Être ou ne pas être… au Grand Débat ?

1

Dans le cadre du Grand Débat National, et à la suite d’une demande locale des gilets jaunes de Saint-Pons de Thomières,  le Maire de la commune Monsieur Georges Cèbe a largement anticipé la mécanique consultative, pour accueillir au plus vite, une « Réunion d’initiative locale» le 4 Février 2019 à 14H, à la Marie de Saint Pons de Thomières salle “chapelle des Pénitents » où toute la population de la 5ème circonscription de l’Hérault est conviée  à faire part de ses doléances au député de la circonscription, Philippe Huppé.

Georges Cèbe Maire de Saint-Pons de Thomières
Georges Cèbe Maire de Saint-Pons de Thomières

Mais avant tout, ce Grand Débat ouvert à tous, ne doit pas être soumis à l’ordre du jour du député et ses quatre grands thèmes : (1) la fiscalité et les dépenses publiques, (2) l’organisation de l’État et des services publics, (3) la transition écologique, (4) La démocratie et la citoyenneté, car « Comme l’a dit le Président de la République : « il n’y a pas de questions interdites »
la citoyenneté des révoltés fiscaux pour le Canton n°24 du  département 34 doit donc pouvoir s’exprimer librement, avec une tournure initiée  par les citoyens eux-mêmes.
Être ou ne pas être  à ce Grand Débat ?  Question shakespearienne s’il en est, puisque nombreux sont ceux qui pensent qu’une participation à ce Grand Débat  procéderait d’une validation d’un  Grand Enfumage du Président Macron et du gouvernement d’Édouard Philippe. la Commission nationale du Grand Débat  public était disposée à assurer l’impartialité et la neutralité du grand débat national, l’Élysée s’y est opposé. Documents et courriels confidentiels à l’appui, Mediapart révèle la lutte menée par Emmanuel Macron pour transformer l’initiative, selon le mot de Chantal Jouanno, en une « campagne de communication »
Grand Débat : les secrets d’un Hold-up (clic ICI)

Tract gilets Jaunes

Grand Débat ou Grand Floutoir ?

Gérard Poujade, maire du Séquestre (Tarn)  livre ses impressions sur le Grand Débat à Souillac (clic ICI)

Gérard Poujade au Grand Débat à Souillac
Gérard Poujade


EXTRAITS :

Maire d’une commune du Tarn, je me suis rendu vendredi à Souillac, pour assister et (je croyais) participer à la réunion proposée par le président de la République. J’en fais un C.R. à mon conseil. J’ai analysé la manière dont le tout était organisé, et la communication mise en place. Et comment, il n’y a pas eu une seule seconde de débat, puisque personne n’a pu répondre au président…. /…
J’ai rarement assisté à une réunion aussi mal organisée, mais peut-être aussi bien pensée.
 Le président Macron a donné une courte introduction dans laquelle il appelait au consensus. Sur ce mot tout le monde peut s’entendre, et je crois assez qu’il faudrait trouver des solutions de consensus. Mais un consensus, il faut le passer avec les autres, pas entre soi. On va voir où se situe le problème…/….
Je suis très attaché au fait républicain. Je suis inquiet, car je vois que ceci n’existe pas dans le « logiciel » de notre président, et que dans les alternatives qui se profilent, c’est aussi la République qui est en danger
.


Pas de débat à la Salvetat sur Agout ?

Pas de grand débat à la Salvetat sur Agout, le pauvre maire de la commune, n’a pas changé son discours sur la méthode, le P.E.T (CLIC sur le lien et la « comprenette » humeras) . salvetois, en est toujours à vilipender les associations citoyennes (voir le bulletin municipal N°7 : le Petit Salvetois [ NDLR / toujours non disponible à ce jour sur le site de la municipalité) ]Notre Petit Maire montre toujours aussi peu d’estime auprès de ces nombreux citoyens organisés en associations locales (gilets jaunes avant l’heure ?) mais, est toujours prompt à exposer ses amis de l’extrême droite identitaire pour exploser la Salvetat (CLIC sur le lien et la « comprenette » chériras)

EXTRAIT /

Grand Débat - extrait du bulletin municipal n°7 du bulletin municipal le petit salvetois
B.M. le Petit salvetois N° 7 Janvier 2019

Rien donc dans le bulletin municipal (le Petit Salvetois N°7 de Janvier 2019) sur le Grand Débat, rien non plus sur l’ouverture de cahiers de doléances que les maires doivent mettre en place, rien sur l’actualité de la crise sociale qui secoue le pays et particulièrement le monde rural notamment au niveau des suppressions de postes programmées par les rectorats dans les écoles primaires comme le démontre l’exemple de Roquebrun

Cahiers de doléances.

Les Gilets Jaunes, et maintenant des syndicats, refusent cette politique et cherchent à se mobiliser, à s’unir, ensemble, chacun avec leurs propres prérogatives : pour l’augmentation des salaires, la défense des retraites, en finir avec le CICE, rétablir l’ISF, maintenir et renforcer les services publics (Hôpitaux, écoles, etc.…), donner des emplois à la jeunesse… 
La théorie du ruissellement si chère à Macron ne fonctionne visiblement pas. Les citoyens, les salariés, les retraités, les gaulois récalcitrants, les gueux, les sans-dents, tous ceux à qui le gouvernement demande de toujours faire des efforts pour rétablir les finances publiques sans que l’État lui-même ne montre l’exemple, tous font le même constat :

  • Plus de justice fiscale.
  • la liberté est bafouée par des lois démesurées
  • l’Égalité , c’est le « deux poids, deux mesures »
  • La Fraternité, les gilets jaunes, dans la rue, la mesurent.

Train de vie de l’État ?

L’a République mène grand train….. sur le budget de l’État.
A tous les niveaux, présidence de la République, présidence du Sénat, de l’assemblée nationale, des ministères, tous ce beau monde est logé, nourri, blanchi au frais du contribuable dans des palais nationaux avec tout le protocole qui va avec.
Prenons un exemple concret, le ministère des affaires étrangères , le Quai d’Orsay, dans le 7ème arrondissement parisien.
Selon le critère de la reconnaissance par l’ONU, il existe 193 États indépendants dans le monde en plus de l’État du Vatican, donc 194 pays. La France est le 2ème pays, derrière les États Unis d’Amérique, qui compte le plus grand nombre de représentations diplomatiques et consulats.
Mais, particularité bien Française, à la différence de bien d’autres pays et non des moindres qui ne sont que locataires, l’État français est bien souvent propriétaire des murs de l’ambassade et de la résidence de France où logent nos ambassadeurs avec tout le faste qui va avec :

  • Vaisselle, argenterie, œuvres d’art, mobiliers numérotés venant des palais nationaux, (demandez votre style : François 1er , Louis ou Philippe voire Napoléon et l’ambassadeur et autres très hauts serviteurs de l’État sont servis)
  • Chef du protocole, majordome, cuisiniers, serveurs, femmes de chambres, lingères sont aussi à disposition car les réceptions mondaines et les repas d’affaires sont somptueux. La table de l’ambassadeur de France étant l’une des plus réputées dans la plupart des pays. Des réceptions qui peuvent varier de quelques dizaines à quelques centaines d’invités selon les pays et l’importance de l’événement (14 juillet, 8 mai, 11 novembre, mais aussi visites ministérielles, visite de délégations de collectivités territoriales (Régions, départements, métropoles) et autres…. comme par exemple, celle d’un Alexandre Benalla muni d’un passeport diplomatique, accompagné par une délégation d’hommes d’affaires, rencontrant le président tchadien sans que notre ambassadeur au Tchad ne fut au courant (????) et n’informe pas son ministre de tutelle Jean-Yves le Drian ( ????) surtout si c’est pour aller faire du « tourisme » dans la région désertique du 40ème parallèle qui sépare la Libye du Tchad ? De qui se moquerait-on ? (Dans les années 80, l’armée française était pré-positionnée à Faya-Largeau pour se prémunir des attaques de l’armée du colonel Mouammar Kadhafi.) Faut-il préciser que la région du Tibesti, au Nord de Faya-Largeau, zone limitrophe avec la Libye, est une région qui regorge de minerais d’or. Voilà de quoi aiguiser bien des appétits…..
  • Un parc automobile conséquent (plaque verte CDC pour le chef de corps diplomatique et CD pour le corps diplomatique) avec chauffeurs, chefs mécaniciens.
  • Des jardiniers pour l’entretien des jardins de la résidence de France.
  • etc… et cetera…..

Voilà donc, comme dirait Macron, un pognon de « Dingue » pris sur les finances publiques dont le ruissellement participe à la grandeur de la France……

NDLR /

Comme avant de « sévir » par l’intermédiaire de la lettre Panache Salvetois, bien avant de rejoindre (2016) le mouvement de la France Insoumise pour un Avenir en Commun, bien avant d’enfiler un gilet jaune, j’ai eu une vie antérieure, quelques précisions s’imposent pour une meilleure compréhension dans les affirmations de ma rédaction :
1/ En 1983, j’ai été basé au Tchad dans le cadre de l’opération « Manta ».
2/ dans les années 90, j’ai été détenteur de passeports soit diplomatique, soit de service.
Macron se veut plus jupitérien que gaullien, mais qu’il joue donc les institutions de la Vème République moribonde et prononce la dissolution de l’assemblée nationale.

« Macron : DISSOLUTION ! »

Dans nombre de pays, sur tous les continents, des peuples souffrent sous le joug d’une caste dirigeante où une infime minorité s’approprie la très grande majorité des richesses, le racisme existe aussi, du à des conflits inter raciaux, inter ethniques ou inter religieux, surement parce que :
l’image ci-dessous vaut réponse !

Ensemble, nous créons le FIL (clic)

Le coup de gueule de la semaine : Du Grand Débat au Grand Spectacle !


Clémentine Autain et Elsa Faucillon
Partage

Un commentaire

  1. Comme d’habitude, les demandeurs d’emploi sont oubliés dans la liste de ceux qui revendiquent, sans aucun doute que les demandeurs d’emploi vivant avec 500e d’ASS pôle emploi doivent se contenter de leur sort !

Laisser un commentaire,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Portrait de Macron surplombant une marée humaine de gilets jaune
Jaunisse à Roquebrun

Que se passe-t-il à Roquebrun, commune du Département de l'Hérault en Région Occitanie ? Dans...

Fermer