Quelle place pour la Salvetat sur Agout au sein de la C.C.M.H.L. ?

3

Lundi 14 avril 2014, 18 heure,  à Fraïsse sur Agout, aura lieu le premier conseil communautaire chargé d’élire le président de notre  intercommunalité. L’opinion publique pense que les cartes sont déjà distribuées et  les jeux sont déjà faits.
Monsieur Cros, celui qui de 2008 à 2014,  a été le sherpa de l’hydre communautaire, manipulant avec son entregent légendaire bien des conseillers communautaires qui ont eu les yeux de « Chimène » pour ce « Rodrigue » soit disant grand argentier du royaume, le grand perdant des élections municipales de la Salvetat sur Agout, se sent assuré de retrouver le siège de président de la C.C.M.H.L. qu’il a occupé depuis sa création en 1992 jusqu’à son premier revers électoral en 2008.
Faisant fi des derniers résultats électoraux de ces municipales de mars 2014,

  1. quelle légitimité aurait le conseiller municipal d’opposition de la Salvetat sur Agout pour assurer une telle présidence en toute sérénité ?
  2. Quelle serait sa réelle volonté de développement et de rayonnement pour la Salvetat sur Agout au sein de la Communauté des Communes de la Montagne du Haut Languedoc ?

Durant les 6 dernières années, le conseiller général Cros (dont le mandat disparaît dés l’an prochain), a mis en quarantaine la Salvetat sur Agout au sein de la C.C.M.H.L. comme aussi du canton; une sorte de vengeance pour l’insoumission dont avait fait preuve l’électorat salvetois en 2008 (et renouvelé  en 2014) envers sa personne.
Devrons nous subir encore jusqu’en 2020, ses représailles post-électorales qui nuisent tant au développement économique de tous les administrés de la Salvetat sur Agout ?

La Salvetat sur Agout :
«C’est une belle harmonie quand le faire et le dire vont ensemble.» (Montaigne)

Portrait de Michel de Montaigne

Michel de Montaigne

Quelle harmonie pourrait  avoir le fonctionnement de la CCMHL si « le faire » et « le dire »  ne vont pas ensemble ? Montaigne se plaisait aussi à rappeler que « Sur le plus beau trône du monde, on n’est jamais assis que sur son cul!»

Dans le  bilan de ces 6 dernières années, j’accuse Monsieur Cros d’avoir délibérément isolé la Salvetat sur Agout des autres communes voisines par pur ressentiment personnel.

Cette façon de faire, parfaitement condamnable puisque au seul bénéfice de sa satisfaction personnelle de vouloir faire croire qu’il est indispensable, a fait perdre 6 ans d’efficacité et de progrès.

 

 


 

  1. Est-il encore nécessaire de rappeler que les promesses du pôle bois du Camp Del Tour à la Salvetat sur Agout sont loin d’avoir été tenues, plombant ainsi les finances de la CCMHL ?
  2. Est-il encore nécessaire de rappeler que les brumisateurs « caramance » à Le Soulié ont sûrement rafraîchi uniquement  les neurones enfumés de ceux  qui veulent encore croire à ce politique qui pourrait ouvrir un magasin de farces et attrapes sur l’esplanade des Troubadours pour faire la fête à la Salvetat sur Agout en vendant des langues de belles-mères à nos visiteurs amusés?
  3. Est-il encore nécessaire de rappeler que le budget de fonctionnement de la CCMHL   est d’un coût énorme par rapport aux services rendus. En clair, la CCMHL fonctionne au dessus de ses moyens et principalement au détriment des salvetoises et des salvetois.
  4. Compétences et apparence

    Quelles compétences et quelles apparences ?

    Est-il encore nécessaire de rappeler :

  • Que la commune de la Salvetat sur Agout est le siège de la C.C.M.H.L.?
  • Que la commune de la Salvetat sur Agout est le plus important  contributeur du budget communautaire ?
  • Que la commune de la Salvetat sur Agout est celle qui reçoit le moins d’euros par habitant des 8 communes ?
  • Que la commune de la Salvetat sur Agout est la principale attractivité touristique de la communauté  avec sa base nautique des Bouldouïres sur le lac de la Raviège  au coeur du Parc Régional du Haut Languedoc ?
  • Que la commune de la Salvetat sur Agout est le fer de lance  de la résistance au développement de l’éolien industriel sur notre territoire et donc  le principal défenseur  de notre patrimoine humain, culturel et environnemental dans ce qui fait toute notre attractivité?

Pour toutes ces raisons là, si la Salvetat sur Agout n’avait pas la place qui lui revient de droit dans les instances communautaires et que par « cooptation » une présidence Cros  se dessinait, j’invite les élus du conseil municipal de la Salvetat sur Agout  à rouvrir le dossier d’un rapprochement de notre commune avec les communautés de Saint-Pons, d’Olargues et d’Olonzac comme cela avait déjà été le cas au printemps 2011.
Reprendre ce débat au lendemain de ces élections municipales  en se posant les questions :

  1.  La pérennité de notre développement ne passerait-elle  pas par une ouverture vers le sud, vers ce littoral méditerranéen dont nombre d’habitants , de Nîmes à Perpignan, viennent se ressourcer tout au long de l’année  dans  cet encore Haut Canton Salvetois?
  2. Les résultats de ces municipales 2014 à la Salvetat sur Agout ne donnent-ils pas toute la légitimité à l’équipe de Thibault Estadieu pour rouvrir ce dossier dont il était porteur en 2011 auprès des instances politiques et administratives,  tout en expliquant à la population tout l’intérêt que le village pourrait y trouver?
  3. à l’heure des regroupements territoriaux qui se profilent à tous les niveaux du millefeuille administratif (régions, départements et intercommunalités), l’exception de la CCMHL est elle possible et viable ?

Un lecteur m’invitait  aimablement en conclusion d’un  commentaire à la fermer en citant un proverbe arabe :
« Merci Monsieur de ne pas oublier pour votre prochain billet que :
  « Si ce que tu as à dire est moins beau que le silence alors tais toi ! »
(l’intégralité du commentaire et de ma réponse ont été publié dans la présidence CCMHL / histoire d’un Mairisme triomphant ?
Il est  bien évident et ce billet en est la parfaite illustration,  que je ne tiendrai  pas compte du conseil anti-démocratique de cet apparatchik du mairisme ,  auquel , j’ai répondu :
 » Cros, est tout à fait le politique qui vous fera croire que les saucissons poussent sur les arbres à la Salvetat, qui trouvera des copains pour aller accrocher les saucissons la nuit sur les arbres pour les envoyer ensuite dire aux gogos électeurs qu’à la Salvetat, effectivement les saucissons poussent sur les arbres…
Les gogos rigolent tellement qu’ils se tapent le cul par terre, mais quand on finit de rire (parce que moi aussi fût un temps j’ai ri), quand on se relève donc, on s’aperçoit qu’on a le cul plein de merde et quand on est dans la merde, Monsieur, ce n’est plus rigolo, alors si mes écrits ont permis à certains de se relever et de se nettoyer l’esprit encore une fois tant mieux…. »

Lundi soir, à Fraïsse sur Agout, Madame Mathieu passera la main au doyen d’age du conseil communautaire pour présider cette première séance. Je vois bien le doyen Jacques Mendès, le vieux gaulliste auto proclamé, implorer Cros, dans son discours d’ouverture, à se porter candidat à la présidence et de faire don de sa personne à la CCMHL pour la sauver des mains impies de l’équipe salvetoise comme cela s’est déroulé à Corniou pour l’élection de Josian Cabrol à la présidence de la communauté  des communes de Saint-Pons de Thomières.
Dans cette dramaturgie épique, Jacques peut le faire car Mendés sait jouer la tragédie que Panache transformera en « comédia del arte » d’un théâtre où les acteurs / élus d’un futur qui les dépasse, sombrent  dans le manichéisme le plus absurde pour protéger leur  caste.
shadoks_devise_1-dd46fCe sera beau comme l’antique comme disait l’autre. Venez nombreux assister à cette pantalonnade de la démocratie en Haut Languedoc !

lien à consulter / http://www.panache-salvetois.fr/newsletter/

http://www.resistons.net/

Partage

3 commentaires

  1. ET … LA LUMIÈRE JAILLIT SUR LE HAUT AGOUT …

    Les délégués Communautaires ont élu M. Francis Cros à la présidence de notre Communauté de Communes.

    18 voix pour, et 5 voix au bénéfice de la doublure de M. le Maire de La Salvetat, galamment mandatée.

    Y’a pas photo !

    Ce sursaut républicain est venu démontrer à quel point « l’enfumage » des Salvetois avait été efficace lors de l’élection municipale !
    Comment expliquer autrement la perspicace réaction de ces regards extérieurs, qui ont suivi et pris de plein fouet le rejet de M. Cros par la population locale …

    Mais voilà, aujourd’hui et en pleine légitimité les Conseillers Communautaires ont élu leur Président.

    Il est maladroit de votre part de parler de « manipulation », de « cooptation », car de tels propos concourent à offenser ces honnêtes représentants des Communes, élus au suffrage universel.
    Nul ne doute – sauf vous ? – que la démocratie s’est réellement exprimée lors de cette élection !

    L’avenir pour notre territoire intercommunal repose désormais sur M. Cros et sa dynamique équipe. Les enjeux sont importants pour les valeureuses populations de nos villages et de leurs hameaux : agriculture, forêt, développement économique, tourisme … avec des atouts fondamentaux tels que la biodiversité, l’eau, le paysage , le climat …

    M. Cros connaît bien tout cela et sa notoriété doublée d’une capacité pour se projeter dans le moyen terme saura et je n’en doute pas, tracer avec ses collègues, une feuille de route moderne et adaptée à la nécessaire évolution de notre belle région.

    Les habitants sauront juger …

    Contrairement à ce que vous pensez, la Commune de La Salvetat n’a pas été rejetée par la Communauté de Communes … elle s’est volontairement mise elle même à l’écart et n’a pas su profiter de l’élan inter-communautaire :
    « Celui qu’entoure la flamme de la jalousie, celui-là en fin de compte, pareil au scorpion, tourne contre lui-même son dard empoisonné. »
    Friedrich Nietzsche (Ainsi parlait Zarathoustra)

    Souhaitons que cette erreur du passé soit profitable à l’équipe municipale, pour désormais écouter, voir, partager et accompagner le sort de notre territoire, dans ce nécessaire élan de solidarité que souhaite développer la Communauté de Communes et son Président Francis Cros.
    Les habitants de La Salvetat le méritent bien !

    Car pour M. Francis Cros« La chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé. » Socrate

    • j’ai tardé à valider ce commentaire parce je voulais faire une longue réponse. En vous relisant ce que vous dîtes est tellement énorme que je n’arrive pas à classer votre bêtise dans la catégorie Tatar, Cosaque ou Mongol…
      Je me demande même si vous arrivez à croire ce que vous écrivez. Vous ne parviendrez pas à convaincre quiconque avec de telles inepties : on ne peut transformer un âne en cheval de course.
      Alors, je ne vais pas perdre mon temps dans une longue réponse pour une personne qui visiblement doit éclairer son esprit à la lampe à pétrole pour voir jaillir la lumière sur le Haut Agout….

Laisser un commentaire,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Le mairisme ou la démocratie locale en trompe l'oeil de Jean Jouandet
La Salvetat sur Agout : la présidence CCMHL / histoire d’un Mairisme triomphant ?

Les communes de la Salvetat sur Agout, de Saint-Pons, de Saint-Chinian, de Capestang et Olonzac...

Fermer