Le jour où… Pour Nouveau Monde, tu voteras !

2

Le jour où
L’unité Nationale ne signifie certainement pas unanimisme des opinions. L’état d’urgence, aussi exceptionnel ou nécessaire qu’il fût,  remet en cause l’état de droit de notre République surtout en période électorale, ou alors, il fallait aussi repousser les élections régionales des 6 et 13 décembres 2015.
La résultante :

  1. contre_la_corruption_immunisons_la_politique_anticor_org_regionales_2015_nouveau_monde_charte_ethique_onesta_mesquida_panache_le_jour_où la situation extérieure actuelle est bien de la responsabilité de nos gouvernants, malgré les alternances qui purent avoir lieu depuis la 1ère guerre du golfe (1991) en Irak jusqu’aux derniers bombardements actuels en Syrie : 25 ans de « Guerres » où le mot « Paix » a disparu  de pratiquement tous les discours présidentiels ou ministériels.
  2. La situation intérieure, les majorités politiques diverses peuvent aussi  en revendiquer la paternité car en mettant à mal les principes de laïcité, de justice et de droit de notre République, ils ont aussi largement contribué en 25 ans au triplement voire au quadruplement du score du front national.

Politiques pyromanes un jour, politiques pyromanes toujours, le pouvoir actuel se servirait-il de l’état d’urgence à des fins de politique intérieure et notamment électoraliste qu’il ne s’y prendrait pas autrement pour bâillonner toute opposition !
Toujours les mêmes « responsables mais pas coupables » !
OUI  à  l’union nationale  pour porter le deuil des victimes des dramatiques et sanguinaires attentats parisiens !
NON à l’unanimisme derrière les « Tétaïres » de Marianne qui, plus que jamais, a besoin de VACCIN, c’est à dire de Vigilance Action Citoyenne Nouvelle que seule la liste « Nouveau Monde en commun » de Gérard Onesta en Occitanie – Catalogne sera en mesure d’inoculer si elle parvient à dépasser le parti socialiste au soir du 1er tours des régionales 2015, Le jour où…  Pour Convaincre !

  • Convaincre les sympathisants et électeurs socialistes,  que voter réellement à Gauche, c’est voter pour la liste de large rassemblement  » Nouveau Monde en commun » à laquelle participe la NGS, la Nouvelle Gauche socialiste fondée par des déçus  du PS qui déclarent :

    « Citoyennes et citoyens de Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées, nous ne nous résignons pas à voir notre pays s’enfoncer dans la catastrophe sans réagir. Les politiques austéritaires menées par le gouvernement provoquent un désastre économique et social. Elles dégradent nos conditions de vie et sont incapables de répondre à l’impératif écologique. Elles sèment du désespoir, du repli sur soi, font le lit de l’extrême-droite et de ses idées. »

    nouvelle_gauche_socialiste_nouveau_monde_regionales_2015_LRMP_onesta_le_jour_ou_panache

  • Convaincre les abstentionnistes qu’un VACCIN pour Marianne est nécessaire et que son ordonnance est le bulletin de vote   » Nouveau Monde en Commun « 
  • Convaincre un maximum d’électeurs qui s’apprêtent à voter front national, du péril que subira notre République et de l’outrage de leur vote fait à Marianne.

Le jour où…
le Marinisme aurait gagné

« Le programme économique du FN n’est pas aussi irréaliste que bien des analystes le disent. Il relève plutôt du sur-réalisme…
Dimanche soir, ça y est, La Le Pen a gagné la présidentielle. Sachant que sa mesure phare est la sortie de l’euro, les marchés financiers attaquent dès lundi matin. Les titulaires des obligations françaises en euro les vendent ; ceux qui ont des euros en compte courant à la banque fuient vers le dollar. Quatre mille milliards d’euros (la valeur de l’épargne des ménages) sont prêts à partir. L’exode des capitaux peut être ralenti, voire stoppé par un rétablissement du contrôle des changes.
La première mesure du gouvernement Mariniste : rétablir le contrôle des changes.
Mais le franc réinstauré ’’ le Franc Gaulois’’ est immédiatement attaqué, donc dévalué de 30%. Il y a en France deux mille milliards de dette publique (les mairies, les conseils départementaux, l’État) et environ mille six cent milliard euros de dettes privées (des entreprises qui ont un découvert bancaire pour fonctionner). Dans les deux cas, les deux tiers des créanciers sont des étrangers, ils vendent. Les créanciers français aussi, d’ailleurs, peu patriotes pour le moment.
Surcroît de l’offre sur la demande, leurs valeurs en action cotées en Bourse tombent. Aussitôt les titulaires de CDS (les crédits swaps défauts , contrat d’assurance garantissant la valeur des obligations) font jouer leurs droits. Les créanciers français, le Trésor Public les rembourse au prix en franc de l’euro en janvier 2002 à la veille de la création de la zone euro, un pactole.
La Banque de France, ressuscitée, fait tourner plein pot la planche à billets et rachète à tour de bras la dette publique. A la dévalorisation du franc sur les marchés financiers s’ajoute alors une colossale inflation monétaire, comme cela s’était produit à Berlin en 33.
Certes la dévalorisation de la monnaie « booste » les exportations; par exemple de vins: les chinois achètent les stocks de Château Margaux ; mais ne « booste » pas la vente des Airbus, dont le prix reste libellé en dollar. Sur les 27% du PIB que représentent les exportations (en jargon la balance de paiement) seulement 10% sont favorisées. Il est exact que les trois quart de la production industrielle est franco-française, donc moins affectée par la dévaluation du Franc Gaulois.
Le prix de l’essence ne monte pas (les taxes représentent 70% du prix, La Le Pen les réduit, maintient le prix des carburants). L’inflation entraîne une forte baisse du pouvoir d’achat car tout ce qui s’achète dans les grandes surfaces du bricolage augmente énormément. La Banque de France, dirigée par Jacques Sapir, décide alors de cesser de faire tourner la planche à billet, pour casser les anticipations spéculatives sur la baisse du franc.
le jour où, j'ai connu un faux-cul qui faisait de vraies merdesLa baisse du pouvoir d’achat des ménages devient une réalité, la demande s’effondre, la production chute, le chômage augmente. « C’est tout à fait provisoire, dit la présidente, car les bienfaits du retour à la souveraineté monétaire vont bientôt se faire sentir. »
Frédéric Lordon , directeur de la Caisse des dépôts, l’approuve. Hélas la dévaluation du Franc Gaulois, ne permet de conquérir que des marchés de basse qualité (celui des poulets en Afrique traités au chlore par les abattoirs bretons). Sur les machines-outils et les matières de base de la chimie lourde que France-mariniste ne sait toujours pas faire, leur monnaie forte ne pénalise pas les allemands. Suite au plan de remboursement de la dette, les finances publiques se redressent (la Banque de France a racheté la dette), les intérêts des prêts aux collectivités territoriales ont pratiquement disparus. Les fonctionnaires ne sont pas augmentés car un programme d’austérité sociale pour aider les travailleurs précaires en priorité est instauré.
Les grands groupes qui font 80% de leur chiffre hors de l’hexagone se portent toujours aussi bien.
La suite?
Comme la situation économique empire, La Le Pen accuse le complot de l’étranger (les financiers Qataris du Golfe).
Suite à de violentes manifestations elle fait jouer l’article 16 de la Constitution Gaullienne de 1958 restée en vigueur (un article dont le danger fut démontré très tôt par Mendès France).
Et là…  ce sera Le jour où…

Le cas de figure des conséquences « économiques » de l’accession de Marine Le Pen au pouvoir a été étudié par Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo où il a été assassiné et à France Inter. Les chiffres viennent de sa polémique, très nourrissante, avec les penseurs de la sortie de la zone euro : Jacques Sapir et Frédéric Lordon. Ces deux derniers ont été investis de fonctions, par dérision. »

Rassemblé par Jean-Michel Villeroux.

le jour où…  le virage sécuritaire !

Alain Badiou la bas si j'y suis pour le jour où

Alain Badiou

 

 

le pouvoir politique répond par la guerre et l’état d’urgence. L’urgence est de mettre en cause ce virage sécuritaire.
Conférence du philosophe Alain BADIOU  sur Là-bas si j’y suis :

« POUR PENSER LES MEURTRES DE MASSE ».

 

 

État d’urgence c’est donc ça ?

le jour où communiqué CNT solidarite_regionales_2015_communique_cnt_etat_d_urgence_LRMP_onesta_ « Sur le plan intérieur, le gouvernement cherche à pratiquer la politique de la peur pour museler les opposants à sa politique antisociale qui ne cesse de détruire tous les acquis sociaux, allant jusqu’à vouloir réduire le code du travail à sa plus simple expression. Afin d’asseoir sa politique internationale hyper agressives et guerrière, il s’efforce de faire taire toutes les voix discordantes dans l’union nationale qu’il tente d’imposer, notamment autour de la COP 21 en interdisant toutes les manifestations initiées par la société civile. C’est ainsi qu’il faut analyser les affrontements de ce dimanche 29 novembre à Paris. Ils ne sont que la conséquence de l’interdiction de manifester formulée par les autorités, leurs donnant ainsi prétexte de réprimer les manifestant-e-s ayant osé braver l’interdiction et se retrouvant interpellé-e-s par dizaine, voire par centaines, sans compter les centaines de contrôles d’identités. La CNT exprime toute sa sympathie et sa solidarité à ces camarades, elle exige leur libération immédiate et qu’aucune poursuite ne les vise ! » (communiqué  CNT)

Le jour où…
Stratégie gagnante : le vote Nouveau Monde en commun

La gauche de transformation sociale doit imaginer une stratégie qui permette de rassembler et de fidéliser un bloc majoritaire de la population. Elle ne peut réussir ce pari que si elle se donne pour objectif de prendre la place de la social-démocratie frelatée qui se distingue de moins en moins de la droite.

Philippe Marlières

L’unité de l’opposition de gauche n’est complète que dans deux régions: en Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon et PACA. Cette construction, unissant notamment le FDG et EELV, a pour objectif de nous permettre d’être en tête de la gauche au soir du 1er tour. Cela constituerait un événement politique majeur.

Jean-Luc Mélenchon
l’ère du peuple

Le jour où….
la Charte éthique  de Nouveau Monde s’appliquera !

Alors que notre société est confrontée à la jonction de tant de chaos (chômage, terrorisme, dérèglement climatique…), nous pensons qu’une des meilleures façons de lutter VRAIMENT contre toutes les formes d’injustices qui en sont la source, c’est de refonder notre Démocratie.

webnouveau monde logo

Pour cela, durant des mois, nous avons co-écrit, avec des centaines de citoyen-nes, une CHARTE ÉTHIQUE ET DÉMOCRATIQUE qui fait désormais référence dans la France entière et que nous vous invitons à découvrir en cliquant ici. Ce document sera la matrice de toute notre action au Conseil Régional.
« Nous avons mis les citoyens dans le moteur, à travers un processus long mais extrêmement fécond où leurs nombreuses contributions ont permis de construire un programme et une charte éthique qui rassemble de manière inédite toutes les composantes du Front de gauche, les régionalistes occitan et catalan, la Nouvelle gauche socialiste, les écologistes et pleins de citoyens non-encartés ».

Gérard Onesta
(Haut courant)

Une politique régionale axée sur trois thématiques :

  1. l’emploi
  2. le territoire
  3. la démocratie citoyenne et éthique.gerard_onesta_nouveau_monde__regionales_2015_herault_le_jour_ou

Avec des priorités:

  • transparence
  • démocratisation de l’Assemblée régionale
  • renforcement du pouvoir citoyen
  • interdiction du cumul des mandats.

Dimanche 6 Décembre 2015 sera  Le jour où… Pour Nouveau Monde, tu voteras !

Partage

2 commentaires

  1. Carcenac Frédéric le

    Au soir du premier tour, attention!!!
    Si nous voulons pouvoir continué a fédérer, surtout aucune compromission avec le PS, aucune sorte d’alliance.
    aucune fusion de liste avec eux, ils ont eu le choix avant, maintenant c’est trop tard.
    Ne décevons plus !
    frederic.

    • Nous sommes bien sur la même longueur d’onde. Je ne peux que te renvoyer au billet http://www.panache-salvetois.fr/midi-languedoc-laboratoire-du-rassemblement-fdg-eelv/ qui parlait du grand « clash » au lendemain du premier tours. Jusqu’au dimanche 6 décembre, je participe, à ma façon certes, à la campagne électorale en faveur de « Nouveau Monde » ! Qu’en sera-t-il lundi ? Attendons les résultats et les décisions qui seront prises mais j’ai déjà dit et écrit que si nous voulons être crédibles et respectueux envers les électeurs, la question du maintien au second tours de la liste Nouveau Monde en commun ne devait pas être éludée. Bien des sympathisants , militant et élus socialistes nous ont déjà rejoints, beaucoup sont prêts à le faire aisément pour le second tour mais l’inverse n’est pas aussi probant (tu en es comme moi un exemple) alors oui, nous ne lâcherons rien !

Laisser un commentaire,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
media et le terrorisme
état d’urgence et Démocratie aux urgences !

« Oh République imbécile qui toi-même te trahissait, qui toi-même te couchait sous l’insolence des grands...

Fermer