Chantiers d’Espoir de l’Hérault à Montpellier 13 juin 2015

0

Chantiers d’Espoir ?

« Chantiers » parce que nous voulons construire une alternative.
« Espoirs » parce que nous sommes convaincus, chacune et chacun, forts de la diversité de nos engagements et points de vue, que cette alternative est possible.

La matinée de ce samedi 13 juin des Chantiers d’Espoir , salle Pagézy, ancienne Mairie de Montpellier, sera organisée autour de la thématique « Démocratie » avec en particulier la présence de Dominique Rousseau, professeur de Droit Constitutionnel à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, qui propose de « Radicaliser la Démocratie » dans son récent ouvrage.

Dominique Rousseau : Radicaliser la DémocratieLa démocratie a été happée par le principe de représentation, elle n’est pensée que par lui, elle en est devenue prisonnière.
Elle a également été engloutie par le marché qui lui impose ses lois, comme le montre jusqu’à la caricature l’actualité.
Pourtant, malgré la montée des populismes, la défiance à l’égard des élus et l’apparente indifférence politique, l’idée démocratique vit dans les quartiers, les villes, les écoles, les entreprises, portée par des collectifs informels de citoyens qui prennent en charge directement les questions qui les préoccupent et s’impliquent dans les grands débats de société.
..

Refondation nécessaire ! Un débat largement ouvert et assurément stimulant pour  les Chantiers d’Espoir

L’après-midi (repas sur place prévu) un travail en ateliers se déroulera autour des thématiques suivantes:

  • services publics : défendre, créer, reconquérir.
  • agro-alimentation : changer l’agriculture, problèmes du foncier et aménagement du territoire.
  • comment sortir des politiques austéritaires.
  • médias, droit à l’information, réseaux sociaux.
  • mixité sociale et ghettoïsation, quartiers, école.
LRMP appel au rassemblement

Chantiers d’Espoir en Nouvelle Occitanie

Un échange collectif clôturera la journée (16h-18h) :

  1. Que faut-il changer aujourd’hui ?.
  2. Quelles urgences  politiques,  sociales et  écologiques ?
  3. Quel projet émancipateur de Transformation Sociale ?
    .

Appel régional pour une liste de rassemblement de la gauche radicale et des écologistes

Les Chantiers d’Espoir c’est aussi l’appel initié il y a quelques semaines par des personnes soucieuses d’un large rassemblement à gauche, porté par les citoyen-ne-s de la future région, « Languedoc-Roussillon  – Midi-Pyrénées rencontre un succès grandissant.
Citoyen-ne-s du Languedoc Roussillon et de Midi Pyrénées, Ensemble, lors des prochaines élections régionales, nous en appelons au rassemblement de toutes les forces politiques et sociales de gauche et écologistes, autonomes de la politique du gouvernement.
Premiers signataire-trice-s des chantiers d'Espoir

signataire-trice-s des chantiers d’Espoir

Chantiers d’Espoir :
3 Conseillers Régionaux sortants de Midi-Pyrénées !

Gérard Poujade, Vice-président du Conseil régional Midi-Pyrénées, démissionnaire du Parti socialiste,
Guilhem SerieysConseiller régional de Midi-Pyrénées, membre du Parti de Gauche et François Simon, Vice-président du Conseil régional de Midi-Pyrénées, membre d’EELV, se sont engagés dans l’appel pour un rassemblement citoyen et politique et ont décidé de rejoindre les signataires ( près de 1500) et de s’attacher à cette démarche.
Leur intervention, relayée par le site MEDIAPART a été très largement remarquée
« La suite logique, cohérente, enthousiasmante serait que les organisations auxquelles appartiennent ces élus puissent se voir, s’entendre et mettent en commun leurs ressources, leur capacité matérielle pour favoriser la prise de paroles des citoyen-ne-s.
Les programme politiques écrits par chacune de ces organisations, aussi cohérents et contradictoires qu’ils soient, ont besoin d’être confrontés aux besoins de la population.
Ce que la droite, et les sociaux libéraux ont compris et décliné sous la forme des primaires. Le peuple n’a rien à gagner à ces primaires qui ne sont que de simples adoubements de candidats à l’élection présidentielle. Les primaires à gauche peuvent exister. Elles doivent prendre la forme du débat contradictoire entre les citoyen-nes, dans des assemblées dans lesquelles chaque avis compte. Ainsi telle idée portée par tel parti serait retenue, ou non, serait déclinée ou amendée … Une autre façon d’écrire un programme politique pour la Région, répondant au plus près à l’intérêt général de tou-te-s les citoyen-ne-s. Bien loin de la démocratie de télé à laquelle on veut nous soumettre.
Chacun peut dire son adhésion à cette démarche en signant cet appel :
http://mplr.rassemblementcitoyen.fr/
Ce rassemblement de la gauche sociale et écologique, fondé sur les assemblées de citoyen-ne-s, représente une avancée majeure et cruciale pour les habitant-e-s de la Région. C’est ainsi que se forme le peuple : une majorité de citoyen-ne-s issue des débats éclairés et contradictoires, fraternelle avec la minorité.

C’est une étape importante dans notre volonté de construire un rassemblement citoyen et politique en Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon. »
                                                                                                                           J-C Z

Chantiers d’Espoir : printemps d’ Hérault maintenant !

L’aile gauche du PS, désormais au pied du mur, partage avec les écologistes et le Front de gauche le rejet des politiques d’austérité, ainsi que la promotion de la planification écologique et de la démocratisation des institutions.
Cette aile gauche n’a pas décidé de faire du congrès de Poitiers un nouveau congrès de Tour (où les familles socialistes et communistes s’étaient séparées en 1920), qui aurait pu accoucher d’une scission entre socialistes et sociaux-libéraux.
Elle peut certes se prévaloir d’avoir exercer une influence relative dans la mesure où ses thèses ont fini par infuser le texte de la direction. Mais elle sait que la politique qu’elle recommande ne sera pas appliquée. En rentrant dans le rang, la gauche du PS est condamnée à servir de caution à une politique poussant les salariés à la déshérence électorale… et le candidat du PS à l’élimination au premier tour de la prochaine élection présidentielle.

Victor Hugo : rien n'est plus puissant qu'une idée dont l'heure est venue !
En rompant les rangs pour poser les fondations d’une coalition avec les écologistes de conviction et le Front de Gauche, elle pourrait offrir une alternative attractive et crédible à un parti d’Epinay à bout de souffle. Une telle initiative est susceptible de remobiliser, dès les prochaines échéances électorales, le bataillon des électeurs socialistes qui s’abstiennent et qui n’ont pas, jusqu’alors, reporté leurs suffrages vers Europe écologie les verts (EELV) ou le Front de Gauche. Une telle démarche déciderait peut-être ces formations à dépasser leurs différends pour s’entendre, comme les 18 composantes de gauche qui forment Syriza en Grèce. Elle pourrait favoriser l’émergence d’assemblées citoyennes, nécessaires pour mobiliser de nouvelles forces vives, telles que celles que Podemos a su mettre en mouvement en Espagne.
(Liêm Hoang-Ngoc et Philippe Marlière sont les fondateurs du Club des socialistes affligés.)

Germaine Tillion

Germaine Tillion

Nouvelles du Panthéon :

Germaine Tillion  considérait  que chacun doit rester vigilant face au mal qui peut revenir :

« Au terme de mon parcours je me rends compte combien l’homme est fragile et malléable.
Rien n’est jamais acquis. Notre devoir de vigilance doit être absolu. Le mal peut revenir à tout moment, il couve partout et nous devons agir au moment où il est encore temps d’empêcher le pire »

 » le défi du XXIe siècle est la survie d’une humanité sans cesse grandissante sur une planète aux ressources limitées, ce dont l’homme vient à peine de prendre conscience. »

Partage

Laisser un commentaire,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
david_grosclaude
David Grosclaude : le défendeur de la langue Occitane !

David Grosclaude, conseiller régional d'Aquitaine en grève de la faim depuis le 27 mai pour...

Fermer