , se sentant floués, aient envie de participer à ce Front Républicain ! ?

zone humide du Testet implantation du barrage de sivens

zone humide du Testet implantation du barrage de sivens

* Si l’on songe que cette quantité d’eau représente plus du tiers de ce que va représenter  la retenue du barrage de Sivens que veut la même majorité départementale P.S. du Tarn, fait quand même de ce canton de Saint-Pons, un cas à part dans le langage politique  :

«  l’eau , enjeu majeur du développement durable »!

Peut-être pas encore suffisant pour être exceptionnel mais on peut toujours continuer à  taper le cul par terre pour tenter de faire  remonter les idées à la tête  de ceux qui prônent  la constitution d’un front Républicain  en oubliant leur propre responsabilité dans ce néfaste passif ?
Mais,  n’est-ce pas  quelque part, oublier Rémy, en adhérant à un tel Front Républicain ?

*NON, ce qui est exceptionnel à Saint-Pons, c’est l’exceptionnel clientélisme  dont a fait preuve le candidat socialiste dans ce canton 24 dont les limites géographiques  sont peu ou prou les mêmes que la circonscription du député-candidat conseiller départemental, Kléber Mesquida pour aboutir à ce  que la réalité dépasse la fiction en gommant le réalisme de faits précis  et en invoquant « le droit à l’oubli » comme élément majeur de la constitution d’un Front Républicain.

Front Républicain départementales 2015 :
L’exceptionnel clientélisme du Député/candidat Mesquida

Tout au long  de la campagne électorale, la multiplicité des casquettes comme la longévité des mandats ont huilé les rouages de la machine infernale communément appelée « Front Républicain » pour permettre à Kléber Mesquida  la constitution d’un tel front avant, pendant et après le 1er tour des élections départementales 2015.
Seul canton du département de l’Hérault à avoir  l’unique particularité d’être le seul à posséder  simultanément :

  • 2 candidats conseillers généraux  socialistes sortants : Mesquida / Badénas.
  • 1 candidat  député de la circonscription qui englobe les 59 communes du canton de Saint-Pons : Mesquida
  • 1 candidat déclaré à la présidence du nouveau conseil départemental  : Mesquida
  • Un  binôme entièrement constitué d’élu(e)s  P.S ou apparentés.

Cette exceptionnelle particularité pourrait laisser l’opinion publique,  penser que la règle du jeu démocratique est quelque peu biaisée et relativement tronquée par ce qui est communément  appelé « cumul  et longévité des mandats ».
Vu le piètre résultat de l’équipe Mesquida,  30 % au premier tour ne représentent après tout même pas le double des voix non socialistes, (+ de 15%) comptabilisées sous le vocable EELV (5.5 %) et Divers Gauche (9.94 %) par les services préfectoraux du ministère de l’intérieur.

Le corps électoral  et la gauche réelle en particulier ont subi de nombreux traumatismes électoraux:

  1. L’élection présidentielle de 2002 , l’élimination du premier ministre Jospin dés le 1er tour et le front républicain de Chirac contre Le Pen au second tour restent sûrement un des plus mauvais souvenirs de votation citoyenne.
  2. le traité de Lisbonne en 2005, recalé par la victoire du « NON » au référendum  et imposé par la majorité de la représentation nationale avec l’appui des socialistes  réunie en congrès à  Versailles démontrant ainsi leurs mépris collectifs de la volonté populaire exprimée dans les urnes.
  3. L’élection présidentielle de 2007,  révélant le profond machisme des caciques Bobos sociaux-démocrates envers la candidate socialiste que la primaire avait désignée, précipitant la France et les français dans le bling-bling affairiste de l’ère Sarkozy matinée de la tendre complicité de socialistes comme Besson , d’ex ministres comme Lang et Kouchner ou de « grosses têtes pensantes à l’égo sur dimensionné comme peut l’être le sherpa de l’ère Mitterrand qu’a été Jacques Attali « 
  4. L’élection présidentielle de 2012  et l’arrivée de François Hollande, fut l’apothéose  de la dégénérescence de la parole publique, de part les reniements  rapides des promesses du « changement, c’est maintenant ».

Ces traumatismes successifs du « Parle à mon cul, ma tête est malade » ont engendré,  au mieux une abstention massive d’un électorat qui est  devenu le Premier Parti de France,  et au pire  à un  insensé vote FN qui ne résoudra rien parce que ses paroles  et son message épousent mieux la partie basse de notre anatomie où sort, dit-on, la merde de la bêtise humaine, qu’à la partie haute qu’est notre tête où siégerait, dit-on encore, l’intelligence !
Citoyens que vous avez  méprisés, que vous n’avez pas entendus et dont vous réclameriez  toujours les voix, au travers  d’un front républicain,  dépravant encore plus  cette Vème République, en prenant en otages  les électeurs dans le  combat  des « forces du bien »  contre les « forces du mal »
Électeurs otages d’une pensée unique sur qui les élus se déchargent de leurs propres responsabilités pour faire barrage  au FN.
Alors que c’est aux nouveaux conseillers départementaux élus  qu’il reviendra  de dégager une véritable majorité départementale qui devra gérer ce département dans le sens de l’intérêt général et à qui il appartiendra donc de faire barrage au FN dans les instances dirigeantes de l’assemblée départementale.
Ce n’est pas aux citoyens  de faire preuve de civisme. en votant pour l’intérêt particulier de candidats en mal de réélection, quitte à passer pour un mauvais républicain.
Un mouvement pour la VI ème République  refondant  en profondeur la constitution apparaît plus que jamais nécessaire.

mouvement_pour_la_vi_eme_republique_departementales_2015_saint_pons_de_thomieres

La VI ème République en MOUVEMENT !

Le non cumul des mandats, le mandat unique renouvelable une seule fois, le référendum révocatoire, la refonte totale  de l’organisation administrative territoriale, le nombre de représentants dans toutes les assemblées, le mode de scrutin sont  quelques exemples que  prendrait en compte la nouvelle constituante d’une nouvelle République.
Les résultats du FN, qui, même dans les plus petits villages de ce canton essentiellement rural de Saint-Pons de Thomières, arrive souvent en tête dans bon nombre des 59 communes du canton prouvent bien  que dans l’appel des 55 maires à rejoindre le porte drapeau du front républicain, bon nombre d’entre-eux n’ont pas fait  un « sérieux travail d’instruction civique » auprès de leurs administrés pour aboutir à la situation actuelle et n’avoir encore une fois qu’un triste front  républicain en sueur pour se déculpabiliser de leurs propres responsabilités.
Que pourront proposer les 55 maires appelants lors des prochaines élections régionales de décembre 2015, où le mode de scrutin de listes à deux tours à la proportionnelle  avec prime majoritaire à la liste arrivée en tête au second tour, causera bien du tracas de par le nombre prévisible  de triangulaires et de quadrangulaires que ce scrutin occasionnera?
Et pourquoi pas, à y être,  puisque le ridicule ne tue pas, de soumettre (ironiquement) l’idée  de nouveaux appelants du « Front de l’unité Nationale » pour faire barrage au FN aux élections régionales?
Mieux, pour les présidentielles de 2017, pourquoi pas aussi une  » Primaire Républicaine Ouverte » pour désigner le candidat P.R.O qui affrontera la candidate FN?
(NDLR / entendez vous la çonnerie du clairon sur un air de  » ha ou  ira-t-on , ou ira-t-on , ou ira-t-on ?)

C’est pour toutes ces raisons invoquées que dimanche 29 mars 2015, au deuxième tour des élections départementales,  j’accomplirai mon devoir citoyen et je voterai.

JE VOTERAI BLANC

Votez renoncule

Votez renoncule

Blanc style Renoncule qui m’a été adressé :

« Voter RENONCULE qui porte la fragilité, la beauté, la complexité,
VOTER RENONCULE qui porte la ténacité de la vie à émerger et à s’organiser en fonction des richesses à échanger, des possibilités à développer, de l’intelligence à inventer.
Voter RENONCULE qui était le combat de Rémi.
Voter RENONCULE, pour respirer, pour donner la fierté à nos consciences , l’humilité à nos idées ; pour dire que nous en avons assez d’eux, que leur gloire éphémère n’est que l’agonie de leur politique, de leur état de droit(E).
Voter RENONCULE et s’engager là où notre goût et nos convictions nous emmènent, pour foutre le pied au cul de ces rustres et les renvoyer là où s’apprend le respect pacifique et argumenté d’autrui : les assemblées citoyennes. »

Sans antidote au Fn sur programme porté  par la Gauche future,
rien ne se fera.

Clémentine Autain

Clémentine Autain

Clémentine Autain :
Il faut prendre la mesure de la gravité de la situation pour comprendre que nous ne redonnerons pas espoir en continuant comme avant. Un signal de refondation est attendu. D’alternances en alternances depuis des décennies, le quotidien du grand nombre s’est détérioré, les crises multiples ne sont pas endiguées. L’espoir suscité par la victoire de François Hollande s’est vite fracassé sur l’autel de la règle d’or et du conformisme. La gauche est défaite. Nous devons aujourd’hui relever un double défi. Il nous faut rassembler dans un cadre inédit toutes celles et tous ceux qui, dans la société, au sein du mouvement social, du monde artistique et intellectuel critique, des mobilisations citoyennes, et dans les partis, au Front de gauche, à Europe Écologie-les Verts (EELV), parmi les frondeurs ou au Nouveau Parti anticapitaliste, veulent construire une gauche nouvelle. Nous devons dans le même temps sortir des vieilles routines afin de produire de la politique de façon plus collaborative, ludique et neuve pour susciter un intérêt, de l’envie là où le rejet de «?la classe politique?» s’est tristement installé.

ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES : Le « Non aux éoliennes » recueille la majorité absolue à la Beaune !
plus sur :  non à l’éolien industriel
Pour égayer  votre dimanche électoral,   écoutez  le  « petit bonhomme  » :
parle à mon cul , ma tête est malade
j’ai aimé consuler le blog :
http://fedetlib.overblog.com/2015/02/artiste-enchaine.html
Partage

Un commentaire

  1. Oh la situation de Saint Pons n’est pas unique l’Europe est en difficulté entre les aspirations de habitants et la présence oppressante de l’association des industriels et des citoyens qui gèrent leur développement . Voter blanc c’est laisser une chance que l’extrême droite se renforce . Il reste peu de citoyens qui ont connu Pétain , Mussolini Hitler mais ne nous y trompons pas le retour sera à ce niveau . Ensuite nous chercherons en commun des issues à cette situation qui demande que l’on fasse avancer ceux qui souffrent et qui aspirent à vivre dans un monde plus juste où chacun trouve des solutions à son niveau Dés que je rentre je donnerai une conférence à la Salvetat pour vous monter que mes idées ont un impact sur la vie à Madagascar

Laisser un commentaire,

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Gauche_Furture._repond_au_PS_canton_saint_pons_de_thomieres deapartementales_2015
Gauche Future écrit au candidat PS Mesquida de Saint-Pons.

La liste "Gauche Future",  représentée par le binôme Sophie Tarbouriech / Pascal Frissant  et leurs...

Fermer