Le Mairisme : Un nouveau vocable méconnu à la Salvetat sur Agout ?

3

Le Mairisme ou la démocratie locale en trompe-l’œil, est un ouvrage paru aux éditions ED2A .
L’auteur , Jean Jouandet, au mépris du politiquement correct tente de démystifier le Maire.
Sa définition du mairisme :

  • un système de gestion locale laissant au maire tous les pouvoirs.
  • une déviance fréquente et tolérée de la démocratie locale.

« Démystifier la gloriole de ceux qui y vivent et en vivent de ce système politique. »
« Montrer comment la démocratie locale est souvent détournée avec la complaisance de tous et comment elle institue, pour la satisfaction de quelques uns,  un pouvoir monocratique et omnipotent. »

Son auteur, Jean Jouandet  après 46 ans de préfectorale, s’est investi dans la gestion municipale de sa commune et s’est retrouvé, en 2008, adjoint au maire pendant un an et demi puis conseiller municipal d’opposition durant ces 4 dernières années.
Autant dire que Monsieur Jean Jouandet connait tous les rouages de la gestion communale tant du coté administratif qu’en tant qu’élu de la République et sait donc de quoi il est question lorsqu’il dénonce  :
 » Une personnalisation du pouvoir local en un système d’omnipotence qui  garde l’apparence  démocratique mais qui, au bénéfice de la sympathie, concentre les compétences ,  contourne les limites de droit et déjoue les contrôles….   …. Transformer la gouvernance municipale en régence locale, plus ou moins personnelle ou clanique, plus ou moins éclairée, plus ou moins probe et efficace »

 

La Salvetat sur Agout : histoires de « Mairisme » ?

candidat pro-éolien Tête de liste municipale la Salvetat sur Agout 2014

candidat pro-éolien
Tête de liste municipale
la Salvetat sur Agout

Longévité dans la durée et cumul des mandats sont des facteurs aggravant du Mairisme !

Comme Monsieur Jourdain  dans le Bourgeois Gentilhomme de Molière faisait de la prose sans le savoir, Monsieur Cros ne ferait-il  pas  du Mairisme  depuis bien longtemps à la Salvetat sur agout  (non sans le savoir) ?

La question peut paraître incongrue en soit, tant la réponse est évidente !

que Nenni ! vous répondrons unanimes tous ses colistiers solidaires, pas de Mairisme  à la Salvetat sur Agout !

On va les croire, mais autant alors  savoir :

  • Quels enjeux s’offrent à ces candidats de la liste de l’opposition  « Salvetat 2014 »  pour ces municipales à la Salvetat sur Agout, commune de plus de 1000 habitants  qui ne pourront donc plus « Panacher » ?
    De quelle liberté disposeront-ils pour  faire valoir un point de vue différent de leur tête de liste sur un sujet précis ?
    J’en connais personnellement quelques un(e)s s’être prononcé(e)s comme défavorables au développement de l’éolien industriel! Mais en sont-ils encore  à un reniement prés ?
    Une élection menant à tout, ces candidats ont l’exemple d’un précédent illustre d’un édile de 2008 d’une commune environnante, militant anti-éolien précoce, qui ne se lasse pas de gouter les petits fours de la renommée  avec EDF-EN  lors d’inaugurations célèbres.
  • lasalvetat2014.com: elections municipales la salvetat sur Agout  2014.De quelles actions pourront-ils être le processeur de l’intelligence collective de cette liste ?
    Intelligence collective qui oblige à penser que les quinze candidat(e)s sont par exemple des pro éoliens EDF-EN comme l’est leur tête de liste, grand inaugurateur de la centrale éolienne de Fraïsse sur Agout!
    Partout en France le développement éolien industriels fait débat, surtout dans le monde rural  et particulièrement dans les Parcs Naturels Régionaux et aucun de ses candidats là, n’a été capable dans sa présentation, ne serait-ce qu’une seule fois, d’en évoquer le sujet pourtant si présent au coeur du territoire qu’ils aspirent à gérer  comme si  la Salvetat sur Agout, son canton, sa Communauté des Communes de la Montagne du Haut-Languedoc au coeur du P.N.R.H.L. n’étaient pas concernées par le grand mensonge de l’éolien industriel.
  •  Pourront-ils , ces candidates et candidats là,  proposer rupture et innovation vis-à-vis des anciens processus de concertation et mettre en œuvre,  une forme renouvelée des dynamiques municipales ?
    Genre de « Canada Dry de la politique » de ceux qui  prétendraient avoir le gout et la couleur d’une certaine idée démocratique et qui en fait ne le sont pas !
    D’où l’intérêt par exemple de rappeler  que le conseil municipal sortant a voté dés 2009 le refus  de zone de développement éolien (Z.D.E.) sur le territoire de la commune de la Salvetat sur Agout malgré les projets existants.

la lecture du livre de Monsieur Jean Jouandet, le mairisme, ne pourraient que leur être profitable à tous ces candidats là , si tant est qu’un jour (?), ils et elles étaient amenés  à gérer la Salvetat sur Agout.

Municipales 2014  à La Salvetat sur Agout :
Corvées électorales et apprentissage du « Mairisme » !

"Ce qui est possible à Saint-Cyprien est possible partout." jean Jouandet

« Ce qui est possible à Saint-Cyprien est possible partout. »
jean Jouandet

De nombreux « couacs » dans cette campagnes électorale ont émaillé cet apprentissage du mairisme par les nouveaux candidats.
Nombreux sont ceux qui doivent

apprendre à tendre la main, non plus pour « donner »  mais pour « recevoir » tout  en laissant croire qu’ils sont les « donateurs » !

le B. A. BA du mairisme mal enseigné probablement par  ce genre   ancien  de commissaire politique, omniprésent dans toutes les associations  qui gravitent  dans la sphère électoraliste  de son mentor tête de liste.
Parce que  son temps libre de retraité de l’éducation  nationale le lui permet,  les résultats , de l’enseignement  au mairisme, de ce candidat globalement dégradé intellectuellement depuis qu’il m’a ri au nez lorsqu’en octobre dernier  (il y a 5 mois maintenant),  me répondant  sur un ton ironique et en ayant perdu toute pédagogie sur la notion de vérité, il me lança un   » vous en savez plus que moi, dîtes donc….. » des plus moqueurs qui soit! Comme quoi, la médiocrité, n’est pas toujours du coté des élèves.
C’est compliqué  ? C’est inintelligible ?
Non, c’est simplement la politique social-démocrate mise en œuvre par le gouvernement au plan national et le socialiste cros au plan local !

Quelques dérapages incontrôlés  ont donc dévalorisé les valeurs démocratiques de ces mauvais apprentis candidats qui nous « professent »  dans Salvet2014 et autres tracts, qu’en votant pour leur liste , c’est faire le choix d’un climat serein dans le village  !

lasalvetat2014.com: Elections municipales La Salvetat sur Agout 2014, programme liste Francis Cros

Catalogue de promesses en cours de finalisation ?
(ce vendredi 14 mars à 8 jours des élections)

Ne pouvant parler que des candidats puisque à 8 jours des élections, leur programme,  toujours en cours de finalisation sur leur site, n’a pas été publié, quoi d’étonnant à ce que le débat tourne donc  uniquement sur  le bilan (le passé), les candidats ( le présent) et rien sur le futur (les projets) ?
L’étude de la liste qui nous a été présenté à la radio, la presse locale, tracts etc, dénote un certain « déficit » en représentativité de la réalité d’une collectivité  territoriale quelle qu’elle soit :
TOUS les candidats, sauf deux représentants du monde agricole, sont issus du  « secteur public » (éducation nationale, santé, sécurité civile, E.R.P. services publics ou assimilés …)
Cette absence totale du secteur privé, salariés, commerçants, artisans, professions libérales, n’est donc pas très représentative » de l’ensemble d’une  population qui n’est évidement pas homogène comme cette liste respectueuse certes de la parité homme/femme, comme la loi l’impose, mais ostensiblement pas de la parité public/privé.

Des cinq  conseillers d’opposition sortant seuls quatre se représentent.
Le seul conseiller sortant du privé que l’opposition possédait n’a pas été repris.
Son nom, sa photo, son action n’apparaissent nulle part dans la communication du bilan de l’opposition  de la liste salvetat2014.
Victime d’une bataille d’égos, l’homme sans nom , à l’image et à l’action totalement occultées par ses pairs, jouerait , paraît-il, à se morfondre  dans les bois de la Gachette en tentant d’interpréter un « remake de l’enfant sauvage ».
tout ceci  permet de comprendre  que l’Amitié dans le mairisme , ça n’existe pas  !
L’amitié,  n’étant  qu’un accessoire  dans l’histoire du mairisme, l’ ex petit parfait mairiste , peiné d’une cruelle désillusion d’un retour d’ascenseur social manqué, illustre parfaitement de par sa réaction , l’absence  des liens amicaux durables et sincères; cette carence relationnelle , comme la loyauté  évoquée ci-avant,  renvoie une bien  triste réalité de ce système.

Cette  exclusion de fait, d’une certaine  catégorie  de citoyens,  laisse à penser qu’un esprit sectaire, pour ne pas dire clanique, plane sur cette liste ? Le mairisme de cros n’a jamais cessé depuis sa défaite de 2008.
Le retour au mairisme régalien d’avant 2008 passe par la formation continue de ses colistiers qu’il est naturellement plus aisée  de  puiser dans la « souplesse » pré-formatée de son corps d’origine :
La République, la chose publique,  est la moelle financière qui  « substantive » ce politique professionnel  depuis maintenant plus d’un quart de siècle, comme il l’a été rappelé sur les ondes de radio Peinard – La salvetat.

Ce manque de diversité sociétale  est d’autant plus révélateur d’un certain  mairisme ambiant….lorsque tous les candidats se présentent en mettant en avant leur appartenance et leurs responsabilités au sein d’ associations sportive, culturelle, syndicale etc…Cela se présente comme un phagocytage de tous les secteurs publics,  que sont la santé (maison de retraite), l’école (parents d’élèves), la sécurité civile (pompiers), l’administration (O.T., secrétariat municipal) et le tissus associatif  culturel et sportif (U.S.S., culture et tradition etc…) laissant  globalement apparaître toutes ces associations comme unanimement derrière la liste  salvetat 2014 de Cros.

le chant des partisansc’est tellement  grotesque que j’ai envie de chanter sur un air tragique :

« Ami,  entends tu le mairisme lancinant de cette liste ?
Ami,  entends tu le mensonge permanent clientéliste ?
Ami,  entends tu encor’ cet enfant du pays carriériste ?
Ohé  contribuables électeurs ne rends pas l’urne triste ! »

……………….

« La langue et à la manière de mon pays, je vous conjure, et, je ne crois pas vous faire une demande injuste, de me laisser maître de la forme de mon discours, bonne ou mauvaise et de considérer seulement, mais avec attention, si ce que je dis est juste ou non :
c’est en cela que consiste toute la vertu du juge ;
celle de l’orateur est de dire la vérité. »
SOCRATE


Mairisme et Probité !

Manque de respect des citoyens, car, se référant à leur fonction dans leur communication électorale, ces candidats là,  politisent tous  les  secteurs où ils officient et font de leurs adhérents des « enrôlés malgré eux » de soutien à leur liste.
Cela peut paraître bénin aux yeux de certains, si cela n’engendrait pas des mélanges de genre assez malheureux !

Je ne vais pas revenir  sur l’affaire de Madame Christine Barthez dont la publication du montant de son salaire a déjà fait couler suffisant d’encre et de salive, pour simplement en revenir aux primordiaux de certaines valeurs :

  • Comment ne pas comprendre ce sentiment de trahison que peut avoir un homme, ayant une  entière  confiance en sa secrétaire de mairie durant ces 6 dernières années pour la retrouver sur la liste adverse ?
  • Comment ne pas douter de la parfaite neutralité de sa principale collaboratrice , de son professionnalisme et de ses compétences mises au service de la commune qu’il a dirigé durant 6 ans et  contre qui elle se porte  candidate à la Salvetat sur Agout, la date de la mise à la retraite tout juste arrivée ?
  • Comment  ne pas penser que ses convenances personnelles, tout à fait légitimes et légales au demeurant, révèlent quelque part un manque de probité chez cette personne dans la  dérive des valeurs que dénonce Monsieur Jean Jouandet dans son livre « le mairisme »?

Ces  3 questions là sont éminemment plus primordiales au plan des valeurs que la seule question financière du montant de ses rémunérations  dont la publication  excitent tant l’opposition.

communication électorale municipales 2014publication émoluments  de Barthez Christine
Cela ne signifie aucunement qu’il faut occulter la légitimité ou non du montant de son salaire mais  aussi, regarder l’honnêteté intellectuelle de cette candidature  et ce sentiment de trahison,  parfaitement réel.
Madame Barthés et ses  légitimes convenances personnelles peuvent donc remercier  aussi Monsieur Cros  qui a poussé à cette candidature  qui ne pouvait être humainement interprété que comme un acte  de trahison  parce-que, préméditée  alors qu’elle était en fonction auprès d’un jeune et naïf maire qui a refusé de   croire , jusqu’au dernier instant, à l’éventualité de cette candidature….. Un énorme doigt d’honneur d’un mairisme éhonté !

ViergeTendresseOui, remercier  le mairisme de Cros qui  a ainsi terni l’image de 35 ans de bons et loyaux services (dont 25  pour Cros!) d’une personne  qui  devait être l’icône  de l’abnégation et du don de soi réunis, une sorte  de Madone à l’enfant du pays ou à l’enfant  Jésus (comme il vous plaira) et qui se retrouve en Marie-Madeleine lapidée….
peinture lapidation femme adultéreLa loyauté eût été de l’en informer bien auparavant, afin que le 1er magistrat de la commune puisse juger de l’opportunité ou non de poursuivre leur collaboration  dans ces nouvelles conditions. Le fait de ne pas l’avoir informé, révèle bel et bien que

dans le MAIRISME,  la LOYAUTÉ , MONSIEUR , ça n’existe pas !

Du conflit d’intérêt à la Salvetat sur Agout ?  Du mairisme aux affaires  électorales !

Quand le vin nouveau est tiré, il faut le boire ! il en va ainsi, aussi, du mairisme.
Acceptons  de constater que pour parvenir à ses fins,  la liste Salvetat2014  ne s’est pas toujours dotée ni des bons outils, ni des bonnes stratégies.
La communication publique veut toujours influencer, orienter, qu’il s’agisse  de l’orientation :

  1. de comportements civiques ,
  2. de comportements collectifs ,
  3. de comportements de l’esprit ,
  4. de comportements économiques  ,
  5. de comportements citoyens (mise en place de toute la panoplie de la démocratie dite “participative”)
  6. de comportements électoraux (faire le “bon choix” ).

Faire comprendre que l’orientation  de ces comportements  doit se dérouler dans son acceptation la plus positive, celle qui suppose le plus d’intégrité, le plus d’éthique professionnelle.  Ces valeurs ignorées, le risque de sombrer dans des conflits d’intérêts majeurs,  qu’engendre parfois le mairisme, est bien réel.
Mais qu’est donc la définition du « conflit d’intérêt » , qu’apparemment  de nombreux apprentis au mairisme  ne connaissent pas.
« Le conflit d’intérêts est une situation scabreuse dans laquelle les intérêts personnels d’un individu sont en opposition avec ses devoirs lesquels tendent justement à la protection des intérêts dont elle a la charge.
Le conflit d’intérêts se nourrit  :

  • de contingences installées aux frontières du droit,
  • de la morale
  • de la fraude.

Les conflits d’intérêts peuvent être classés en trois catégories :

  1. le conflit réel (la personne a un intérêt avéré),
  2. le conflit apparent (les intérêts personnels n’existent pas réellement),
  3. le conflit potentiel (les intérêts personnels sont insuffisants à l’instant où la question du conflit se pose).

Au regard de ces  contingences installées aux frontières du droit et de la morale   étudions 2 exemples concrets de faits avérés  que j’intitulerai :

Histoire d’un mairisme irritant à la Salvetat sur Agout !

 

1ER EXEMPLE. / Le conflit d’intérêts : le symbole de la dérive de l’éthique

demande vip

cliquez pour agrandir

 

Une  personne  candidate aux élections municipales ne peut pas mener sa campagne électorale sur son lieu de travail, en tenue de travail, pendant ses heures de service en allant de chambre en chambre de résidents d’une maison de retraite, accompagnée de sa tête de liste. C’est du conflit d’intérêt, parce que son intérêt personnel d’être élue est en opposition avec ses devoirs.

Ces faits qui se sont déroulés à la Maison de retraite « Lou Redoundel » de la Salvetat sur Agout ont provoqué un certain agacement chez le candidat maire sortant de la commune  qui a transmis un courriel acidulé à la directrice de la maison de retraite PUBLIQUE. (courriel ci-contre)

Ce constat navrant d’un mairisme prêt à tout pour quelques procurations de personnes âgées, a fait l’objet d’une réponse neutre et surement gênée de Madame Taillade la directrice puisque cette dernière n’y aborde pas  l’objet essentiel du conflit :

la dérive de l’éthique au sein  de l’établissement  public qu’elle dirige !

Réponse taillade

2ème EXEMPLE / le conflit potentiel

Une  personne  candidate aux élections municipales  peut-elle  gérer 2 sites internet l’un pour la campagne électorale de sa liste, l’autre dans le cadre de son travail à l’office du tourisme de la salvetat sur agout,  ces 2 sites ayant en commun, la particularité de partager parfois  les mêmes photos, sous l’œil  particulièrement vigilent  du  commissaire politique, professeur es-mairisme de la liste salvetat2014,  adhérent et administrateur de l’office du tourisme qu’il visite tous les jours ?
Elections-municipales La Salvetat sur Agout 2014l’objectif final de la communication publique est l’influence. Son sens ici doit être compris comme l’action d’influencer et non pas de manipuler.
Viennent ensuite les terribles simplifications :

  • Pointer le fait de refuser de voir un problème là où il y en un.

 

  • Le considérer que comme une simple difficulté.

 

  • Ajouter à ce déni le fait de stigmatiser ceux qui, par contre, ont remarqué et signalé le problème.

« Vous ne pouvez pas forcer le caractère et le courage en décourageant l’initiative et l’indépendance »  (Abraham Lincoln.)

Cette manipulation créée une dépendance .
De ce fait,  le mairisme accompagné par le mensonge comblera le vide en y instaurant un aspect idéologique visant à renforcer un sentiment déjà acquis par la population. Elle sert aussi à faire passer une idée unique en excluant toute les autres.
La propagande  manipule l’information et la censure la supprime.

En savoir plus  sur le conflit d’intérêt  ?

Partage

3 commentaires

  1. Une chose est sûre, s’il devait y avoir à nouveau un règne de Fancis le fourbe, le climat de La Salvetat sur Agout sera TOUT, sauf serein et la liberté sera à nouveau bafouée, piétinée, ignorée, liberté de penser, d’agir, de parler autrement que la langue de la dictature revenue et réactive.
    Ne soyons pas naïfs et surtout ne revenons pas en arrière, allons de l’avant en protégeant LA Liberté que nous avons acquise il y a 6 ans en prenant conscience d’un malaise dans notre village, un malaise de vivre installé par une seule Grosse tête pensante qui ne doit en aucun cas reprendre les rênes du village sous peine d’atteinte grave à notre Liberté.
    Sorsha

    • quelle honte ecouter les gros mensonges a la radio locale dimanche matin ma donner la nausee dictature complete j espere que les electeur on de la memoire

Laisser un commentaire,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
la guerre du bois
La Salvetat sur Agout / Saint-Pons : La guerre du bois aura-t-elle lieu ?

La guerre du bois aura-t-elle lieu  dans le secteur  Saint-Pons / la Salvetat  sur Agout...

Fermer