La Salvetat sur Agout : la présidence CCMHL / histoire d’un Mairisme triomphant ?

0

Les communes de la Salvetat sur Agout, de Saint-Pons, de Saint-Chinian, de Capestang et Olonzac ont connu des fortunes diverses surtout pour les candidats socialistes  comme Cros  à la Salvetat sur Agout, Josian Cabrol  qui avait le député Mesquida en 5ème position sur sa liste à St-Pons de Thomière et  Tropéano  à Saint-Chinian.
Ces cuisantes défaites lors de ces municipales 2014 risquent de remettre fortement en cause, l’agencement que le Mairisme  avait prévu pour les élections territoriales de 2015.
(voir lien 1/ ensemble en fin de billet)

dessin humouristique sur le Mairisme et la réserve parlementaire.Mairisme et Réserve Parlementaire

Mairisme et Réserve Parlementaire

Toutefois il est à craindre que la réalité réside plutôt dans les conséquences directes de cette loi qui va, peut-être, transformer des assemblées qui pouvaient, de temps en temps, voir flotter dans l’air , l’intérêt général, en pâles copies de Conseils municipaux où les jeux de rôles et de postures partisanes vont traditionnellement bon train sur le thème :

« Qui est pour ?  La majorité. Qui est contre ?  L’opposition. ».
Qui pour remplacer Madame Marguerite Mathieu à la présidence de la CCMHL ?
Le Mairisme nous le dira ………

L’élection des élus des intercommunalités au suffrage universel, présentée comme une immense avancée démocratique , se révèlera-t-elle  un gigantesque plantage ?
A Fraïsse sur Agout,  le « grand démocrate »  Bacou , nouveau maire de Fraïsse, allaité depuis des années  au Mairisme du socialiste Cros, a refusé une place de  conseiller communautaire à son opposition. A sa décharge, il faut reconnaître,  que cette municipalité n’avait pas connu depuis fort longtemps  de conseillers d’opposition au nombre de 4 sur un total de 11, soit plus du tiers du conseil municipal. La majorité Fraïssignole  s’est donc octroyée les 3  mandats de conseillers communautaires  qui lui revienne, sûrement tout acquis au candidat Cros sans tenir compte du suffrage universel exprimé par les électeurs de Fraïsse.

C’est de bonne guerre direz-vous puisque, rien n’imposait cela à Bacou, sauf que lorsqu’on se veut donneur de leçon du « petit parfait démocrate », on se comporte comme tel et on n’exclue pas plus du tiers de ses concitoyens de toute représentation à la communauté des communes.
Ce triste républicain , n’a-t-il pas entendu, dès 2008, les vociférations de Cros reprochant au maire de la Salvetat sur Agout, Thibault Estadieu, son exclusion de la CCMHL alors qu’il représentait 1/3  du conseil municipal ?(NDLR/ la loi électorale en 2008 était différente)
A chacun ses indignations certes, mais en bon apprenti du Mairisme , son professeur lui a enseigné comment avoir un comportement démocratique à  géométrie variable …………
Je suggère  à Monsieur Bacou d’ accrocher sa nouvelle devise pour Fraïsse en salle du conseil  :  « Faites  ce que Cros  fait  et ne faites  pas  ce que Cros dit ! »

 


CCMHL Midi_Libre_04_avr_2014

la  SALVETAT SUR AGOUT
La présidence de la CCMHL dans le Midi-Libre du 04 avril 2014

Du « socialisme municipal » au « socialisme communautaire »  :
le développement durable du Mairisme !

Sous couvert de vouloir donner aux instances et aux conseillers communautaires une « légitimité démocratique » qu’ils n’auraient pas, le jeu de la proportionnelle introduit directement dans les conseils communautaires,  les oppositions municipales.
Pire encore, ces oppositions municipales, battues  par le suffrage universel,  peuvent donc prétendre à la présidence d’une communauté de communes par pur carriérisme comme  cela va être le cas pour les professionnels du mairisme  que sont Cros à la Salvetat sur Agout ou Cabrol à Saint-Pons.
La crainte d’avoir à côtoyer des élus qui ne seraient pas du même « bord » que celui du Président est réelle , pour prédire de sérieux blocages  dans le fonctionnement interne de la communauté des communes.

Craintes certaines d’avoir à subir de nouveau ce à quoi nous avons eu droit depuis 2008 : des clivages partisans « de principe » au niveau du canton de la Salvetat lorsque le conseiller général  de la Salvetat sur Agout est en même temps conseiller municipal  d’opposition de sa commune, celui-là même qui transformait les conseils municipaux en chambres  et en bourse aux récriminations en raison de son mairisme  d’opposant.

Pour exister, surtout médiatiquement, et pour  forcer le trait, ces assemblées où les débats idéologiques ne sont pas lancés pour s’enrichir mutuellement, mais plutôt pour accentuer les différences et où les échanges ne visent jamais à persuader et à rassembler, mais cherchent au contraire à creuser plus encore le fossé.
Le tout, non pas au service de valeurs communes, mais plutôt au seul bénéfice des chefs de meutes  et au mépris des intérêts des populations  dont ils ont la charge.
La prétendue décentralisation de 1982-1983 a en réalité consisté à permettre aux collectivités locales un interventionnisme tous azimuts, occasionnant un développement notable du Mairisme
Terminé  le centralisme traditionnel!  Ces collectivités  ont rapidement compris tout l’intérêt que les nouvelles règles présentaient pour eux :« constituer des baronnies plus ou moins imprenables, des lieux communs et d’aisance, sous  une prétendue décentralisation   que  nos élus dits  » de proximité » professent. » Le Style du Mairisme allait connaître un développement notable.
Carte CCMHLLa vraie plus-value des intercommunalités :
« n’être que dans les plus nobles aspects de la politique. »
Elle était, pour tout dire, le lieu de « l’intérêt général » ! Cet intérêt général qui est bien plus que la somme des intérêts particuliers.
Un « tout » qui, comme chaque tout, est supérieur à la simple somme des parties qui le composent.

Il est donc bien évident qu’une éventuelle élection de Cros à la présidence de la CCMHL,

  • n’irait pas dans le sens de l’Intérêt général des habitants de cette communauté des communes qui souffrira 6 ans durant de certains dysfonctionnements,
  • apparaîtrait  comme le 3ème tour (revanchard) des municipales 2014 : une présidence impérieuse pour sa carrière politique puisque le canton de la Salvetat sur Agout disparaît l’an prochain, dissout dans le grand canton N°24 de Saint-Pons,
  • attiserait de plus belles les tensions inter-communales de la répartition des recettes communautaires par habitant qui font déjà tant débat, de l’endettement aussi de la CCMHL et enfin de son coût de fonctionnement,
  • serait un manque de respect du vote des citoyens de la Salvetat sur Agout qui ont majoritairement manifesté leur refus de l’avoir pour 1er magistrat de la commune , alors qu’une majorité de conseillers communautaires pourrait se dessiner et nous l’imposer comme président  de l’inter-communalité.

«L’intercommunalité : une addition des égoïsmes municipaux ?»

Pour la première fois, en octobre 2013, la Cour des comptes a présenté un rapport consacré aux finances locales dans lequel,  la présentation de la situation financière des collectivités locales apparaît accablante.
Demain,  deviendra-t-elle la somme des antagonismes sectaires? L’essence même de l’intercommunalité réside dans sa mission fondamentale, qu’aucune autre collectivité ne saurait remplir mieux qu’elle :
le fait que l’intercommunalité, et sa communication avec, ne sont plus au service d’une équipe d’hommes et de femmes réunis par la seule appartenance à un courant idéologique, mais bien au service d’un « bien commun », donc d’un territoire commun (et de tout ce qui le compose), d’un destin et d’un avenir, communs eux aussi.
La CCMHL n’a sûrement pas besoin d’un égocentrique militant passionné de mairisme pour aller de l’avant.
Vendredi 11 avril, la communauté des communes du pays Saint-Ponais, a réélu comme président Josian Cabrol autre grand perdant du  suffrage universel, un genre de prime à l’incompétence qu’affectionne particulièrement le système socialiste, l’exemple  d’Harlem Désir, secrétaire général du P.S. promu  secrétaire d’état du nouveau gouvernement pour avoir mené son parti à la plus magistrale raclée électorale de tous les temps, sans  que les militants socialistes  aient le moindre mot à dire quant à sa succession.

shadoks_devise_1-dd46fAinsi, en ira-t-il peut-être de même lundi 14 avril 2014 à 18 H 00  à Fraïsse sur Agout. Ce soir là, le premier conseil communautaire se réunira pour élire son président.
Nombre de compétences, de décisions et d’enjeux d’importance relèvent aujourd’hui du ressort de la communauté.  Espérons que les conseillers de la CCMHL  sauront  se contenir en ayant un sursaut républicain, car on aura jamais aussi bien compris que la Communauté des Communes peut , ou ne peut pas,  être le garde fou  de certaines dérives ?
Faut-il encore rappeler que l’endettement de la CCMHL à presque doublé lors de la dernière mandature ?
la grande illusion d’un Cros, maire de la Salvetat sur Agout, conseiller général et président de la CCMHL est à jamais révolue

  1. Maire de la Salvetat : le désamour des salvetois avec leur enfant du pays  a été validé par deux fois lors des élections municipales de 2008 et 2014.
  2. Conseiller général :  la disparition du canton  de la Salvetat sur Agout dés l’an prochain mettra un terme définitif à la carrière  politique de Cros qui détenait ce mandat depuis 1992.
  3. La présidence  de la CCMHL : l’unique mandat qu’il pourrait conserver, non pas avec l’onction du suffrage universel mais par simple entregent que la longévité de ses mandats lui a permis de tisser.

Pauvre Hydre communautaire qui risque 6 ans de turbulence, bien loin des préoccupations citoyennes et du développement du territoire , la seule priorité des élus communautaires étant de sauver le soldat Cros,  son élection à la présidence de l’intercommunalité apparaîtrait comme la preuve formelle d’un mairisme triomphant dans le plus  profond irrespect des valeurs  républicaines.

 

lien à consulter
Ensemble –  Hauts cantons : recul sans précédent d’un PS jusque là hégémonique.

 

Partage

Laisser un commentaire,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
la Salvetat sur Agout, les élections municipales 2014
La Salvetat sur Agout : Démocratie et respect du suffrage universel !

Démocratie Salvetoise dans un esprit de justice sociale et d'égards aux  citoyens a remporté brillamment...

Fermer