La Salvetat sur Agout : le Redoundel et la vieillesse, Bordel !

3

Lors des dernières élections municipales de Mars 2014 à la Salvetat sur Agout, la campagne électorale  fût pour le moins atypique  dans son déroulement. Monsieur Francis Cros  dans la certitude de sa victoire  faisait bombance de promesses et distribuait les postes à ses colistiers.
Tous les secteurs étaient cadenassés :  milieu associatif, écoles, corps des sapeurs-pompiers, administration, et, non des moindres, la santé  aussi;  tout était prévu pour que les choses reprennent leur cours normal d’avant 2008, c’est à dire une époque ou Francis Cros cumulait tout et en particulier la présidence du conseil d’administration de la maison de retraite de la Salvetat sur Agout : lou Redoundel  qui rappelons- le aussi, est administrativement rattaché à  l’hôpital de Saint-Pons de Thomière.
Le résultat de ces élections municipales à la Salvetat sur Agout n’ayant pas été  à la hauteur de la  certitude de la tête de liste sus-nommée : « JE serai  MAIRE » ! Peut-on raisonnablement penser que du haut de sa présidence (illégitime ?) de la CCMHL, Monsieur Francis Cros puisse avoir quelques velléités de règlements de comptes inter-communautaires  par rancœur , la maison de retraite Lou Redoundel n’étant une parmi d’autres ?
Toute la presse quotidienne régionale ainsi que nombre d’observateurs et d’élus ne se trompaient pas lorsqu’ils pronostiquaient un « présidence compliquée ».
Sans reprendre tous les sujets  de cette campagne des municipales, un seul exemple : La santé  en milieu rural !
La polémique  qu’engendra la maison de retraite « Lou Redoundel »  à la Salvetat  pendant le déroulement de la campagne électorale  des dernières municipales est-elle la source de la situation actuelle  que subit cette institution ?

Bien vivre sa vieillesse au Pays :
Situation critique de la maison de retraite !

De petites explications s’avèrent nécessaires pour avoir  une bonne compréhension de cette histoire.
La maison de retraite « le Redoundel » à La Salvetat sur Agout  est publique et autonome  . Le Maire de la Salvetat sur Agout, Thibault Estadieu, est le président du conseil d’administration (C.A) depuis  la date de sa première élection en 2008. Antérieurement, c’était l’ancien maire , Francis Cros,  qui présidait ce C.A  où siègent différents administrateurs.
La maison de retraite , Le Redoundel,  dépend administrativement de l’hôpital de Saint-Pons dont le directeur est Monsieur Boudet et le médecin référent, le Docteur Espel, qui n’est visiblement pas le Maître Capello des sciences humaines.
La directrice de la maison de retraite, Madame Taillades, nommée depuis Saint-Pons, comme le sera   bientôt son (sa) successeur(e), puisque cette dernière part à la retraite, n’aurait apparemment pas digéré aussi le camouflet subit lors de la  campagne électorale des dernières municipales de mars 2014. Souhaitons donc la bienvenue  à la personne extérieure ayant été retenue pour ce poste suite à l’appel d’offre qui avait été publié car  elle va avoir besoin de beaucoup de courage et de perspicacité  dans sa gestion d’un établissement dans une situation  critique qu’elle hérite.

 

vue de la maison de retraite le redoundel à la salvetat sur agout

Maison de retraite : EHPAD Le Redoundel à la Salvetat sur Agout

Juste après les élections municipales de 2014, cette administration,  jugeant  (NDLR/ sur les conseils de qui  ?), qu’il pourrait y avoir conflit d’intérêts entre la fonction de président du C.A qu’exerce le maire Thibault Estadieu et l’exercice de la médecine libérale que pratique le docteur Estadieu auprès des résidents de la maison de retraite. « ON » « signala » ce fait à l’ A.R.S. , l’ Agence Régionale de la Santé.
L’ A.R.S. faisait  une demande de renseignements du Redoundel  sans que  Messieurs Boudet, Espel et Madame Taillades n’aient la moindre correction d’en informer bien sur  le maire-médecin  de la commune de la Salvetat sur Agout. Bonjour la déontologie dans tout cela !
le rapport pointait un bon fonctionnement  de la maison de retraite de la Salvetat sur Agout, seul « point rouge », un manque d’investissement du secteur médical  et ce fameux reproche fait au maire Thibault Estadieu sur cette incompatibilité supposée d’être intéressé à la gestion de l’établissement et en même temps médecin intervenant au Redoundel.
L’A.R.S débarque sine-die  de la présidence du Conseil d’Administration , le président élu par la majorité du conseil municipal  et dont la mairie  a inscrit à son budget plus de 800.000 euros sur 8 ans.
Le maire de la Salvetat sur Agout, Thibault Estadieu, réfute totalement cette incompatibilité puisqu’il intervient en tant que médecin libéral et ponctuellement.
Il n »existe pas de contrat de travail rémunérés entre le médecin libéral  et la maison de retraite le Redoundel dont il est le président du C.A en tant que Maire. Jusqu’en 2006, la maison de retraite rémunérait les docteurs qui intervenaient  au Redoundel. Les docteurs Madariaga et Savi ont aussi connus cette époque où effectivement existait  un contrat rémunéré entre les médecins et la maison de retraite. Mais encore une fois depuis 2006,  plus de contrat rémunéré et les médecins interviennent au titre de la  médecine libérale.
Thibault Estadieu engage donc une procédure judiciaire auprès du Tribunal Administratif :

  1. pour faire rétablir le fait d’indépendance d un médecin libéral intervenant en EHPAD
  2. pour remettre en cause l’incompatibilité et dénoncer  cette fausse notion de conflit d’intérêt.

L’ordre des médecins est aussi saisi de cette affaire.

Humain ! Et la vieillesse , BORDEL  ?

La santé n’est pas une marchandise !

je suis révolté .
La Salvetat sur Agout a absolument besoin d’une maison de retraite en bonne « santé ».
Ce qui se passe est inacceptable  parce que  uniquement engagé pour des raisons de revanche égo-existentielle qui nuisent particulièrement au bien être des résidents, à l’organisation et aux conditions de travail du personnel, à l’image même de la Salvetat-sur-Agout

L'insolite aura-t-il lieu à la Salvetat sur Agout

L’insolite à la Salvetat sur Agout

Pascal Champvert,( représentant de l’ AD – PA) :

« c’est de l’ordre d’une maltraitance sociale, mais que l’on n’accuse pas l’aide-soignante, l’infirmière parce que le problème est celui des pouvoirs publics qui empêchent  de recruter davantage ». Les maisons de retraite demandent en urgence 100.000 créations de postes, ainsi qu’une aide de 3,5 milliards d’euros. « Les médecins doivent soigner les malades et l’administration faire son travail. »

Ceci montre une chose, c’est que le désert médical est un dogme devenu synonyme du mal absolu et donc mis à toutes les sauces sans aucune rationalité, aucune logique, et  que  des relents de basse politique émergent pour uniquement nuire sans se soucier  des retombées  que cela peut engendrer……. Maintenant c est un bordel fini :

  • les infirmiers , les aides-soignantes  et le personnel sont écœurés par la désorganisation du service que cette situation génère;
  • le docteur Estadieu n’intervient plus au Redoundel, sauf  Urgences ce qui signifie  Appel  téléphonique aux pompiers ou au  SAMU;
  • une certaine forme de désespoir  apparaît chez les résidents qui ont peur de ne plus être bien accompagnés, suivis  et soignés par leur docteur traitant  qu’ils connaissent pour certains  depuis  plus de 15 ans qu’il s’investit pour eux.
  • Un certain désarroi et du stress s’accumulent  dans les familles et les proches des résidents, qui nagent en pleine incompréhension dans un océan de solitude.

Surpris par ce changement dans le fonctionnement de l établissement car ils ne s’attendaient pas à une telle réaction qui allait engendrer de telles difficultés :

  1. Boudet ne se bouscule pas beaucoup pour trouver une solution à priori et pleure sur les déserts médicaux tout en recherchant  un docteur salarié de l’hôpital de Saint-Pons, qu’il détacherait 2 ou 3 jours par semaine à la maison de retraite de la Salvetat-sur-Agout, mais, en ces temps de vaches très maigres, les coupes budgétaires sont drastiques d’où la difficulté pour en trouver  le financement…..
  2. Maître Espel joue sur les mots dignes des jeux  de  20 heure  mais en  pale figure  du docteur Capello,  tout en pestant , à qui veut l’entendre, que les difficultés actuelles ne seraient pas étrangères effectivement à de la vengeance politique post-élections municipales…… mais que le « point rouge » allait s »améliorer.
  3. Quant à Taillades, elle aurait sûrement préféré mieux, comme cadeau de départ à la retraite, que cette pitoyable histoire de mairisme à  deux francs six sous comme disent nos anciens.  Est-ce là, la   qualité  de la Fidélité jusqu’à l’aveuglement , que démontrerait cette histoire,  soit-disant déclenchée par une  lettre anonyme ?

Il faudra qu’ ils assument !

Politique et Santé ou Politique de Santé  à la Salvetat sur Agout ?

Pour quelles raisons obscures en est – on parvenu à une telle situation ?
à  l’occasion d’une rencontre avec le  député  de la circonscription, Kléber Mesquida, qui sera aussi vraisemblablement le candidat socialiste des prochaines élections départementales de mars 2015, élections où je soutiendrai  évidemment le candidat que le front de gauche présentera, nous avons pu avoir une franche discussion.
Après un large tour  de la situation politique locale, je l’informais de la situation de la maison de retraite, le Redoundel à la Salvetat-sur-Agout et de ce qui s’y  tramait. Je dis « informais » parce que le député  jura ses grands dieux, qu’il n’était pas au courant  de la  situation que je viens de décrire, mais que , désignant sa tête, ceci était noté dans son « disque dur » !

Fallait-il alors et était-ce nécessaire que je lui rappelle que Monsieur Francis Cros, le président illégitime  de la CCMHL (la communauté des communes de la Montagne du Haut-Languedoc) militait  dans le même parti socialiste que lui,  Mesquida le  socialiste et Cros le précurseur de la réforme « Hollande » en Haut Languedoc ne sont décidément pas assorti !
Il était alors aussi utile de faire remarquer que la CCMHL avait la compétence  » Personnes âgées » et qu’il n’était pas impossible que le président de la CCMHL, Francis Cros,  veuille par le biais de cette compétence communautaire récupérer le titre  de président du conseil d’administration de la maison de retraite  » le Redoundel » à la Salvetat-sur-Agout ?

 sondage pour la VI eme republique

la VI eme republique

Ne serait-ce là qu’une triste histoire  de clientélisme , de l’ego d’un élu  blessé qui ne se guérit pas de sa défaite et qui voudrait encore nuire à la commune  de la Salvetat-sur-Agout en ruminant encore une vengeance de sa déroute électorale ?

Mais entre le désir de carrière et le désir de paraître à tout prix comme unique, qu’en est-il du bien-être de nos anciens ? Quels buts inavoués ou inavouables, les acteurs de cette lamentable histoire poursuivent-ils ?
Oui, il faudra que les pouvoirs Publics, comme les politiques assument ce que des décisions hâtives peuvent engendrer comme dégâts lorsque leurs discours ne correspond pas aux actes effectivement commis par eux.
Qu’ils s’assument pour  répondent à ce cri de colère :

 » Et la vieillesse , BORDEL ? »

car, il y a bien longtemps, qu’ils semblent avoir oubliés  toutes notions d’humanité pour leur parler de tendresse.
Souvenez-vous que dans le film « et la tendresse, bordel ! », l’acteur principal s’émasculait finalement  avec un couteau électrique parce qu’il avait pris enfin conscience que c’était un raté !

« OUI  décidément , Une nouvelle république est à inventer.
La 6ème attend sa Constituante pour écrire les lois du bien commun, de l’intérêt général.
Air et eau, faune et flore y ont leur place. »

Partage

3 commentaires

  1. Bonjour,
    Je ne pense pas qu’il y ait matière à débattre.
    Les élus de la République ne devraient pas être à la tête de X associations, sociétés, commissions, structures du service publique ou privé.
    Le conflit d’intérêt devient naturel quand on mange à toutes les tables.
    La République démocratique que nous connaissons ne sera jamais un système politique juste et les dérives fascistes, tyranniques sont devant nous.
    5ème ou 6ème, c’est l’incohérence, l’exploitation, la misère qui triomphe !

    • Comment ça  » pas matière à débattre  » ?
      C’est vous qui me dites ça sur les élus de la république ?
      Ou est donc votre propre cohérence ?
      Vous déclarez que les élus ne devraient pas être à la tête d’associations….. mais vous étes le premier à donner votre procuration à un élu (Monsieur Cros pour ne pas le citer) comme vous avez pu le faire lors de votes au sein du conseil d’administration du CPIE-HL auquel, je vous le rappelle, vous et moi avons siègé
      petits rappels sur http://www.panache-salvetois.fr/salvetat-agout-premier-conseil-dadministration-ubuesque/

Laisser un commentaire,

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
lotissement
La Salvetat sur Agout : Règlements de comptes à la CCMHL !

A la Salvetat sur Agout, Mesdames et Messieurs les élus communautaires le 16 décembre prochain ...

Fermer