Marthe Insoumise au Bon Endroit!

0

Drôle de titre :  »  Marthe Insoumise  au Bon Endroit ! »  Bien des amis me conseillent de faire péter la lettre panache-salvetois en accélérant le rythme  des publications durant la campagne électorale où j’ai fait le choix de soutenir  le projet  de « l’Avenir en Commun » porté par Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle, et donc, pour les législatives, la France Insoumise dont le candidat pour la 5ème circonscription de l’Hérault  est Pierre Polard avec pour suppléante Catherine Brusq.
Mais comment rédiger  des billets politiques rapprochés tout en ne tombant pas dans la lassitude, la répétition qui génère l’ennui et le désintérêt pour la « chose publique » ? Pour tenir le rythme, il faut du souffle, soufflons !
Comment devient-on Insoumis ?  j’ai fait le choix de la « badinerie »  pour rédiger ce présent billet afin de tenter de vous faire rire ou sourire. Un rire jaune, un rire crispé, un rire  scabreux, un rire sinistre, un rire merveilleux, un rire salvateur, un rire  gracieux ou disgracieux, peu importe la forme de la réaction de chacun à cette lecture puisque le fond  de ce récit  authentique  explique ma propre insoumission.
C’est donc à une personne, disparue il y a prés de 35 ans maintenant, avec qui je partage bien des qualités et des défauts, un personnage haut en couleur qui a partagé sa vie  entre Capestang et la Salvetat sur Agout  que je veux rendre hommage pour m’avoir mené à l’insoumission : Ma grand-mère  Marthe : « Marthe  Insoumise ! »

Marthe Insoumise ! Comment ?

Mamé Marthe, après une vie de labeur comme commerçante à Capestang, prit sa retraite dans son village de la Salvetat sur Agout où , enfant, je passais toutes mes vacances sous sa surveillance que beaucoup qualifierait de laxiste, tant l’espace  de liberté qu’elle a su nous donner ont égayé nos jeunes années.
Profondément chrétienne,  genre l’Apocalypse selon Saint-Jean  qu’elle aimait citer :

 » « Puisses-tu être froid ou chaud, mais parce que tu es tiède, et ni froid ni chaud, je te vomirai de ma bouche».

Capestang Insoumise avec polard2017

Marthe Insoumise / trompe l’œil de Capestang

Mamé Marthe Insoumise ne m’a a jamais imposé la messe du dimanche, par contre,  les après-midi, elle m’emmenait au bistrot taper la belote  avec la Jeanne. La « Martinelle » de son surnom, n’aimait pas perdre, elle en imposait. Il n’y avait rien à gagner, si ce n’est le plaisir de la victoire, alors je n’avais pas droit à l’erreur.
Du matin au soir, elle sifflait, chantait ou dansait avec une chaise dans l’impasse de sa maison.
A la fête  votive, elle entreprenait une valse effrénée avec sa petite fille quand moi je préférais fuir loin du bal pour ne pas être alpagué dans ce spectacle.
Marthe Insoumise adorait   faire des tours de manège  sur lequel elle montait assise sur une chaise du bar, elle attrapait souvent le pompon, sûrement au grand désespoir des bambins qui tournaient avec elle. Toujours le plaisir de la gagne…
Radicale en tout même dans les petits soins, , Marthe Insoumise  était  pour les traitements anciens : le suppositoire. Une simple constipation, et elle vous refilait un suppo qui  vous garantissait une « tourista » durant 3 jours !
Dans  les années 60, , sa « réflexion  » politique  » du radicalisme était du genre  » radical ou socialiste ,   c’est pour mettre dans le cul d’un communiste ». Aujourd’hui, Marthe Insoumise dirait :

« républicain – socialiste » ou son  générique  « macroniste », c’est pour mettre dans le fion  de la France Insoumise. !

Le « Petit  Endroit »  de Marthe Insoumise !

Marthe Insoumise

Marthe Insoumise (1938)

La maison  de Mamé Marthe dans  la « Rue Haute »  [la dénomination actuelle est la rue des compagnons NDLR]à la Salvetat sur Agout se situait au fond d’un impasse. Une toute petite maison,  à l’étage 2 chambres   et un rez de chaussée  avec sa cuisine et  son vieux poste radio qu’il était interdit de toucher, tant la  fréquence de RMC  et le fameux jeu des milles francs se devaient d’être immuable; sous l’escalier, le lit de Marthe, et dans l’angle en face, dans le retrait de la fenêtre  donnant sur la « Rue basse »  se trouvait le  fameux « petit endroit »….
Un « récantou »  de 80 cm par 80 cm, pas plus grand qu’un isoloir  des jours de votations, uniquement  dédié  à nos soulagements  personnels, à l’abri des regards indiscrets; une cuvette de WC surmonté  d’une chasse d’eau  en fonte  dont le mécanisme  fort bruyant était actionné par une longue chaîne  muni en son extrémité  d’une poignée en châtaigner férocement patinée par les nombreuses mains  qui, au fil du temps avaient tirées dessus…. Le vacarme de la chasse d’eau réveillait toute la maisonnée.
Mamé Marthe était une femme  d’une envergure exceptionnelle, de par sa taille qui égalait le mètre quatre vingt, que par son poids  qui, à son apogée, dépassât les 140 kilos.  Imaginez Mamé Marthe au « petit endroit » !
Plusieurs questions tarabustaient l’enfant  que j’étais :

  • Pourquoi, Mamé Marthe ne tirait jamais la chasse ?
  • Pourquoi n’entendait donc jamais le mécanisme infernal   s’enclencher alors qu’il fallait tirer assez fort la poignée vers le bas ?
  • Pourquoi ,  malgré tout, le lieu était-il  toujours propre ?

Interrogations essentielles pour un enfant ayant le désir  de comprendre, alors un jour, je posais  ces questions à Mamé, et Marthe Insoumise m’expliqua  avec la franchise habituelle  qui la caractérisait :

 » Tu comprends, mon petit insoumis, dans ce lieu d’aisance, avec ma forte corpulence, lorsque je me relève, un  phénomène dit de la ventouse se produit, l’appel d’air faisant automatiquement descendre le contenant de la chasse d’eau vers la cuvette, nettoyant celle-ci de toutes les impuretés qui y siégeaient…. »

Marthe Insoumise : Le petit endroit

Lettre d’Alfred de Musset à son amie Georges Sand : Le Petit Endroit

Histoire d’un éternel recommencement !

Les 11 et 18 juin nous allons voter. Nous allons passer par l’isoloir, l’illustre petit endroit  de nos soulagements électoraux si chers à Marianne.
C’est donc en pensant à ma Grand-Mère Marthe  que j’effectuerai mon « besoin » en votant pour  la France Insoumise en pensant qu’avec un groupe parlementaire  d’une certaine envergure, lorsque les Députés F.I. se lèveront  tous ensemble,  l’appel d’air provoqué, nettoiera immanquablement la cuvette de l’assemblée Nationale, dégageant les flatulences  en Marche de l’usine à gaz d de Macron, avec l’aisance  de ceux qui pensent  aussi comme Jean-Luc Mélenchon que :

« Ce n’est pas parce que vous êtes fâché qu’il faut être facho.
Si vous voulez passer un coup de balayette , choisissez le bulletin . »

Dans la 5ème circonscription de l’Hérault, prenez un bol d’air frais avec la France Insoumise  aérez-vous  dans un Avenir en Commun pour retrouver le « Gout du Bonheur » votez Pierre Polard2017 et Catherine Brusq.

Pierre Polard et les merdeux distributeurs de P.Q.

Pierre Polard - candidat France Insoumise Barbu

Pierre Polard – candidat France Insoumis barbu. (clic pour l’intégralité de la Petite mise au point sur ma candidature)

« Depuis hier, on voit ici et là (notamment dans le secteur de Clermont – l’Hérault) des affichettes mentionnant « Pierre Polard – Maire socialiste de Capestang », sur mes emplacements officiels d’affichage.

Pour ceux qui se livrent à ces pratiques, il s’agit bien sûr de me frapper d’un sceau d’infamie. Oui, j’ai été membre du Parti Socialiste, mais j’ai fait le choix entre mes convictions et un parti dans lequel je ne me reconnaissais plus..
J’ai fait le choix d’une candidature de rassemblement de la gauche sous la bannière de la France Insoumise, avec des Communistes unitaires, le mouvement Ensemble !, des représentants du Parti de Gauche, le Parti Ouvrier Indépendant…et toutes celles et ceux qui se reconnaissent dans les idées de progrès social de « l’Avenir en Commun ».
Je ne veux pas qu’au soir du 11 juin, nous nous lamentions, chacun de notre côté, en spectateur d’un 2ème tour « FN – En Marche », comme lors de l’élection présidentielle.
A ceux qui font courir la rumeur que j’aurais sollicité l’investiture « En Marche », je réponds avec la seule lettre de « motivation » que j’ai envoyée à Emmanuel Macron (vue plus de 3500 fois et partagée 22 fois) : https://www.facebook.com/pierrepolard/posts/1367823016607044
Aujourd'hui - Demain ? Le changement c'est Maintenant !

Aujourd’hui – Demain ?
Le changement c’est Maintenant !

Plutôt que ces basses pratiques de ceux qui nous mordent les mollets faute d’arguments politiques, je préfère me tourner vers la force militante qui nous entoure pour porter à la victoire les idées de progrès social qui nous rassemblent.

Cette force militante qui s’est incarnée dans les plus de 200 personnes réunies lors du meeting de Capestang du 29 mai
Cette force militante qui est inlassablement sur le terrain dans tous les secteurs de la 5ème circonscription (Olonzac, Capestang, St Chinian, St Pons, La Salvetat, Olargues, St Gervais sur Mare, Bédarieux, Murviel, Roujan, Lunas, Clermont l’Hérault, Montagnac).

Cette force militante qui portera la victoire de l’Avenir en Commun les 11 et 18 juin !

Partage

Laisser un commentaire,

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Pierre Polard Candidat France Insoumise 5ème du 34.
Polard2017 / JLM2017 député Utile France Insoumise 5è du 34 !

Dans la  5ème circonscription de l'Hérault, 141 communes pour quelque 120.000 Habitants, Pierre Polard2017  est...

Fermer