Montagne du Haut Languedoc : Noces de cuir.

1

La communauté des communes des Monts de Lacaune et de la Montagne du Haut Languedoc (La Salvetat sur Agout), la CCMLMHL, fête ses 2 ans de mariage. Cette année, le Maire de La Salvetat sur Agout, Thibault Estadieu, présentera ses vœux le Mercredi 9 janvier 2019, 18 h, à la salle des Fêtes de La Salvetat sur Agout.
Le syndrome des rois mérovingiens dont Dagobert, le plus illustre des rois fainéants en moquerie, gagnerait-il les maires au fait néant ?
En cette période, où nos élus de la Montagne du Haut Languedoc vont nous présenter leurs vœux pour 2019, je vais donc leur fournir quelques éléments de langage pour affiner les beaux discours qu’ils vont asséner afin des les sortir de la sempiternelle trilogie : « Amour, santé, et prospérité ! »
Faut-il rappeler, que tous se félicitaient de ce mariage en Montagne du Haut Languedoc qui mettait en commun nos veaux, vaches et cochons….. , c’est dire si, pour ces noces de cuir, la matière première pour se faire des cadeaux ne manquera pas à nos élus de la Montagne : Lanières, martinets, muselières, fouets, œillères, rênes, etc… Autant d’objets utiles aux relations sado-maso d’un  » je t’aime moi non plus » et de l’amour vache qui règnent dans cette communauté des communes de la Montagne du Haut Languedoc.
la chanson du Bon roi Dagobert, dont certaines paroles datent de la période révolutionnaire, était destinée à tourner le pouvoir en ridicule, au point que cette chanson fut parfois interdite par certains régimes politiques au fil du temps :

chansondu bon roi dagobert en Montagne du Haut Languedoc
chanson en Montagne du Haut Languedoc

Saint Estadieu et Dad-Robert en Montagne du Haut Languedoc

Les mariés de l’an II de la communauté des communes des Monts de Lacaune et de la Montagne Haut Languedoc , Dad-Robert (Bousquet) maire de Lacaune les Bains) et son grand argentier, Saint (Éloi) Estadieu, maire de la Salvetat sur Agout essayeraient-il de nous la jouer à l’envers ?
Saint Estadieu qui n’a pas mis sa culotte à l’envers mais sa veste, nous expliquera-t-il lors de la présentation de ses vœux, comment, par ses dérives comportementales, il entrevoit l’avenir de sa commune pour 2019, vu la situation délicate dans laquelle il s’est embourbé ?
Expliquera-t-il sa dérive vers l’extrémisme ? Éclaircira-t-il ces quelques points noirs qui déshonorent la Montagne du Haut Languedoc :

  • Saint Estadieu et son langage ordurier envers les femmes et les médias! [n’hésitez pas à cliquer sur le lien pour en connaitre les détails, les faits sont édifiants !]
  • Saint Estadieu, protecteur d’un clan sectaire d’extrême droite identitaire, homophobe, islamophobe, antisémite, anti-républicain, qu’il subventionne et met en sus à disposition une salle municipale durant la saison estivale, pour l’exposition de peintures suprémacistes faisant l’éloge de la mythologie nordique si chère aux nazis, et qui ne voit manifestement aucun trouble à l’ordre public malgré le coup de force (de poing ?) des soldats d’Odin , le service d’ordre du gourou sectaire Joël Labruyère et sa bande de brigands de pacotille. [n’hésitez pas à cliquer sur le lien pour en connaitre les détails, les faits sont édifiants !]
  • Saint Estadieu, l’imparfait démocrate , toujours dans le 2 poids, 2 mesures, refuse par contre à certaines associations locales, le prêt de salles municipales, le droit de réunion, le droit de manifestation sous le prétexte de potentiels risques à l’ordre public parce que selon le Saint Édile, ces associations seraient un repère de gauchistes extrémistes malintentionnés envers son auguste personne, n’hésitant pas à saisir la justice pour accréditer la « dangerosité » (sic) de ces associations.
  • Le ridicule Saint de la Montagne du Haut Languedoc dans toute sa décrépitude continue, en fuyant ses responsabilités, à plomber la commune de la Salvetat sur Agout en l’entrainant dans des abysses phénoménaux.
  • Notre P.E.T (Professeur Estadieu Thibault) expliquera-t-il aussi lors de ses vœux à ses concitoyens les raisons des démissions au sein de son conseil municipal ainsi que le refus de siéger des suivants de sa liste de 2014 ? la (re) lecture du billet « Discours sur la Méthode du P.E.T » (CLIC) est vivement conseillée pour comprendre que « le refus de cautionner  la politique de la municipalité envers les brigandes ! » est omniprésent.

Dad-Robert et Saint Éloi/Estadieu : Divorce en Occitanie !

Robert Bousquet, maire de Lacaune et président de la communauté des communes des Monts de Lacaune et de la Montagne du Haut Languedoc, partage quelques similitudes avec le Président Macron : tout comme lui, il est issue du monde de la finance et tout comme le Jupiter élyséen, Dad-Robert partage la théorie du ruissellement : « Tout pour moi, Rien pour les autres !
Les caisses du royaume n’étant guère florissantes, certains « petits maires » de la communauté des communes se sentirent floués pour ne pas dire « cocufiés » et peint en Jaune et notamment le grand argentier , Saint Estadieu Thibault, le S.E.T salvetois, qui après avoir berné ses propres concitoyens, se retrouve être le plus grand cocu de ce mariage arrangé !
Le S.E.T se met à table (normal), crache dans la soupière des noces de cuir, et flagelle le Président Dad-Robert dans les médias ( la Dépêche/1er couac  en conseil communautaire ( clic ICI) et le ras le bol des élus sur FR3 Occitanie (Clic ICI).

Extrait de la Dépêche

les difficultés financières que rencontrent les communes de la Montagne du Haut Languedoc, notamment avec les baisses de la dotation générale de fonctionnement reversé par l’État, n’ont pas été dissoutes dans la fusion de 2017, bien au contraire, et le projet de centre culturel plus ou moins pharaonique désiré par le président Bousquet soulève donc une « bronca » en conseil communautaire.
Un petit arrangement du 9eme couplet de la fameuse chanson sur le le roi Dagobert s’impose :

Dad-Robert faisait des vers
Mais il les faisait de travers ;
Le grand saint Estadieu
Lui dit : Ô mon Dieu !
Laissez aux Jaunes
Faire des chansons.
Eh bien, lui dit Dad-Robert
C’est toi qui périra en enfer
.

Le financement de ce centre culturel pose donc problème, mais ce n’est pas l’unique problème parce que, avec la baisse de la DGF, les Délégations du service Public (les DSP), les dettes concentrées dans la dot lors du mariage, l’éloignement des services publics créent un large sentiment d’injustice sociale. Les petits maires se rebiffent !
Difficile d’aborder toutes les difficultés financières dans un seul billet, mais prenons un seul exemple d’une dérive financière qui perdure depuis 2008 : Le P.E.R (Plan d’Excellence Rurale) du Camp del Tour à la Salvetat sur Agout concernant la filière bois. Un plan qui a englouti déjà plus de 3 Millions d’euros d’argent public et qui est devenu le grand souci communautaire :
1/ une filière bois bien loin de tenir ses promesses d’emplois…..
2/ des bâtiments construits hors des limites de propriété de la Z.A.E., engendrant des actions en justice comme me le faisait remarquer Monsieur Druon :

Monsieur
Je viens de lire avec intérêt votre bulletin.
Je me permets de vous écrire, puisqu’en tant que propriétaire je suis concerné par la ZAE sise à Camp del Tour à La Salvetat.
Vous évoquez la préoccupation de Mr Bousquet , nouveau président de la Communauté de communes, concernant l’essor économique de la ZAE.
Je vous informe que ce n’est pas le seul souci dont il a « hérité ». En effet en 2013 à été construit sur une parcelle m’appartenant le bâtiment « Bois et forêt » situé à l’entrée de la zone.
Mr Bousquet en a été informé par sa directrice lors de sa prise de fonction. Très vite après le premier contact, j’ai eu le sentiment que l’impératif premier était de mettre hors de cause Mr Cros qui est pourtant à l’origine de l’ensemble de ce projet.
Constatant que neuf mois de tentative de négociation amiable restaient sans effet, j’ai fait assigner en justice la Communauté des Communes et ai décidé de rompre le silence que je m’étais imposé depuis l’origine de cette affaire aux tiroirs multiples.
Je viens donc et par ailleurs d’informer de cette situation Mr Mesquida, président du conseil départemental ainsi que Mr Huppé, député de la 5éme circonscription.
Je me tiens à votre disposition, si vous le souhaitez, pour de plus amples précisions.

Mr Druon Christian à Riols

3/ Construction d’une usine pour la fabrication de panneaux à ossature bois pour une société A2C (Alma Concept Construction) qui a fait défaut.
Le bâtiment existant n’ayant plus de repreneur, est resté vide quelques années mais il faut bien que la communauté rembourse le crédit…
Aux dernières nouvelles, le bâtiment aurait été loué aux Témoins de Jéhovah qui exploitent déjà une entreprise à Caraman sur la commune du Soulié. L’occasion , lors de la présentation des vœux à la population , de rassurer les contribuables de la Montagne du Haut Languedoc

Comme la Montagne du Haut Languedoc est Belle !

Vous avez bien compris que le climat (politique) s’est fortement déréglé. L’autosatisfaction qui régnaient entre tous les élus lors de la fusion du 1er Janvier 2017, est bien révolue. La lune de miel est terminée, les jalousies se sont exacerbées lorsque les maires se sont vus dépossédés de leur compétences au profit de la communauté des communes. Au fur et à mesure que le ruissellement / financement se tarissait vers les petites communes, le sentiment de trahison perçait. les langues se déliaient pour raconter leurs ressentiments puisqu’en politique il n’y a pas de sentiment et surtout pas de Fraternité entre élus.
Un petit exemple qui en dit long ! Une petite histoire à confirmer ou infirmer lors de la présentation des vœux de ce mercredi 9 Janvier :
En cette période de crise profonde que traverse la République et les manifestations des gilets jaunes semaine après semaine, l’histoire n’est pas de la grandeur de la vaisselle de l’Élysée, ni même de la cave à vin de la résidence du président de l’assemblée nationale, l’hôtel de Lassay, mais elle est révélatrice du comportement de certains élus de cette Vème République quel que soit le strate administratif.
Quelle histoire ?
« Une poignée d’élus de la Montagne du Haut Languedoc, férus de cynégétique, aurait embarqué avec armes et bagages dans le mini bus de la communauté des communes en partance pour une partie de chasse privée en Sologne ! « 
« L’indiscipline aveugle et de tous les instants fait la force principale des hommes libres. » disait Alfred Jarry.
Derniers éléments de langage que je soumettrai à ces édiles pour rédiger leurs discours, serait la lecture de d’un billet de Michel Onfray dans Grandeur du Petit Peuple : l’insurrection et après ?
Bonne Année 2019 et vive la Ré-évolution !

Partage

Un commentaire

  1. Monsieur Canals
    Je saisis l’occasion de relire dans votre bulletin mon courrier précédent pour vous informer de la suite du « problème » Camp del tour à La Salvetat.
    La Cc en la personne de son nouveau président Mr Bousquet, a reconnu lors de l’assignation en justice, avoir construit par erreur sur l’une des parcelles dont je suis resté propriétaire.
    La situation se résume aujourd’hui comme suit:
    – construction de la « maison bois et fôret » et de son parking .
    – création de l’accès à la zone incluant tous les réseaux souterrains.
    – condamnation du béal qui servait à irriguer la partie nord de la propriété.
    Tout ceci sur une parcelle ne lui appartenant pas de la façon la plus naturelle et la plus illégale qui soit…
    Tout ceci devrait faire l’objet d’une négociation visant,
    soit à me restituer la parcelle dans l’état d’origine, c’est à dire démonter le bâtiment et son parking, ainsi que déplacer l’entrée et toutes ses infrastructures souterraines vers l’endroit ou cela était prévu et redonner ainsi la possibilité d’utiliser le béal d’irrigation.
    soit de trouver un accord financier permettant de compenser ce vol de propriété.
    Dans sa défense, la Cc se réserve le droit de poursuivre en justice tous les intervenants ayant travaillé sur ce projet et donc selon elle responsables de l’erreur.
    J’invite donc Mr Bousquet, avec l’aide de Mr Cros et de son directeur de l’époque, Mr Fougeray à entamer sans délai cette démarche puisque, qu’elle que soit le réglement de cette affaire, le contribuable sera, de toute façon en dernier ressort et comme à l’ordinaire, pris en otage.
    Je vous indique que j’ai informé de ma démarche par courriels Messieurs Huppé et Folliot, députés. A ce jour aucun retour….
    Je termine par ceci : je suis en capacité d’expliquer comment un agriculteur qui s’engage à céder ses terres pour l’installation d’un jeune agriculteur peut être « amené » avec la « complaisance active » de la Safer à céder à un homme politique local.
    Ayant saisi que pour ceux qui gérent la chose publique, « la parole est d’argent mais le silence est d’or…. », je vous autorise à publier ce message.
    Monsieur Druon

Laisser un commentaire,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
François Ruffin accueilli à St-Pons par Pierre Blondeau
« ruffinades » à St-Pons avec François Ruffin

Les gilets jaunes attendaient François Ruffin, invité par les amis de la Cigale, à Saint...

Fermer