Secte à la Salvetat sur Agout

2

l’installation  d’une Secte , sous l’emprise d’un gourou, Joël Labruyère, sur notre commune a affecté le « bien vivre Ensemble » . Monsieur Thibault Estadieu, Maire de la Salvetat sur Agout, a adressé une lettre, en date du 26 septembre 2016, aux Salvetoises et aux Salvetois, pour tenter de mettre fin à la polémique.

« Salvetoises, Salvetois

Suite aux articles parus ces derniers temps dans la presse, ainsi qu’aux diverses rumeurs plus ou moins fondées concernant la communauté dite des « ultra sixties », il convient d’apporter certaines précisions : 

Tout d’abord, comme…………….

Lire l’intégralité de la lettre en cliquant ici courrier_du_maire

Cette Secte , sous couvert de culture, se produit et diffuse de la musique sous deux (2) noms différents : les ultras-sixties et les brigandes.

Joël Labruyère, considéré comme le « gourou » du groupe et ses adeptes, prônent la théorie du « Grand remplacement », thèse développée par l’écrivain Renaud Camus.

Ces artistes, qualifiés par la municipalité comme étant de « qualité » diffusent des clips vidéos contenant des images et des paroles  potentiellement attaquable en justice puisque des lois existent en France pour punir ce genre de messages haineux accompagnés du salut nazi.
Un groupe de citoyens, rappelant que bien des noms de famille, tombés pour la France, victimes du fascisme et du nazisme, figurent sur le(s) monument(s) aux morts de notre (nos)  commune(s) et se sont émus qu’un maire puisse faire appel à la tolérance envers ces gens-là .

Ils  ont décidé  de faire une réponse collégiale à Monsieur le Maire :

Réponse à la lettre de Monsieur le Maire de la Salvetat sur Agout du 26 septembre 2016 concernant la Secte.

Monsieur le maire,

Nous avons reçu de votre part un courrier pour le moins confus à propos de la Secte  installée à l’ancienne colonie du Gazel  et dans les environs. Ce courrier comporte un certain nombre d’approximations, de menaces, d’insinuations qui nous poussent à vous répondre.

Communauté et Secte

Nous constatons que vous avez une prédilection pour le terme « communauté », utilisé à cinq reprises non pour désigner la communauté villageoise de La Salvetat mais pour nommer la secte  qui produit les Ultra Sixties et Les Brigandes. Cette « communauté » selon vous participe à la vie du village « avec une volonté d’intégration », « ne dérange personne localement » et en plus fait marcher le commerce (argument éthique s’il en est). Par opposition vous pointez un certain nombre d’éléments, dont on se demande à vous lire si ce sont vraiment des habitants de La Salvetat, que vous qualifiez « de trublions  locaux et agitateurs de tous bords », des « sirènes malsaines semeuses d’inutiles zizanies ».

Nous vous rappelons que les Ultra sixties et les Brigandes et leur gourou Joël Labruyère  font partie d’une Secte Elfique qui développe des thèses antisémites, xénophobes, homophobes et anti-républicaines, prenant même à partie le Pape François et la compagnie de Jésus.

Masques et faux-nez

Vous évoquez les Ultra Sixties en les différenciant des Brigandes alors que vous savez bien que les premiers ne sont que le paravent des secondes et ne servent que de cheval de Troie pour faire de l’entrisme dans le corps social (animations, maisons de retraite, école). Stratégie courante pour ce genre de structure.

Prosélytisme

Vous prétendez que cette organisation ne fait pas de prosélytisme or non seulement elle  développe abondamment ses thèses sur son site internet (votre lettre s’y trouve en bonne place) mais on a pu, cet été, découvrir leur presse mise à disposition gratuitement dans un commerce de La Salvetat (cela ressembles à du prosélytisme).

L’école

Vous suggérez que certains souhaiteraient exclure les enfants des membres de la Secte  de l’école publique. Nous n’avons entendu aucune prise de position de qui que ce soit allant dans ce sens bien au contraire. Pouvez-vous nous citer vos sources ?

Toutes ces remarques demandent des réponses argumentées de votre part et de la part de votre conseil municipal dont on aimerait bien connaître l’avis.

Les premiers signataires :

Isabet Roger, Céline Faruya, Alain Nottet, Nadine Nottet, Dominique Buridant, Thierry Canals, Patricia Loubrieu, Paulette Pataille, Florent Pataille, Guillemette Pataille, Ronan Meilha, Xavier Flippo, Sébastien Ferreira, Christophe Pourprix, Sabine Messaoui, Margaret Peyrol, Michèle Pujol, François knuffer, Jean Pougnet, Pierre Amposta…

Pour information : Action contre la Secte.

  1. Ce courrier a été déposé en mairie sous enveloppe nominative  aux 15 membres  que compte le conseil municipal de la Salvetat sur Agout ainsi qu’aux 7 vice-présidents de la Communauté des Communes de la Montagne du Haut Languedoc (CCMHL).
  2. La lettre a  été ensuite distribuée dans les boites à lettre des habitants de la Salvetat  sur Agout pour éventuellement être signée et renvoyée en Mairie par celles et ceux qui seraient désireux d’avoir des réponses argumentées de notre municipalité.
  3. Cette lettre  a été aussi transmise  aux médias, en particulier Midi-Libre, France Bleue Hérault et France3-Régions dont nous remercions les rédactions pour les informations qu’ils ont déjà passés.
  4. L’implantation d’une communauté sectaire  sur notre commune dépassant  largement les limites territoriales de la Salvetat sur Agout,  la lettre collective publiée en format PDF donne la possibilité à toutes et à tous  les citoyens se sentant concernés pour :
    *  Soit  l’imprimer  afin de l’envoyer  par voie postale à :
    Monsieur Le Maire de la Salvetat sur Agout.
    Maison des services
    Place de Compostelle
    34330 La Salvetat sur Agout
    * Soit  la transmettre par courriel à l’adresse  : salvetat@hautlanguedoc.fr
     avec éventuellement en copie thierry@panache-salvetois.fr.

Pour ne pas interférer avec cette  réponse collective,  ma lettre personnelle ne sera publiée que la semaine prochaine sur le Panache..

Partage

2 commentaires

  1. Effectivement, le site de la mairie fait plein de pub à cette secte.
    ..
    Même si ce n’est pas elle qui organise les festivités.
    ..
    Faudrait que ce soit supprimé.
    ..
    Vous pouvez aussi demander que le site municipal cesse d’annoncer ou de rendre compte des processions chrétiennes et des fêtes votives, histoire de remettre à l’ordre du jour la séparation des églises et de l’Etat.
    Et, s’il y en a, que la municipalité cesse de verser des subventions à ce comité des fêtes qui organise fêtes votives et processions religieuses, en plus d’embaucher l’autre secte du village.
    ..
    Si, comme je l’ai lu dans le compte-rendu du conseil municipal du 28 septembre 2016, la préfecture a fait savoir à la mairie que ce groupe était classé comme secte par la DCRI, vous devriez peut-être demander à la préfecture qu’elle ordonne à la municipalité de retirer ses pubs pour des sectes dans son site internet, et qu’elle cesse les subventions au comité des fêtes qui organise des manifestations cultuelles.

  2. Merci Thierry d’avoir rectifié mon nom.
    Lorsque j’affiche une « conviction » je ne porte ni faux nom, ni faux nez, ni masque.
    Dommage que d’autres n’aient pas toujours ce courage.

    Dominique Buridant

Laisser un commentaire,

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Mains ouverte pour Changer le Monde
État d’Urgence : Ultra Brigandes à la Salvetat sur Agout !

Foutu billet que d'avoir à rédiger une histoire de Brigandes qui  met la  Salvetat sur...

Fermer