voix blanche : dix commandements d’un autre Monde !

11

Dix commandements énoncés d’une voix blanche concernant les élections régionales 2015 en Languedoc – Roussillon – Midi-Pyrénées. ou l’ire de citoyens  sans voix pour un Monde qui reste à créer !

En matière d’extrême droite, le FN a un sacré concurrent, le PS !
C’est la première fois depuis la Libération que nous avons un gouvernement qui :

  1. qui soutient les néo nazis de Kiev, (Ukraine).
  2. qui soutient la Lettonie et l’Estonie qui font l’éloge de la Waffen SS.
  3. qui organise la fin des acquis sociaux.
  4. qui  a été composé sur une escroquerie : la lutte contre la finance.
  5. qui a violé le droit international en intervenant illégalement sans l’accord de l’ ONU.
  6. qui a  détruit des acquis sociaux avec l’ aide du banquier Macron, jamais élu.
  7. qui a mis en place un état d’urgence permettant un contrôle généralisé et une surveillance accrues  des citoyens, sans contrôle judiciaire.
  8. qui a la volonté de modifier la Constitution pour encore moins de libertés.
  9. qui a laissé bafouer un des principes fondamentaux de la Vème République : la LAÏCITÉ.
  10. qui a tant laissé salir notre démocratie au point  que Marianne pleure encore sa « virginité/solidarité » perdue dans sa républicaine devise : Liberté – Égalité – Fraternité !

Si ce n’est pas un programme d’extrême-droite, on se demande ce que c’est ?

En LR-MP,  seule région où la liste de large rassemblement de « Nouveau Monde » était  en mesure vu le nombre de voix  obtenue de se maintenir, les jeux étaient déjà faits sans que la question  ait été abordée sérieusement. Préférant continuer à couler avec la politique austéritaire du PS, l’expérience du laboratoire Occitanie-Catalogne de Nouveau Monde en commun, unique en France n’ira pas au bout de cette tentative de faire de la politique autrement en portant une autre voix.
« Ne rien lâcher «  signifiait de se maintenir au second tour comme le score de la liste, emmenée par Gérard Onesta, le permettait. Le passe-passe de basse politique continue comme à l’habitude dans cette V ème république agonisante d’ une démocratie aux urgences et la Gauche réelle absente au second tour de l’unique région où elle pouvait encore être présente pour redorer le blason de Marianne parti en oripeaux tout en laissant une grande partie des électeurs sans voix.
Désolant de voir un exécutif et toute une classe politique n’avoir, comme principal souci face au rejet  populaire de la politique en général, que de faire barrage au FN sans la moindre intention de modifier la constitution voire d’aller vers une VIème République.
Refusant toute modification de  » la matrice du système  » dans lequel ils sont tous royalement installés, la classe politique est autiste aux  sujets comme le renouvellement et le non cumul des mandats, une charte éthique en politique, les modes de scrutin complexes et à géométrie variable, le vote obligatoire prenant  en compte le bulletin blanc comme une voix exprimée...
C’est plus que dommage, c’est lamentable… Oui il y en a MARRE

une voix : voter, c'est important, ne pas voter c'est nul, voter blancr ce n'est plus voter nulales_2015_nouveau_monde_les_dix_commandements

  • « Voter pour faire barrage » aux municipales ?
  • « Voter pour faire barrage » aux départementales ?
  • « Voter pour faire barrage » aux régionales ?
  • « Voter pour faire barrage » …… et jusqu’à quand ?
    La politique du « Barrage » aura bien de la peine à se mettre en place  dans les 577 circonscriptions lors des élections législatives de 2017 !

À présent, la question qui se pose est de savoir comment être utile dimanche prochain, en accord avec les principes auxquels je crois : Casser la voix !

Voter Blanc, c’est signifier à toutes la classe politique que « son service » ne nous convient pas, que nous désirons donc la congédier et que si, en plus, ce bulletin était officiellement comptabilisé, les résultats électoraux afficheraient le pourcentage réel  du nombre de suffrages obtenues par chaque formation politique.

une voix : je suis un votant blanc

Horreur ! Vous pensez bien que l’unité nationale au sein de l’hémicycle va de soi,  les élus n’ayant pas  du tout envie que le peuple se rende compte du poids réel de leurs formations respectives.
l’affirmation de la grave responsabilité des gouvernements successifs, jusqu’au gouvernement actuel soutenu par le parti socialiste, dans l’ascension et le renforcement du FN est une réalité qui nous laisse sans voix.

« Avec ce courage-là. On ne fera pas l’économie d’un débat de fond sur la responsabilité des partis politiques dans le dévoiement de la démocratie représentative. Ils font partie du problème. Je doute qu’ils fassent encore partie de la solution. »

Ces 23 millions qu’on n’écoute pas

Raoul Marc Jennar

Raoul Marc Jennar

Dimanche, ils étaient 21 941 750 à s’être abstenus. 526 595 ont choisi de voter blanc et il y a eu 347 111 votes nuls (chiffres du Ministère de l’Intérieur le 7/12). Cela représente plus de 54% des électeurs inscrits. Plus de la moitié du corps électoral de la nation. Que la classe politique et médiatique traite avec mépris….
…. Dimanche, je ne m’abstiendrai pas. Je respecte trop cette immense conquête démocratique qu’est le suffrage universel. Je voterai blanc pour manifester mon rejet total d’une caste de gens qui font carrière plutôt que servir, qui sont plus obsédés par occuper le pouvoir selon les vœux du MEDEF qu’à l’exercer selon les convictions proclamées, qui vident le droit de vote de toute influence réelle et poussent les gens qui veulent encore se faire entendre à voter FN.

Raoul Marc JENNAR

Voix du Peuple : Dix Paroles citoyennes :

  1. un résultat  couru d’avance : Le Front National confirme  dans les urnes le score que tous les sondages lui donnaient.
  2. Les politiciens de gouvernement de droite comme de gauche, font triste mine alors que c’est le résultat de leur propre (sale) politique.
  3.  Pourquoi je vais voter puisqu’un vote Républicain de barrage n’exprimera pas ma volonté après  ?
  4. je ne vote plus pour un programme ou une femme ou un homme, mais pour un barrage au FN, qui maintiendra la politique que je combats.
  5. Je ne vote pas comme vous me le dites si bien, pour placer des personnes , je suis solidaire de la gauche et je vote pour la femme ou l’homme que j’ai choisi de placer à cet endroit !
  6. Suis-je pécheur en m’élevant contre le choix du seul barrage  au FN ? »
  7. Depuis Mitterand le PCF puis le front de gauche ont servi de voiture balai a un PS de plus en plus néo libéral, a chaque élection sans jamais obtenir de concessions du PS…
  8. Nouveau Monde et vieilles méthodes , fdg décrédibilisé !
  9. cette fusion de la gauche qui passe son temps à ne pas être d’accord sur rien un vrai carnaval et ensuite ils s’étonnent que les français soient dégoutés de la politique et votent F.N.  ou s’abstiennent.
  10. « On ne règle pas un problème avec ceux qui ont contribué à le créer. »

Avant de voter, on n’oublie pas  sa Voix !

Les régions n’interviennent pas sur :

  • la  fermeture  de  nos
    frontières.
  • le renvoi des migrants dans
    leur pays.
  • la  déchéance  de  la
    nationalité.
  • l’immigration.
 rose_bleu_du_pareil_au_meme_regionale_2015_LRMP_onesta_nouveau_monde_herault

Voix d'un votant blanc

 

Les régions, interviennent sur :

  • les transports régionaux.
  • le ramassage scolaire.
  • les lycées, les Universités
  • les formations professionnelles.
  • l’environnement.
  • l’emploi.
  • l’économie.
  • la culture.
  • la solidarité

Offre électorale restreinte, mais on n’oublie pas !

Sivens. le lac de l’Ayrette, le lac de la Biconque, les agences postales communales, la privatisation des barrages, les éoliennes industrielles du PNRHL, l’emploi de produits phytosanitaires, les nouveaux compteurs  d’EDF « linky », la défense des langues régionales, le cumul des mandats, la Charte éthique, et le VACCIN, cette Vigilance ACtion CItoyenne Nouvelle qui disparaît donc de l’offre électorale en Occitanie-Catalogne au grand désespoir de nombreux citoyens.

je suis une voix

« La France est en état d’insurrection civique froide. Le mot d’ordre dominant dans l’état d’esprit des Français c’est qu’ils s’en aillent tous. Les gens tournent le dos à leurs institutions et aux partis politiques traditionnels. Plus d’un Français sur deux n’a pas voté. Aujourd’hui c’est l’abstention et le rejet des partis qui dominent…
…. Et le choix à faire au second tour est « une affaire de morale, de philosophie et de conscience.
Que chacun marche à la lumière de sa conscience. »

 Jean-Luc Mélenchon.

Ami, entends-tu ?

Aubade à un ami devenu F-Haine
(Musique Guy Amblard) sur l’air du parachutiste de Maxime le Forestier.

Tu avais juste un sentiment
De subir un peu dans la peine
Quand tu t’es dit innocemment
je vote F-Haine …
Puis on t’a donné des raisons
Pour la culture de la haine
Certain faciès ruinent la nation
C’est tout le problème …
On t’a rendu juste raciste
plus pacifiste …
Casser du noir, casser du beur
Les baba cool, les gays, les gouines
Cultive la peur sème la terreur
Qu’on te  » baragouine  » …
Ces femmes qui se laissent aller
A des sentiments qu’elles portent
pour s’être un jour laisser
Faut plus qu’elles avortent ..
On te fabrique juste raciste
un peu fasciste …
Si tu ne portes pas en toi
Leur valeur et leur principe
T’inquiètes ils sauront faire de toi
Un bon disciple…
Tu sera devenu raciste
Un bon fasciste …
C’est triste d’avoir ainsi choisi
Ce qui te paraissait facile
Juste un essai que tu m’a dis
pauvre imbécile …
Tu es juste devenu fasciste
Et c’est bien triste …
Adieu l’ami je t’ai perdu
pour une bien mauvaise cause
Et tu ne verras jamais plus
La vie en rose …
Tu es juste devenu fasciste
Et c’est bien triste …

  Guy Amblard : un peu raciste

Il était une voix … Coup de gueule  électoral !

6 déc. 2015 la voix d’ Ana Dumitrescu

voix coup de gueule d'Ana Dumitrescu

Ana Dumitrescu

« Billet valable pour toutes les élections présentes et à venir. J’entends déjà les cris d’ orfraie. J’entends déjà les voix s’élever et s’offusquer du taux d’abstentionnisme et de la montée du FN. J’entends déjà les uns et les autres se lamenter. J’entends déjà Manuel Valls nous défendre de façon grave « le patriotisme » et dénoncer « les supercheries » du FN. »
Aujourd’hui j’ai peur. J’ai peur de ce qui nous attend dans les jours, semaines, mois et années qui vont suivre.
J’ai peur de ce que je vois et j’ai peur de ce que je risque de voir.

Blog Mediapart :Du Rose au Bleu, la layette est la même

Ces candidats qui vous laisserons sans voix

Voix d'une démocratie baillonnéeUn état d’urgence qui serre la gorge de nos libertés fondamentales.
Une fois encore, c’est la démonstration que la Vème République se meurt et que ses représentants sont d’augustes croques-mort qui ne font que porter son cercueil. »
Cette gauche dite « radicale » s’éloigne véritablement des idéaux de Robespierre et de Jean Jaurès. »

Pas de rose sans épine

Des voix d’outre-tombe , les Hommes du jour :
Élisée Reclus – Jean Grave

des voix d'outre-tombe : Les Hommes du jour, n°24, 1908, dessin de Aristide Delannoy.

Les Hommes du jour, n°24, 1908, dessin de Aristide Delannoy.

Clarens, Vaud, 26 septembre 1885.

Compagnons,

     Vous demandez à un homme de bonne volonté, qui n’est ni votant ni candidat, de vous exposer quelles sont ses idées sur l’exercice du droit de suffrage.
Le délai que vous m’accordez est bien court, mais ayant, au sujet du vote électoral, des convictions bien nettes, ce que j’ai à vous dire peut se formuler en quelques mots.
Voter, c’est abdiquer ; nommer un ou plusieurs maîtres pour une période courte ou longue, c’est renoncer à sa propre souveraineté. Qu’il devienne monarque absolu, prince constitutionnel ou simplement mandataire muni d’une petite part de royauté, le candidat que vous portez au trône ou au fauteuil sera votre supérieur. Vous nommez des hommes qui sont au-dessus des lois, puisqu’ils se chargent de les rédiger et que leur mission est de vous faire obéir.

la voix de Jean Grave

Jean Grave

Voter, c’est être dupe ; c’est croire que des hommes comme vous acquerront soudain, au tintement d’une sonnette, la vertu de tout savoir et de tout comprendre. Vos mandataires ayant à légiférer sur toutes choses, des allumettes aux vaisseaux de guerre, de l’échenillage des arbres à l’extermination des peuplades rouges ou noires, il vous semble que leur intelligence grandisse en raison même de l’immensité de la tâche. L’histoire vous enseigne que le contraire a lieu. Le pouvoir a toujours affolé, le parlotage a toujours abêti. Dans les assemblées souveraines, la médiocrité prévaut fatalement.
 Voter c’est évoquer la trahison. Sans doute, les votants croient à l’honnêteté de ceux auxquels ils accordent leurs suffrages  — et peut-être ont-il raison le premier jour, quand les candidats sont encore dans la ferveur du premier amour.

Élisée Reclus - Voix de Géographe

Élisée Reclus – Géographe

Mais chaque jour a son lendemain. Dès que le milieu change, l’homme change avec lui. Aujourd’hui, le candidat s’incline devant vous, et peut-être trop bas ; demain, il se redressera et peut-être trop haut. Il mendiait les votes, il vous donnera des ordres. L’ouvrier, devenu contre-maître, peut-il rester ce qu’il était avant d’avoir obtenu la faveur du patron ? Le fougueux démocrate n’apprend-il pas à courber l’échine quand le banquier daigne l’inviter à son bureau, quand les valets des rois lui font l’honneur de l’entretenir dans les antichambres ? L’atmosphère de ces corps législatifs est malsain à respirer, vous envoyez vos mandataires dans un milieu de corruption ; ne vous étonnez pas s’ils en sortent corrompus.
N’abdiquez donc pas, ne remettez donc pas vos destinées à des hommes forcément incapables et à des traîtres futurs. Ne votez pas ! Au lieu de confier vos intérêts à d’autres, défendez-les vous-mêmes ; au lieu de prendre des avocats pour proposer un mode d’action futur,  agissez !
Les occasions ne manquent pas aux hommes de bon vouloir. Rejeter sur les autres la responsabilité de sa conduite, c’est manquer de vaillance.

     Je vous salue de tout cœur, compagnons .

Élisée Reclus.

Une Voix : Bernard Stiegler

Rue89 : Dans « Aimer, s’aimer, nous aimer », vous dites que les électeurs FN souffrent d’un défaut de « narcissisme primordial ». Dès lors, peuvent-ils changer d’avis comme une personne rationnelle ?

la voix de Bernard Stiegler

Bernard Stiegler

Bernard Stiegler : Je parle avec des gens du Front national, il y en a même que j’aime bien. Je vous le dis très franchement : certains sont plutôt sympathiques. La plupart ne sont pas des racistes ou des antisémites, mais des gens très malheureux. Mais pour votre question, la réponse est non. Je n’essaye jamais de les dissuader de voter pour le Front national. Plus j’essaierais de le faire, et plus ils voteraient pour le Front national. C’est complètement inutile.
C’est d’autant plus inefficace que, pour une part, ils n’ont pas tort d’exprimer une souffrance. Le paranoïaque, le psychotique, le névrotique ne racontent jamais que des bêtises. Il y a toujours un fond de vérité. Le problème, c’est que ce fond de vérité qui devient pathologique exprime une maladie qui n’est pas seulement celle de ces électeurs : c’est celle de notre société.
Les électeurs FN sont, comme beaucoup d’entre nous dans cette société malade, victimes de troubles narcissiques. Pour s’en sortir, ils ont la particularité de désigner des boucs émissaires. C’est un symptôme, une façon d’évacuer le mal-être.

Bernard Stiegler

Partage

11 commentaires

  1. Carcenac Frédéric le

    Bonjour a toutes et a tous les sans voix.
    Personnellement, je me sens trahis.
    J’ai boité et tracté le plus que j’ai pu, pour voir confisquer au profit du »pseudo ps » Ma voix, comment la » Ngs  » cautionne???
    Mon espoir pour 2017, un »Nouveau monde du peuple », ayant pour première RESOLUTION, l’obligation de ce maintenir au second tour s’il le peut; sinon quoiqu’il arrive, vote BLANC seule façon de dire que notre programme ne conçois aucune compromission.
    En effet, notre programme seras le souhait du peuple, fait par le peuple, pour le peuple!
    Le deuxième engagement sans faille doit être celui pour la Sixième République!
    ENFIN, un Homme pour le porter, Un seul!
    Nous devons nous organiser dés demain, en tant que citoyens sans ou (avec des partis?)

    • Ce commentaire me fait constater que j’aurai du mettre l’intitulé du billet  » voix banche..  » au pluriel  » voix banches » parce que je me rends compte que nous sommes nombreux à partager ce point de vue’!

  2. Le 11/12/2015 09:16, Albert CORMARY a écrit :
    Mon cher Thierry (que je ne connais pas et dont je lis régulièrement la prose depuis le littoral)
    >
    Pourquoi enterrer si vite Nouveau Monde en Commun ? Le « en commun » n’est-il porteur de diversité ? Votre appel au vote blanc est tout aussi respectable que celui du soutien à Carole Delga ; c’est même ma pulsion première. Après, il faut peser tous les tenants et aboutissants.
    >
    1 – Dans votre énumération, vous évoquez des raisons nationales de détester le PS. Sur le soutien à ce que vous qualifiez de nazis de Kiev est tout droit sorti de la propagande « poutinienne » et inadmissible en ce qu’il ne rend pas compte des réalités. Souvenons-nous comment il avait été prompt à accuser ces « nazis » d’avoir abattu un avion de ligne. Par contre, j’en ajouterais une autre, c’est l’ukase contre le maintien du PS dans l’est. C’est la preuve de l’UMPS (vive marine ?), c’est un comportement léniniste (je croyais que le F Haine était le dernier parti léniniste). Dernière chose et plus inquiétante pour les militants socialistes, c’est la volonté de Valls de flinguer le parti pour en reconstruire un à sa main, un peu social et très libéral.
    >
    2 – Est-ce une élection régionale ou nationale ? Se « marier » avec Carole Delga, même a minima comme le fait Nouveau Monde en Commun, n’est-ce pas apporter de l’eau au moulin à parole d’un PS qui va se glorifier d’avoir fait l’union. Mais est-ce qu’on veut s’occuper d’élaborer une politique des transports, de la transition énergétique, de l’agriculture, des lycées, de la formation, ou régler ses comptes à un PS qui nous vomit à longueur de discours et d’actes ?
    >
    3 – Peser dans le futur exécutif, est-ce avoir un maximum d’élus ou un minimum ? Les 10,26 % du premier tour se retrouveraient-ils au second. Si c’est le cas, nous aurions tout au plus une douzaine d’élus sur 158. Les nôtres auront signé une charte éthique. Nous les jugerons sur leur bilan, leur action ou inaction le long du mandat.
    >
    4 – Oui, Nouveau Monde en Commun a porté beaucoup d’espoirs chez les initiés que nous sommes. Non, il n’a pas réussi à faire passer son message au-delà de sa base électorale. Encore que dans notre canton, elle se soit réduit depuis les élections départementales. Est-ce en se contentant de rester dans les marges protestataires qu’il pourra être plus audible ? Le véritable défi est de mobiliser le premier parti de France, celui des abstentionnistes. Cela ne se fera pas entre les deux tours ni sur une année mais sur la durée. En étant dans l’assemblée en nombre suffisant, on devrait pouvoir se faire entendre un peu mieux à l’extérieur, ré-enchanter le monde…
    >
    Après, chacun fait comme il le sent… Personnellement, je préfère faire confiance à Onesta, et les autres personnalités présentes sur la liste du deuxième tour et que je connais pour être honnêtes, et qui « en veulent ». L’article ci-dessous me conforte dans ce choix.
    >
    Albert CORMARY qui ajoutera que vous pouvez publier ma réponse.
    >
    > Régionales : Delga et Onesta veulent des états généraux du ferroviaire
    >
    > Par Anthony Rey | 10/12/2015
    >
    > Lors d’une réunion à Montpellier, le 10 décembre, visant à lancer un appel citoyen en sa faveur, Carole Delga (PS) a promis qu’en cas de victoire aux régionales, elle remettra à plat l’ensemble des dossiers ferroviaires de la nouvelle région. Elle ne nie pas que la question de la future gare TGV de Montpellier l’oppose, pour l’heure, à son allié d’EELV, Gérard Onesta
    >
    > Tête de liste PS-PRG aux élections régionales, Carole Delga a annoncé qu’en cas d’élection à la présidence de la future région Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées, après le 2nd tour se tenant le 13 décembre, elle réunira des états généraux du ferroviaire au cours du premier semestre 2016. L’opération visera selon elle à remettre à plat l’ensemble des projets ferroviaires intéressant la nouvelle région.
    >
    La question de la Mogère
    >
    > Ces états généraux devraient donc permettre à la candidate PS de déminer la question de la future gare TGV de Montpellier, en cours de construction, en vue d’une livraison prévue fin 2017. Des rumeurs circulant depuis la veille indiquaient que Carole Delga, dans l’hypothèse de son élection, pourrait suspendre le co-financement de la Région (34 M€) à ce chantier de 135 M€.
    >
    Carole Delga n’a pas caché le différend l’opposant à son allié écologiste du second tour, Gérard Onesta, sur le sujet. Elle a réaffirmé son soutien au projet, alors qu’EELV combat de longue date ce chantier, positionné sur le site de la Mogère, à Montpellier.
    >
    « J’ai dit plusieurs fois que je suis favorable à ce projet, rappelle Carole Delga. Les états généraux du rail, en 2016, permettront de remettre à plat ce dossier, mais aussi celui des trains du quotidien, et de l’intermodalité train/tram/route, et ce en présence des usagers, des citoyens, des syndicats, de la SNCF, des financeurs et des collectivités concernées. L’accord passé avec EELV ne se résume pas à un copier-coller de nos propositions. Il existe des points communs, tels que la politique de soutien aux territoires, même ruraux ; le développement économique, social et solidaire ; ou les énergies renouvelables, avec par exemple le développement de l’éolien marin. Sur tous les autres points, nous débattrons de façon loyale. »
    >
    « Le rail, dans nos deux régions, a souvent été un lieu de friction, poursuit Gérard Onesta. Nous voulons en faire un lieu d’unification. Il faut voir comment pourra se faire la jonction entre les deux territoires. Et il faut dire que les investissements ne sont pas infinis, on le sait. Nous mettrons ces dossiers sur la table, sans tabous. C’est une façon totalement nouvelle de faire de la politique, qui permettra de dépasser les divisions du passé. »

    • Albert,
      merci pour votre lecture régulière de ma prose. Si vous m’aviez envoyé votre opinion par le biais de la touche « commentaire », celle – ci aurait été directement publiée après validation par mes soins, dans la lettre. En passant par la touche contact, votre question aboutit dans ma boite mails. Je lis bien que vous m’autorisez à publier vos propos, c’est donc ce que je ferai, mais je tenais à vous adresser avant ma réponse point par point.

      1/ D’abord, je ne déteste pas le PS comme vous l’affirmez mais j’exècre la politique que mène cette majorité, ce qui est totalement différent. Croyez bien que je plains énormément tous ces adhérents et militants socialistes pour la souffrance qui doit être la leur depuis 2012. Je récuse donc ce terme de « détestation » que vous employez.
      Je reconnais que je suis parfois « excessif », beaucoup me le reproche d’ailleurs, alors que dans mon parcours personnel, rien ne fait de moi un « extrémiste » et ceux qui me connaissent le savent parfaitement. Je n’ouvrirai pas ici le débat sur la politique étrangère du PS car ce serait trop long (mais ont-il une ligne compréhensible surtout sur la Syrie ?) pour en revenir au sujet de l’actualité : les élections régionales
      2/ Les élections régionales. Peu m’importe comment les « initiés » comme vous dîtes interprètent la fusion avec Delga, qui est tout de même une ancienne ministre du gouvernement Valls, mais les nombreuses réactions (pro ou anti) que j’ai reçu suite à ma dernière publication prouvent bien l’intérêt à être parfois excessif dans ses propos.
      Reconnaissez que tous les sujets que vous énumérez : « une politique des transports, de la transition énergétique, de l’agriculture, des lycées, de la formation… » s’ils n’étaient pas absents des programmes, n’en sont pas moins tombés aux oubliettes de ces élections locales. En ce qui me concerne, le vote blanc est une façon de tirer la sonnette d’alarme auprès des conducteurs du train de l’état qu’ils soit conducteurs de TER ou de TGV !
      3/ Peser dans le futur exécutif ! pour faire passer leurs projets, les élus socialistes sont prêts à avoir des majorités à géométrie variables. Les élus estampillés « Nouveau Monde » ne veulent pas de la Gare à Montpellier, du barrage à Sivens, qu’à cela ne tiennent, les élus de droite feront l’appoint… Ce ne sont que quelques exemples pour comprendre que le peuple sera toujours le dindon de la farce électorale (pour rester poli).
      4/ Oui, Nouveau Monde en Commun a porté beaucoup d’espoirs! et là, je vous conseille la lecture de Raoul Marc Jennar : Vite la lutte des places sur http://www.jennar.fr/?p=4741
      Ensuite, si vous pensez que c’est avec de tels comportements que nous allons faire revenir dans le jeu républicain les abstentionnistes alors que c’est justement le reproche récurent qu’ils font : « à la soupe » !

      Voilà, Cher Albert ce que je voulais vous dire au sujet de mon vote blanc de dimanche. en espérant que vous continuerez à être un fidèle lecteur.
      Thierry Canals rédacteur de la lettre panache-salvetois.

  3. Votre article est trop court, le mieux c’est de faire un bouquin, comme cela il nous sert longtemps pour allumer les feux de cheminées (no nucléaire, no éolienne, yes bûches). Le mieux c’est de voter devant sa cheminée, en pantoufles, avec un bon petit café. Alea jecta est, que le plus mauvais gagne……. Humour noir. Ha est j’adore quand vous nous faites réviser les tables de multiplications, les jeunes vont avoir du mal à poster leur message……

  4. Les élections attirent-elles les attentats?

    Attentat Paris 13 novembre ……… Elections régionales 13 décembre (1 mois plus tard)
    Attentat Charlie Janvier 2015 ……… Elections départementales février 2015 (1 mois  »  » )
    Affaire Merah Mars 2012 ……… Elections présidentielles fin avril- début mai 2012 ( 1 mois  »  » )
    Attentat Ankara Turquie 10 octobre 2015 ………… Elections législatives Turquie 1 novembre 2015 ( 1 mois  »  » )
    Attentat gare de Madrid 11 mars 2004 ……………. Elections Madrid 14 mars 2004 ( 3 jours plus tard )
    ? ………… Elections présidentielles France 2017…

  5. Pas grand chose à rajouter à cela. L’écoeurement d’un supporter du FDG (encarté au PG) qui voit que la soupe est malheureusement trop tentante. Je reste syndicaliste de coeur, membre de beaucoup d’associations vigilantes mais la politique on ne m’y prendra plus…
    Les partis au pouvoir n’ont fait que conforter la poussée du FN en démontrant qu’il n’y avait pas d’alternative, qu’il fallait souffrir, qu’ égalité, fraternité était une utopie… Depuis peu, la liberté aussi l’est devenue.
    Aucune prise de conscience, aucun remords sur la politique exercée qui fragilise les faibles les donnant en pâture à des héritiers donneurs de leçons qui nous assassinent en nous traitant de fainéants.
    Moi aussi, en Languedoc-Roussillon, je voterai blanc et rendrai ma carte au Parti de Gauche….

    • Gardons courage et ne lâchons rien! j’ai reçu de nombreux mails de désapprobation mais aussi de nombreuses marques de soutien. Comme je m’y attendais un tant soi peu, j’avais rédigé une réponse avec quelques argumentaires. Je la retransmets ci-dessous :
      «  »Le vote blanc fait parti de nos institutions même s’il n’est pas reconnu comme étant un bulletin « exprimé » et je connais aussi l’histoire, . ( la crise de 1929, 1933 et l’élection d’hitler, etc),
      il ne s’agit pas d’être d’accord ou pas avec moi , permets moi de douter de la « capacité d’action indépendante du mouvement populaire dans la durée de la mandature…
      Ce qui me gène encore plus, c’est que :

      1/ dans l’hémicycle régional, les socialistes seront aussi prêts à faire l’union avec la droite pour avoir une majorité sur les projets que les élus de la liste Onesta ne voudront pas voter (gare TGV, barrage de sivens, éolien industriel … etc) et la encore nous serons les dindons de la farce.
      2/ que dire, alors en PACA et en NPDC, la gauche, totalement absente, la droite et l’extrême droite seront ravies de gérer ensemble comme cela a été le cas dans le passé (rappelle toi le bon père Blanc le mal nommé en languedoc Roussillon, et Soissons en bourgogne). Pour le coup, et sans mauvais jeu de mot, Estrosi et La petite le pen, c’est Blanc bonnet et Bonnet Blanc !
      3/ Oui, j’aurai préféré qu’ Onesta le méridional tiennent du Massenet alsacien. Qu’on m’explique comment ne pas pédaler dans la choucroute , parce que s’il y en a un qui participe à  » l’Anschluss  » de l’Alsace- lorraine, c’est bien ce socialiste là à qui je reconnais un certain courage…
      « Fusion technique » qu’ils disent ? OK ! Il faudra m’expliquer alors comment pour les législatives 2017, nous allons pouvoir « fusionner techniquement » dans 577 circonscriptions (ou pas loin) ? et comment surtout nous expliquerons cela au peuple qui pense que nous aimons trop la gamelle et qui justement est de plus en plus décidé à nous en faire prendre une !
      Nous perdons toute lisibilité et nous apparaissons comme des supplétifs d’un système qui écœure, scrutins après scrutins les électeurs; les plus cons vont au FN et les moins cons s’abstiennent ! et le PS enfile des perles.
      Je suis profondément désolé, crois moi mais je ne peux faire confiance ni à Valls, ni à Macron, ni à Delga. Voter pour « faire barrage » ; jusqu’à quand ?
      Alors encore une fois il faut avoir conscience que bien des fissures existent déjà, le discours de Sarkozy est assez révélateur en soi, et bien des digues vont sauter d’ici 2017.
      Me dire à ce moment là comment il faudra voter pour écarter le parti fasciste ? » En 40 après la débâcle, la France était majoritairement pétainiste , en 17 sera-t-elle lepeniste ?
      Reculer pour mieux sauter demain ? NON Merci !

  6. Emmanuel Forichon le

    Vieille question : voter ou non ? voter blanc ? faire barrage et se faire bafouer après ? (Chirac en 2002) s’exprimer sur l’Europe et se faire annuler son vote ? (Référendum de 2005) voter pour la gauche et se retrouver avec on ne sait plus quoi ? (Présidentielles 2012), et j’en passe… çà fait beaucoup.
    S’en remettre à « la lumière de sa conscience » ? (la grande solitude de l’isoloir ! isoler le citoyen et le désoler ….) La conscience citoyenne est trop troublée aujourd’hui et ce n’est sans doute pas dans l’isoloir qu’elle s’éclaircira miraculeusement.
    Croire davantage à ce que nous pouvons faire à notre propre niveau, collectivement, pour reconstruire ardemment ce que le système dominant ne cesse de détruire au profit d’une infime minorité : les liens humains et les biens communs (eau, alimentation, énergie, biodiversité…)
    Reconstruire est l’action urgente qui nous appartient vraiment, localement, par tous les moyens en notre possession, à nous les citoyens, dans le respect mutuel au nom de l’égalité, l’entraide au nom de la fraternité, et la défense de la liberté.
    Bon dimanche !

Laisser un commentaire,

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Le jour où… Pour Nouveau Monde, tu voteras !

Le jour où ... L'unité Nationale ne signifie certainement pas unanimisme des opinions. L'état d'urgence,...

Fermer