Les Demoiselles de Courniou les Grottes : Miss Éolienne du PNRHL.

8

La situation à Courniou les Grottes évolue. Approche l’échéance importante :
la décision ou non par le conseil municipal d’approuver l’arrivée  des « nouvelles Demoiselles » à Courniou les Grottes. Des « Gagneuses éoliennes » fort  alléchantes voudraient « michetonner » sur la commune.

Aux côtés de Riols, de Boisset, de Cambon et Salvergues, de Fraïsse sur Agout, de Castanet, de Ferrières Poussarou, de Félines Minervois, de Ferrals les Montagnes, de Saint-Amans, d’Anglès, de ….. (pardon pour toutes les communes oubliées…)  La commune de Courniou les Grottes présentera ses candidates  au grand concours de « Miss Éolienne » du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc, (le PNRHL) le  théâtre de verdure dirigé par Daniel Vialelle  dans un spectacle  Sons ( musique de VERDI) et Lumières d’Énergie Nouvelle .

  • Le Collectif de lutte de Courniou les Grottes ne l’entend pas de cette oreille. les citoyens se sont prononcés à une large majorité, au travers d’une pétition, contre ce projet et demandent expressément au conseil municipal de le rejeter.

  • Le promoteur (EDF EN) ne cache pas que ce n’est pas très important pour lui, puisqu’en dernier recours, c’est le préfet qui décide. Il se dit soutenu par une « volonté politique ». Autrement dit, la volonté des gens de pouvoir passe au-dessus du vote des citoyens et des élus de base.

Courniou les Grottes réunion publique le 18 mars 2016 salle ATE

à Courniou les Grottes

Une réunion publique prévue le 18 mars 2016à Courniou les Grottes pour développer les arguments de l’association.

Hurlevent précise : : « Nous avons lancé cet appel auquel nous adhérons pleinement, mais il faut savoir que c’est d’abord celui de toute la population de Courniou qui désapprouve le projet à une large majorité (ainsi que le montrent les résultats de la pétition qui a circulé), population représentée  par les associations suivantes :

Association ASPIC,

Association des pays d’Amont

Association Protection Somail

ainsi que les Entreprises de Courniou les Grottes

La maire de  Courniou les Grottes, qui ne représente sur ce sujet plus grand monde, tente de jeter le discrédit sur les associations par des moyens discutables, rumeurs non fondées et amalgames, et tente ainsi de dissuader ses conseillers municipaux d’assister à cette réunion.
Venez soutenir la population de Courniou qui se bat légitimement contre un projet qui serait désastreux pour leur commune, mais aussi pour notre région.

Appuyée par des spécialistes des questions environnementales,  seront évoqués les ravages provoqués par les aérogénérateurs :

  • sur notre environnement,
  • sur nos ressources en eau,
  • sur notre patrimoine,
  • sur les nuisances sonores et la pollution visuelle,
  • sur la dévastation des paysages,
  • sur Les aspects financiers et le mirage des retombées sur les communes,
  • sur le doublement de la ligne haute tension (pour acheminer l’électricité des éoliennes).

Courniou les Grottes  : Pollution par l’éolien industriel.

  • L’éolien n’est pas une énergie gratuite.
  • L’éolien est une énergie intermittente donc aléatoire .
  • Le rapport de la cour des Comptes du 20 janvier 2014 confirme que « cette filière contribue à l’augmentation du CO2 à cause de cette obligation  de compenser « l’intermittence » par des centrales à énergie fossile.
  • L’énergie éolienne est une énergie très coûteuse et polluante .

Nuisances auprès de la population de Courniou les Grottes et alentours :

  • Nuisance visuelle : La nuit, les flashes lumineux sont visibles jusqu’à 40km.
  • Nuisance sonore : La rotation des pales provoque un bruit régulier caractérisé par un claquement sourd à chaque passage d’une pale devant le mât.
  • Nuisance sur la santé : inaudible , les infra-sons. Ces ondes sonores de très faibles fréquences, quelques Hz  auxquelles il est impossible d’ échapper.

Les anti-éoliens « signalés » comme nuisibles ?

Francis Cros président de la CCMHL et le nouveau commandant de la gendarmerie de la place de Béziers« Le nouveau commandant de la compagnie de gendarmerie départementale de Béziers a écouté les inquiétudes des élus concernant les incivilités au lac de la Raviège, les vols répétés dans les déchetteries et les interventions des anti-éoliens. (« conseil communautaire / la dépêche)

Quel signifie donc ce malhonnête amalgame  que font  les élus (?), en mettant  sur le même pied d’égalité leurs inquiétudes générées (sic) par les « interventions des anti-éoliens » accouplées à des barbares qui s’en prennent à l’environnement (les incivilités au lac de la Raviège)) et autres voleurs de déchetterie.
Quelles sont donc ces interventions des anti-éoliens qui méritent d’être signalées au nouveau commandant de la force publique comme étant « nuisibles » au même titre  que les plaintes qui ont pu être déposée  pour les vols et les incivilités ?
Quelle plaintes, quelles actions en justice concernant un anti-éolien ?
Serait-ce parce que justement, les collectifs et associations anti-éolien dénoncent  (entre – autres),  que les barbares portant atteinte  au patrimoine environnemental  sont les promoteurs industriels avec la complicité de certains élus locaux qui dénaturent  ce  patrimoine en implantant ou en laissant s’implanter de telles machines ?
Faudrait-il publier une liste de « mis en examen » ou de « condamnés » pour « prises illégales d’intérêts » ou « conflits d’intérêts » afin de connaître le nombre d’anti-éoliens  et d’élus qui y figurent  afin de bien comprendre qui se situeraient dans l’illégalité ?

NON NON et NON aux éoliennes de Courniou les Grottes- association Hurlevent

Association Hurlevent

Il s’agit là d’une manipulation  de l’opinion  : intolérable , inacceptable , lamentable ! Des élus , en mal de clientélisme, voudraient vous amener à penser  que les anti-éoliens  seraient des délinquants qu’il faut dénoncer à la maréchaussée. En fait, ne s’agirait-il pas  de profiter de l’état d’urgence, pour faire interdire toutes manifestations  des anti-éoliens et ainsi bâillonner un mode d’expression démocratique qui les dérangent ?

Au sujet des « incivilités », la (re)lecture du billet du 17 avril 2014 dont la rédaction m’avait procuré une joie intense, mérite  d’être reprise : Cros président de la CCMHL – une mort cérébrale annoncée !  pour comprendre ce que l’incivilité démocratique cause comme tord à Marianne.

Éoliennes : le plafond du PNRHL est atteint !

Le représentant du conseil municipal au Parc du Haut Languedoc Serge Cazals a fait le point lors du conseil municipal sur le nombre d’éoliennes installées dans le Parc naturel régional du Haut Languedoc. La charte du parc, ratifiée par l’État, prévoit que le nombre ne peut dépasser 300 éoliennes. Il s’agit d’un plafond. Le nombre d’éoliennes installées est de 122 actuellement. En comptant les éoliennes en fonctionnement, celle en travaux et celle à l’étude, le total atteint 326 machines. (la dépêche)

Cousin Serge Cazals est un vieux de la vieille à qui on ne la fait pas. L’ancien conseiller général de l’ancien canton d’Anglès sait que le couperet des  300 mats ne tardera pas à tomber, sollicitant de participer à l’élection de Miss éolienne du PNRHL,  la commune d’Anglès voudrait que sa candidature fusse aussi retenue.
Un virtuose de la flûte traversière interprétant le rat des villes contre  le rat des champs  avec un chaperon social proclamant  » tire sur l’assistanat et Marianne chérira. » !

Saccage de la France  par des éoliennes géantes.

Federation_environnement_durable_lettre aux deputes_panache_salvetoisnon_a_l_eolien_industriel_jean_louis_butre_president_FED.

Paris le 10 mars 2016

Fédération Environnement Durable à Messieurs et Mesdames les députés
Objet : Éolien – Article 33 bis nouveau du projet de loi sur la liberté de création, l’architecture et le patrimoine.
Madame, Monsieur le député,

Les sénateurs viennent d’adopter un amendement (proposé par le sénateur Gilbert Barbier). Nous vous demandons de conforter leur décision et de voter l’article 33 bis nouveau du projet de loi sur la liberté de création, l’architecture et le patrimoine, qui prévoit l’avis impératif de l’Architecte des Bâtiments de France (ABF) pour tous projets d’implantation d’aérogénérateurs dans un rayon de 10.000 mètres des monuments historiques. En effet, la suppression des ZDE et la règle des 5 mâts ont contribué à un développement anarchique des projets éoliens et conduit à un rejet massif de cette industrie.
Par ailleurs, l’économie touristique et patrimonial se trouve fortement impactée par l’installation d’éoliennes à proximité de monuments historiques publics et privés qui porte une atteinte grave au patrimoine de la France et conduit là-même à des destructions importantes d’emplois non compensés par ceux prétendument créés par les industriels de l’éolien.

A l’assemblée le député socialiste Serge Janquin avait déjà interpellé le Ministre de l’Écologie, précisant au sujet de l’éolien que « les fourches sont sorties contre l’État » et qu’il fallait éviter «de nous laisser entraîner dans une situation de guerre civile, faute d’avoir suffisamment réfléchi à l’incidence de nos décisions» soulignant qu’«il vaudrait mieux avoir la sagesse d’agir avec précaution pour éviter les drames qui s’annoncent…».

La mesure de précaution visant à contrôler les installations éoliennes à proximité des monuments historiques est une disposition salutaire et indispensable visant à rationaliser
la politique en la matière et à protéger une industrie touristique génératrice de ressources financières importantes pour notre pays.

Aussi, notre fédération ainsi que ses 1050 associations membres vous encouragent à confirmer la disposition prise par les sénateurs du groupe RDSE et à ne pas laisser votre assemblée abusée par les éléments de langages des lobbyistes du vent qui encore récemment se réjouissaient de «La revanche de l’éolien sur le droit » (sic). (Article de David DÉHARBE du cabinet d’avocats Greenlaw).

Nous vous rappelons qu’il y a un an le syndicat France Énergie Éolien vous avait déjà enjoint de réformer la prise illégale d’intérêt et par le biais des parlementaires EELV de ne soumettre les projets éoliens qu’à une simple déclaration comme pour les cabanes de jardin, ce que vous avez opportunément refusé.
Non, la législation dont vous êtes les créateurs est au-dessus des promoteurs éoliens et nous sommes persuadés que vous saurez leur rappeler la souveraineté du droit de la République sur leur action.
Nous vous prions d’agréer, Mesdames et Messieurs les députés, l’expression de notre respectueuse considération.

Jean-Louis BUTRÉ

Président de la Fédération Environnement Durable.
06 80 99 38 08
contact@environnementdurable.

Fédération Environnement Durable lettre aux députés panache salvetois non al_éolien industriel jean louis Butré president FED.

La fausse écologie ça ne marche pas

Imprimer cette lettre  et  l’envoyer au député de votre circonscription ou à ceux  de votre département avec  l’intention de mettre les députés devant leurs responsabilités historiques de saccage de la France  par des éoliennes géantes s’il refusent l’amendement du Sénat.

Lettre modèle à imprimer pour envoyer à votre député :
http://fed-info.org/joomla/media/com_acymailing/upload/2016_9mars_fed_def.pdf

Un Rapport prouve l’existence des nuisances sonores :
Nuisances sonores (Économie matin)

Partage

8 commentaires

  1. Le mieux c’est plus de nucléaire, plus d’éolienne. Le retour des châtaignes au feu de cheminée, de la pièce commune chauffée ou tout le monde se blottit les uns contre les autres, des veillés à la chandelle, des corvées au lavoir. C’est clair le bois créé plus de lien que l’électricité….. Bon vent ou plutôt bonne braise.

  2. Je veux bien croire que l’on n’ait pas envie d’avoir des éoliennes près de chez soi !
    Mais la priorité, le vrai combat c’est sortir du nucléaire !
    J’aimerais quand même dans les sites anti-éolien trouver des propositions en ce sens.
    J’ai beau chercher, RIEN! Au contraire…!
    C’est un constat et c’est dommage car cela nuit bien à la crédibilité de leurs analyses.

    • Thierry Canals le

      Quand vous comprendrez que les milliers d’éoliennes implantées n’ont jamais, jusqu’à présent, fait fermer la moindre centrale nucléaire.
      Quand vous comprendrez que si Fesseheim ou Golfech ferment un jour ce ne sera pas grâce aux éoliennes mais à cause de leur dangerosité due à leurs grands ages mais l’ EPR de Flamenville pointe à l’horizon pour les remplacer.
      Quand vous comprendrez, vous n’aurez plus à faire le constat que vous avez posté. Alors, continuez à chercher, vous finirez bien par trouver et peut-être changer d’avis sur la crédibilité des analyses des sites anti-éoliens comme vous dîtes (drôle de raccourci là aussi)
      à propos  » le contraire de RIEN  » c’est « TOUT », comme quoi, selon le vocabulaire utilisé, en voulant démontrer que nous ne sommes pas « grand chose » vous affirmez en fait que nous sommes « beaucoup ». Merci !

      • Votre dernière phrase est hors sujet, je me suis mal fait comprendre, donc je reprends en détail :

        OK, j’avais déjà compris, éolien ou pas on conserve le plus longtemps possible nos réacteurs nucléaires, pourtant bien obsolètes et de plus en plus dangereux… Histoire de fric et en attendant l’EPR !
        Un jour il faudra pourtant s’y résoudre, Fessenheim en premier puis Bugey, Blayais… Voir le rapport de Greenpeace :   http://www.greenpeace.org/france/pagefiles/266521/etude_greenpeace_5centrales.pdf

        Mais par contre, si on arrête des réacteurs, on ne fermera pas les centrales : On y rajoutera des nouveaux réacteurs, les fameux EPR (enfin au point… ?), c’est tout bénef : moins d’opposition car site déjà nucléarisé, maintien de l’emploi, etc. Bon, pas tout de suite et tout ça c’est pas près d’ici, hein… Sauf Golfech à 200km, le site le moins ancien, il y était prévu quatre réacteurs, il reste deux places libres, vous m’avez compris !
        EDF confiera la construction de ses nouveaux réacteurs à de gros crocodiles privés genre Areva et je peux vous dire qu’ils ne feront pas dans la dentelle ni la concertation et les opposants seront vite rembarrés :  »C’est trop tard, on n’a plus le choix, c’est ça ou le thermique ! »

        C’est bien ce qui m’inquiète car cela nous pend sur le nez mais personne (ou presque) ne moufte ! Plus d’actions, de manifs… Démobilisation… Même les  »Nucléaire non merci » on n’en voit plus sur les voitures…. J’ai l’impression que le combat anti-éolien capte toute la contestation, toutes les résistances… Finalement on se bat contre la gale et on oublie la menace du cancer ! Tchernobyl ou Fukushima ne nous ont pas assez ouvert les yeux ? Ça ne peut pas arriver en France ? Pourtant avec nos 58 réacteurs nous sommes le pays le plus nucléarisé du monde au nombre d’habitants.
        Presque tous nos voisins européens (que l’on critique pourtant) font marche arrière sur le nucléaire, c’est quand même un signe !

        J’ai eu la naïveté de croire, puisque les copains anti-éoliens se défendent d’être pro-nucléaires – et je les crois – que je trouverai des propositions concrètes, ou plutôt des contre propositions pour ne pas avoir à construire des éoliennes, tout en sortant du nucléaire, et sans rajouter du thermique !
        Est-ce une gageure ?
        Alors j’ai épluché les deux sites principaux que sont la FED et Vent de Colère.

        Pas grand chose à lire sur la FED qui se préoccupe surtout des paysages. Je note le soutien de Giscard à son président Jean-Louis Butré. VGE a été le grand promoteur de notre nucléaire civil et des membres de sa famille y ont encore des intérêts financiers… Bon, passons !
        Sur Vent de Colère, partisan du  »zéro éolien », c’est plus touffu ! Bien entendu, le leitmotiv que les éoliennes n’ont fait fermer aucune centrale et qu’elles ne nous sauveront pas du nucléaire.
        OK, c ‘est bien compris mais quoi d’autre alors ? Que faut-il faire ? Quelles propositions ?
        C’est là que je dis que j’ai rien trouvé sur le sujet…
        J’ai même lu deux phrases assez équivoques :
        « L’objectif de multiplier par 3 ou 4 la puissance éolienne n’a aucun intérêt aujourd’hui pour la France qui est un des pays du monde où la production électrique est la moins chargée en gaz à effet de serre »
        Plus loin :
        « L’électricité française étant presque entièrement décarbonatée, l’économie de CO2 (grâce aux éoliennes) est ridiculement faible… »
        Que faut-il en penser ? Que l’on doit se résoudre à la situation actuelle avec notre nucléaire qui ne produit pas de CO2 ? Serait-il vraiment sans danger et la pollution au Niger on s’en fiche… ?
        Plus grave encore, sur la page d’accueil du site, – http://www.ventdecolere.org/ – vous avez en bas à gauche la rubrique  »Vidéos » et au menu  »Le foisonnement Jancovici » qui nous renvoie sur une vidéo de YouTube.
        Longue vidéo d’une heure et demie , c’est un exposé sur l’énergie fait par Jean-Marc Jancovici, ingénieur spécialiste en la matière devant une commission sénatoriale. Je me demande qui la regarde in-extenso… Je l’ai fait et si vous écoutez de 53′ à 60′ puis vers 1 15′ vous comprendrez ma surprise !
        Cet ingénieur nous claironne haut et fort son soutien au nucléaire et à la construction de nouveaux réacteurs !
        Trouver cela dans ce site m’a quand même choqué ! D’où le  »au contraire » de mon commentaire précédent. Voilà pourquoi j’ai des doutes sur les analyses économiques ou énergétiques anti-éoliennes qui ne mettent pas en préalable la priorité anti-nucléaire. Je veux bien  »continuer à chercher », mais où ?!
        Je ne suis pas fan des éoliennes, je ne dénigre pas ceux qui sont contre, mais avant tout, membre du réseau Sortir du Nucléaire je veux des réponses claires, du positif, un projet énergétique durable qui tienne la route sans nucléaire et sans thermique fossile. Si c’est pas possible, il faut le dire !

        Merci de votre attention !

        • Pas de solution miracle, ça se saurait si il en avait, mais des idées, des propositions, voilà où nous a mené plus de 15 ans de lutte contre les projets éoliens industriels du coin : http://www.faites-votre-energie.fr/ on se rassemble, on échange, on témoigne, on propose, en somme on se réapproprie la question de l’énergie ! Et il en est plus que temps ! (et pas d’ambiguïté quand au nucléaire !)

        • A Joss
          Anti éolien primaire, je me fous totalement du débat sur le nucléaire, ce n’est pas mon sujet, je ne suis pas spécialiste du problème de l’énergie, je combat une industrialisation de nos territoires ruraux point barre. Si je suis anti OGM on me demande pas comment je pense que demain on va nourrir le monde…Je suis anti OGM c’est tout. Pourquoi vouloir introduire sans cesse sans répit cette question du nucléaire…on s’en tape, on s’en fout du nucléaire…C’est comme une espèce de chantage permanent que vous faites à ceux qui se battent pour l’intégrité de nos territoires…Et si je suis contre l’étalement urbain et la lèpre bétonnière, je dois me justifier comment, hein ? ah les pauvres, il faut bien leur construire ces lotissements bidonvillesques qui ont défigurer tant de nos villages…c’est ça ?

  3. Des « gagneuses » alléchantes …!
    L’élection des « Miss Courniou » est le véritable reflet de la politique actuelle ou les affairistes ont pignon sur rue en faisant un commerce alléchant, très malsain, privilégiant la corruption à tous les étages de la société.
    De nombreux secteurs sont ainsi touchés par ce fléau, l’eau et l’air n’échappent pas à la règle pour faire un commerce très juteux en « michetonnant » les élus et les décideurs.
    Mème les autorités de l’état sont touchées car elles ne tiennent pas compte de l’avis des citoyens, mème locaux, qui ont quand même le droit de s’exprimer sur des sujets qui les touchent de prés.
    Dire que les « anti-éoliens  » sont nuisible reflète bien de l’état de notre société qui plonge de plus en plus dans un système totalitaire gouverné par le capitalisme.
    Les « Miss Candidates » en ont plein les poches pour séduire et corrompre les élus et surtout pour écraser les citoyens, partout ou ils le peuvent. C’est vrai à Courniou, mais cette gangrène est en train de gagner du terrain et détruire nos moindres parcelles de territoire.

  4. Laurent Bonneville le

    Excellent article où tout est dit et très bien dit. Complet et en termes mesurés.
    Il mérite une diffusion nationale !
    Non, les anti- éoliens ne sont pas des fous barbares; plutôt sages même, ils ont le malheur d’être trop disséminés face à un pouvoir central médiatique qui s’adresse essentiellement aux citadins et plutôt parisiens…en quête du « durable », renouvelable » et « naturel » ! La « noyade programmée » de Paris a mobilisé tous les journaux télévisés pendant 8 jours, bien plus que le massacre pourtant annoncé de « notre » France remarquable par sa diversité et ses richesses patrimoniales !
    Bravo, Monsieur Canals, pour ce partage de vos fidèles et très profondes convictions.

Laisser un commentaire,

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
La mouette relaxé par la cours de cassation liberté d'expression
La Mouette : relaxe de la liberté d’expression !

La Mouette, drôle d'oiseau ? En ces temps disgracieux pour cause d'une démocratie en État...

Fermer