Municipales 2014, La Salvetat sur Agout Quels enjeux Communautaires ?

4

Les élections municipales de  2014 seront aussi des élections communautaires. Comme en 2008 à la Salvetat, une alternance politique de la communauté des communes serait salutaire pour sauvegarder et préserver notre territoire de l’industrialisation éolienne outrageante pour notre  développement économique, notre attractivité touristique et notre patrimoine culturel.

Il est important de rappeler tant aux salvetois qu’aux habitants de Fraïsse, du Soulier, de Cambon, d’Anglés, de Lamontélarié, de Rosis, et Castanet le Haut que l’alternance n’est possible  que par l’investissement personnel de citoyens  dans la constitution de listes pour ces prochaines élections.

Il est temps, plus que d’y songer, il faut les préparer!

C’est pourquoi, pour mémoire et encouragements je vous livre un extrait d’un billet que j’avais écrit en Janvier 2008, quelques semaines avant les élections municipales, et qui s’intitulait : Bon vœux 2008 !

« Bons vœux 2008 à la Salvetat sur agout ! »

« Panache Salvetois va vous conter une histoire :

Il était une fois, il y a déjà pas mal de temps, une petite cité médiévale nichée au cœur d’un parc naturel. Il y a quelques mandats de cela, le conseil municipal se déchirant, se donnât pour premier magistrat le plus jeune d’entre eux. Plus jeune élu il fut, rotors, malin et coquin ; mégalo, il devint. Toute opposition disparut bien vite, des conseillers serviles il trouvât et les autres, les virât. Après plusieurs mandats, tyran ou dictateur selon les uns ou les autres, il était devenu l’incontournable et majestueux maître des lieux.

A l’aube du 21ème siècle, il déménageât Sa Mairie, ses bureaux et le reste. Il lui fallait rénover le centre ancien qu’était sa Citadelle déserte. L’ Esplanade des Troubadours ferait l’affaire pour faire siéger Son Conseil en plein air. On taillerait des sièges en bois dans les marronniers pour admirer sa majesté trôner au centre du jardin de verdure prévu a cet effet. Sur ces sièges, on installerait des conseillers placides flagorneurs ou intéressés mais peu brillants et fort zélés. De la mairie au conseil, la Portanelle serait rénovée pour permettre aux conseillers de fuir et se mettre à l’abri de leur beffroi ! Comme à l’habitude quelques singes (chinois) furent contrariés. Ils partirent à l’assaut, ils voulaient monter aux marronniers pour y siéger, mais jamais, jamais par le passé ils n’y étaient parvenus !

singe_sagesse

singe_sagesse

  1. Était-ce des singes vieillissants ou sans talent ?
  2. Était-ce des singes trop sages ou sans bagage ?
  3. Était-ce tout simplement parce que c’était effectivement des singes ?

 

 

 

 

Bref, l’histoire allait se répéter : 14 moutons de Panurge installés, 15 singes chinois désarmés qui allaient encore se planter et LUI au milieu se pourlécher de son habileté ? Que nenni ! Fut-il décidé entre amis. De rien on aura tout, un pour tous, tous pour le topinambour, fut-il exclamé et ce soir là, Panache Salvetois était né et tout pouvait changer et tout allait changer. Que d’émotion, que d’émotion ça chantait, ça adhérait, certains pleuraient de joie, c’était la fête. La fête finie, chacun est rentré, les uns à la bergerie, d’autres ont grimpés aux arbres, mais l’idée de continuer allait encore trotter dans l’esprit de certains.

Des mots puissants, un humour dévastateur et, sous l’ironie se cachant toujours un fond de vérité, Panache Salvetois s’élançait.

Voilà, c’est une belle histoire, mais ce n’est qu’un conte ! »

Vous connaissez bien le compte de cette histoire !

Était-ce vraiment un conte ? car :

  1. Les singes réussirent l’impossible depuis bien longtemps : ils montèrent aux arbres.
  2. Le P.S. (lire le Paysage Salvetois pour ne pas froisser les militants socialistes susceptibles car je me crois encore en train de préparer un discours pour  radio-peinard la Salvetat!) perdît sa municipalité et s’en alla paître et ruminer au conseil général.
  3. le paysage politique salvetois fut ébranlé jusqu’au sein de sa Communauté des Communes que je surnommais « l’ Hydre ».hydre
  4. Il y a des engagements qui coutent mais qui valent le coup;  que vous soyez « Jokerisés », « diabolisés », « ostracisés », « dépréciés », vilipendés » n’a plus aucune valeur au regard de votre conscience.

 

 

 

Engagez-vous dés maintenant  car  la préservation de votre territoire  passe plus par le développement touristique que par l’industrialisation qui nous apporte soit la pollution par des produits toxiques due aux industriels de la filière bois, soit des déboires et des déconvenues  que  sont les implantations  d’éoliennes, entrainant dans tous les cas une perte d’attractivité évidente de ce territoire.

Cette préservation là, passe par un engagement citoyen et public, songez-y ! Le danger de nouvelles installations d’éoliennes industrielles est là. Demain, en 2014, il serait bénéfique et responsable pour l’avenir de ce territoire que représente la communauté des communes, que de tels engagements se traduisent par des actes de candidatures pour la constitution et la préparation de listes dans toutes les communes de la communauté.

Je me plais à reprendre les faits de la chronique politique de la Salvetat et reprendre aussi les écrits d’Oswald Rouanet dans son livre  » une vie d’année cantonale et départementale 1945-1946)

« Au nom de vous tous (et pour chacun d’entre vous selon sa compréhension) je prie chaque citoyen et chaque citoyenne d’avoir un peu d’affection, de souci et de zèle en échange de mon affection, de mon dévouement et de mes luttes pour vous. Ne soyez pas avec ceux qui vous entraineraient dans ce qu’ils nomment hypocritement une blague….. Vous ignorez qu’ils bâtissent plusieurs tracas dans le seul but de vous faire perdre un ami, d’offenser notre ordre démocratique, d’amoindrir votre souveraineté électorale qui les gêne. Tous les jours, durant nos prières ou nos travaux, pensons un moment les uns aux autres pour nous entraider dignement si nous en découvrons l’occasion. (page 49 et ultime page de l’ouvrage de référence)»

C’est ainsi que les  » Purs » vous diront qu’ Oswald, trempait sa plume dans l’encre de venin pour oser dire et écrire des choses semblables. Pour mon plaisir personnel et en conclusion politique de cet article je vais une dernière fois le citer (Page 36) :

« Toutes les fois que nous nous trouvons en présence de projets phénoménaux, de centrales immenses et formidables, nous sommes surs de considérer des gaffes. Ainsi, nous affirmons que la réalisation de plusieurs milliards n’est pas une utilité, mais bien un danger!

Encore une fois, Peuple, tu dois peser, tu dois réfléchir, tu peux décider. »

 Oswald Rouannet

Partage

4 commentaires

  1. oui , bravo pour ton rôle de mémoire .
    Cette dernière phrase d’o. Rouanet nous intéresse pour les tracts . Ainsi tous le territoire pourrait en profiter .

Laisser un commentaire,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lire les articles précédents :
Carte d'implantation d'éolienne sur le canton de la Salvetat sur Agout
Environnement Fraïsse-La Salvetat sur Agout – P N R Haut Languedoc – Eolien = Danger!

A  la Salvetat sur Agout  tout ce que compte la gouvernance socialiste départementale et régionale,...

Fermer