Réforme territoriale : CCMHL et P.E.T.R.

1

Le conseil communautaire du jeudi 26 juin 2014 à Anglès sera-t-il  un mauvais jour pour le devenir de la Communauté des Communes de la Montagne du Haut Languedoc, la CCMHL?
Cros, fraîchement élu  président de la CCMHL   veut  imposer une réforme territoriale, qu’hier encore, il  abhorrait  marquant d’autant plus l’ érosion de sa compétence :

  • de celui  qui a des enveloppes  soit disant bien pleines mais  la conscience bien  vide;
  • de ce  » mal-élu » qui se drape dans des discours sirupeux et mensongers en oubliant ses  déclarations passées;
  • de celui qui a besoin de dire que nous sommes tous égaux pour se sentir indifférent  aux aspirations de son électorat;
  • Maison des services : 1er étage : Mairie de la Salvetat sur Agout 2ème étage : siège de la CCMHL

    Maison des services :
    1er étage : Mairie de la Salvetat sur Agout
    2ème étage : siège de la CCMHL

    de celui qui dit qu’il faut travailler  ensemble au sein de  la CCMHL et qui agit piteusement dans son arrière cuisine électorale pour un  projet qu’il rejetait férocement hier encore;

  • de celui qui  affirme qu’il fallait « revoir l’esprit communautaire et être précurseur dans la réforme territoriale  en gestation », « revoir le pacte financier et être à l’écoute des élus » et autres fadaises du même acabit pour faire avaler  un Projet d’Equilibre Territorial et Rural : un P.E.T.R.
    [ Présentation et explication du P.E.T.R.  en deuxième paragraphe du billet]

Retour sur un passé pas si éloigné pour saisir au  présent ce qu’envisage la nouvelle présidence pour l’avenir de la CCMHL  dans ce  P.E.T.R.

La CCMHL :

la réforme territoriale manquée de 2011.

En 2011, il était déjà question d’élargissement  des communautés des communes pour les mêmes raisons qu’actuellement. (LOI DU 16 DECEMBRE 2010)

Un projet d’extension de la CCMHL vers son versant Méditerranéen (Saint-Pons de Thomières, Saint-chinian, Olonzac), axe majeur vers le littoral pour notre développement économique , où la Salvetat sur Agout, siège de la CCMHL, aurait eu la spécificité d’ être la seule commune touristique d’envergure dans la nouvelle intercommunalité qui allait se créer.
Pour des raisons essentiellement politiques, Cros s’opposa à cette extension, désespérant  d’autant plus ses camarades Mesquida (député) à Saint-Pons, Arcas (Conseiller général) à Olargues et Tropéano (sénateur) à Saint-Chinian. ( Le fameux trio : M.A.T. contre qui Cros était déjà en échec. ne lui restait plus  que la solution du petit roque sur l’échiquier politique, ses possibilités et son entregent, ne lui permettant pas d’envisager plus grand !)
Cros et ses camarades conseillers municipaux d’opposition lancèrent une polémique publique en s’adressant directement à la population par courrier , en jouant de la corde sensible……

Réforme territoriale : lettre des insensés insensibles

 

lettre conseillers municipaux d'opposition  concernant l'extension de la CCMHL en 2011

lettre des conseillers municipaux d’opposition de la Salvetat sur Agout concernant l’extension de la CCMHL en 2011

Comme on peut  le constater,  celui qui allait devenir le président de la CCMH, 3 ans plus tard en 2014 (NDRL/ pour une meilleure compréhension de ce billet, cliquer sur ce lien est fortement conseillé),  Monsieur Cros,  se plaignait d’un manque de concertation et de communication dans ce que prévoyait la loi du 16 décembre 2010, plus osé encore, il dénonçait des « pratiques démocratiques loin d’être exemplaires et sans consultation  des populations »
Mais qui a donc entendu parler  de ce P.E.T.R  alors  que même certains conseillers communautaires n’en savaient strictement rien jusqu’à ce conseil d’Anglès du 26 juin 2014 ?  Toute honte est bue dans  l’ivresse de ces mots qui résonnent comme un camouflet aux oreilles des auteurs de cette vieille lettre !

D’autant plus surprenant que cette action de pure communication dans la campagne électorale pour les élections cantonales de cette année là, continue ainsi :

lettre des insensibles insensés - suite lettre conseillers municipaux d'opposition  concernant l'extension de la CCMHL en 2011

lettre des insensibles insensés – suite
lettre conseillers municipaux d’opposition concernant l’extension de la CCMHL en 2011

Toutes ces questions que posait Francis Cros, le conseiller général socialiste en 2011 ont-elles été posées au Président  de la CCMHL, M. Francis Cros en 2014?
(NDRL/Nous ferons un retour détaillé sur ce questionnement dans la suite du présent  billet lors de la présentation du P.E.T.R.)

Pauvre Hydre communautaire qui risque bien des turbulences, bien loin des préoccupations citoyennes et du développement du territoire , disais-je dans un précédent billet; la seule priorité des élus communautaires étant le sauvetage politique du militant  Cros,  son élection à la présidence de l’intercommunalité apparaissant comme la formalité d’un mairisme triomphant dans le plus  profond irrespect des valeurs  républicaines.
Que représente donc  électoralement le Président de la CCMHL et Conseiller général socialiste du canton de la Salvetat sur Agout ?  Il suffit pour cela de reprendre les résultats du P.S  au niveau local des dernières élections nationale de 2014.

Trois_Cros_la_Salvetat_sur_agout_

CRASH  » 3 en 1 « 
1- conseiller municipal d’opposition
2 – Conseiller Général Socialiste.
3 – Président de la CCMHL.

 

COMMUNE Nombre voix P.S
1 La Salvetat sur Agout 55
2 Fraïsse sur Agout 22
3 Le Soulié 11
Total Canton 88
4 Cambon et Salvergues 17
5 Castanet le Haut 10
6 Rosis 16
7 Anglés (81 – Tarn) 27
8 Lamontélarié (81 – Tarn) 02
Total CCMHL 160

Ces piètres résultats électoraux permettent de comprendre  toute l’interrogation  de la légitimité politique de  Cros à la tête de la CCMHL et surtout de sa légitimité de mener à bien ce P.E.T.R.  sans concertation   avec les élus communautaires et sans aucune communication auprés des populations concernées!

Réforme Territoriale /

P.E.T.R. : Projet Equilibre Territorial Rural

Ainsi, ce 26 juin 2014, lors de ce conseil communautaire d’Anglès, Cros présenta son P.E.T.R.  à la quasi surprise générale, il fit une intervention  (en italique et soulignée ci-dessous) sur la Réforme Territoriale voulue par le président Hollande dont il se voulait le « précurseur en Languedoc-Roussillon et en Midi-Pyrennées. » Sa démesure ne s’arrêtant pas là (quitte à se déjuger  de  sa lettre de 2011), tout a fait favorable donc aux « intercommunalités de plus de 20.000 habitants aux compétences complémentaires obligatoires élargies »pour « une refonte du pacte financier, et une mutualisation des services » , il fallait revoir « tout  l’esprit de l’intercommunalité »Il continuait son exposé en déclamant un vibrant « être à l’écoute des élus est essentiel pour la réussite de ce projet d’équilibre du territoire »;  pour terminer , il demandait aux conseillers communautaires de voter cette transformation afin qu’il puisse déposer ce projet auprés des préfets  des 2 régions concernées dés l’été.
Sans débat, sans  aucune question, les conseillers communautaires s’exécutèrent favorablement presque unanimement, sans rien savoir ou presque….

P.E.T.R   : de quoi s’agit-il ?

Il ne s’ agit pas d’être pour ou contre mais simplement d’être informés  pour savoir  si ce projet est bon ou mauvais pour le développement de ces territoires. Chacun jugera lorsqu’il en aura pris connaissance….
Comme dans tous les contes de ma tendre enfance à la Salvetat sur Agout, première station verte au coeur du Parc Naturel Régional du haut Languedoc, je commencerai par  » il était une fois…. »
Il était une fois un syndicat mixte des Hautes Terres d’OC qui s’occupait de développement touristique en partenariat avec les offices de tourisme  de quatre communautés de communes de la vallée de l’Agout. Nos élus communautaires de la CCMHL,  non sans avoir octoyé une forte subvention à ce pole chargé du tourisme lors du vote du budget 2014  lors du précédent conseil communautaire de Lamontélarié  le mardi 29 avril 2014,  ont voté la transformation de ce syndicat mixte des Hautes Terres d’OC en P.E.T.R  pour fusionner ces 4 intercommunalités en  une seule nouvelle communauté des communes

  1. Vue de Le Bez Siège de la Communauté des Communes "Sidobre Val d'Agout

    Le Bez
    Siège de la Communauté des Communes « Sidobre Val d’Agout

    Communautés des Communes SIDOBRE VAL d’AGOUT.
    Siège : Le Bez –
    Président : Jean-Marie FABRE
    9928 Habitants :
    11 communes tarnaises
    Brassac
    Lacrouzette
    Montfa  –
    Saint Jean de Vals
    Burlats
    Lasfaillades –
    Roquecourbe –
    Saint Salvy de la Balme
    Saint Germier
    Le Bez.

  2. carte communauté de communes des Monts de Lacaune

    carte communauté de communes des Monts de Lacaune

    Communautés  des MONTS DE LACAUNE.
    Siège : Lacaune –
    Président : René Bousquet.( et non pas Cabrol)
    5623 Habitants
    11 communes tarnaises  :
    Barre
    Nages
    Berlats
    Escroux
    Moulin Mage
    Viane
    Senaux
    Gijounet –
    Murat
    Espérausses
    Lacaunes les Bains

  3. commune de Vabre C.C Vals et Plateaux des Monts de Lacaune

    commune de Vabre
    C.C Vals et Plateaux des Monts de Lacaune

    C-C VALS et PLATEAUX DES MONTS de LACAUNE.
    Siège : Vabre – Président : Philippe FOLLIOT.
    3149  Habitants :
    8 communes Tarnaises :
    Castelnau de Brassac
    Le Margnès
    Vabre –
    Saint Salvi de Carcavès
    Ferrières
    le Masnau –
    Lacaze
    Saint-Pierre de Trivisy

  4. vue de la Commune la Salvetat sur Agout

    Commune la Salvetat sur Agout
    Siège de la CCMHL

    C.C.  MONTAGNE du HAUT LANGUEDOC (CCMHL)
    Siège : La Salvetat sur Agout
    Président : Francis Cros
    2841 Habitants
    08 communes dont 6 Héraultaises et 2 Tarnaises  :
    Cambon et Salvergues (34)
    Fraïsse sur Agout (34)
    Le Soulié (34)
    Castanet le Haut (34)
    Rosis (34)
    La Salvetat sur Agout (34)
    Anglès (81)
    Lamontélarié ( 81)

N’ayant pas eu de débat ni de communication auprés des électeurs,  je reprendrai le  questionnement  de Cros dans sa lettre de 2011. (en italique souligné ci-dessous)

  • « Qui déciderait au sein de cette nouvelle communauté des communes »
    Cette nouvelle communauté des  » hautes terres d’OC  » (? elle n’a pas encore été baptisée)  est forte de 38 communes (32 communes Tarnaises et 6 communes  Héraultaises)
  • « Aujourd’hui, la Salvetat sur Agout, possède 6 sièges sur 24″
    « Demain, dans le cadre de ce regroupement » combien notre commune aura-t-elle de sièges sur prés d’une centaine que compterait  la future assemblée ?
    De ce fait, le poids des décisions et le pouvoir s’éloigneraient totalement du citoyen Salvetois , comme il semble évident que le siège de la nouvelle communauté des communes soit orienté vers la commune centre.
    Faut-il rappeler que La CCMHL est la plus petite communauté des quatre intercommunalités qui vont fusionner ?
  • « Quelles conséquences pour les 24 emplois de la communauté des communes de la Montagne du Haut Languedoc basés à la Salvetat sur Agout ? »
    Cela aussi ne ferait-il plus partie des inquiétudes  du Cros devenu président de la CCMHL ?
  • « Que deviendra le 2ème étage de la Maison des services et son loyer de 35.000 euros par an au bénéfice de la commune ? »
  • « Quelles séquelles pour l’école ?
    Cros sous entendait il déjà en 2011, qu’ extension était synonyme de fermeture de classes ? Il faut aussi le croire alors en 2014!
  • « Cette logique de démantèlement, ne risque-t-elle pas d’éloigner nos services publics : poste, gendarmerie, pompier ?
  • « Quels impacts sur l’économie locale ? »
    Ne faut-il pas alors là aussi rappeler que la spécificité de la CCMHL,résidait  dans le fait d’être une ligne de partage entre le versant Atlantique et le versant méditerranéen et qu’en se tournant uniquement vers le Tarn océanique, nous tournons le dos ostensiblement au littoral méditerranéen qui est pourtant l’axe majeur  de notre développement économique  qui repose essentiellement sur l’afflux touristique venu du Languedoc-Roussillon plutôt que de Midi-Pyrénées ? La Montagne du Haut Languedoc est une  réelle destination touristique avec ses montagnes, ses lacs et ses forêts, qu’en sera-t-il de la spécificité et de l’attractivité de la Salvetat  auprés de nos touristes?

Le risque d’appauvrissement financier de nos communes  et particulièrement de la Salvetat sur Agout n’est donc pas négligeable s’il l’on ne revient pas à un certain rééquilibrage du versant méditerranéen en intégrant  une ou des communautés de communes héraultaises voisines (Saint-Pons et Saint Chinian voire Olonzac) permettant à la Salvetat sur Agout d’être la commune centre (du moins géographiquement).

Hélas, comme me confiait un ancien élu  auquel il appartiendra, s’il le désire, de se dévoiler :

 » Les grands et hauts manipulateurs politiques  locaux sont passés !
La France démocratique périra de toutes ces dérogations permanentes, qui ne sont, ni plus , ni moins, que des copinages organisés!

Ma longue expérience m’a appris que la très grande majorité des élus ne compulsent pas leurs dossiers, laissant le soin aux techniciens d’expliquer les choses, qui, eux-mêmes se les sont faites expliquer par un bureau d’étude…soit-disant et toujours indépendant !
Oui, nous vivons dans une mascarade permanente où chacun préserve ses intérêts (politiques ou professionnels) et laisse toujours sa responsabilité aux autres !

Cela me fait mal de vous écrire cela, car je ne vois aucune solution pour enrayer ce mal. Un maximum de deux mandats consécutifs (quels qu’ils soient) et aucun cumul possible pourrait en être une ! »

La politique, quoique qu’en disent bien des élus de proximité (qui disent ne pas en faire)  et Cros en particulier, est toujours présente sous ses aspects les plus détestables : mairisme et clientélisme au service d’une carrière.
l’avenir politique de Cros au sein du P.S Héraultais est dans une impasse : le député P.S. de la 5ème circonscription héraultaise et conseiller général de Saint-Pons (vice-président du conseil général du département de l’Hérault) , Kléber Mesquida, lui interdit toutes possibilités de gravir des échelons et pire encore la disparition de son canton en 2015 n’est que l’amorce d’une autre descente, aprés la perte de son mandat de Maire depuis 2008.
En se tournant vers le Tarn, ou le député U.D.I.  Philippe Folliot, maire de Saint-Pierre de Trivisy et vice-président de la communauté des communes  Vals et Plateaux des Monts de Lacaune, partie intégrante du P.E.T.R, Cros penserait-il pouvoir conserver la présidence de cette nouvelle communauté ?
En effet, comment Folliot a t’il pu se faire élire sur une circonscription complètement incohérente qui partage Albi (qu’il ne connaissait pas du tout) et Castres, tout en englobant toute la montagne lacaunaise ?
Carcenac, député socialiste et président du CG 81, vise maintenant les sénatoriales et l’aurait bien aidé pour ce faire. Il y aura donc une politesse à rendre dans quelques jours.
De la même façon, Francis Cros, simple conseiller municipal, sans autre mandat,  passant un deal avec Folliot pour la présidence du P.E.T.R et voilà une indemnité conséquente qui arriverait à point nommé !
Ni Mesquida, dont pourtant les 6 communes héraultaises de la CCMHL sont parties intégrantes de sa circonscription, ni Folliot n’ont daigné répondre à ma demande d’information.
En 2011, tous les socialistes criaient au scandale avec cette réforme sur la territorialité  et ils ont largement trainé les pieds jusqu’aux présidentielles…. Le PS, surtout dans les zones rurales, a tissé patiemment une toile remarquable par son maillage qui leurs donne les pleins pouvoirs. Ce dont ils abusent largement parfois….avec leur pensée qui ne peut qu’être unique ! Si Folliot aide Cros, il y a fort à parier qu’ils se positionnent l’un et l’autre positivement pour l’avenir.

Décidément, le fonctionnement démocratique de la Vème République est bien gangréné jusqu’à ses infimes rouages.
Le Front de Gauche avec Jean-Luc Mélanchon a bien raison de militer pour une VIème République où les réprésentants de la nation devraient rendre des comptes aux citoyens de leurs Actes.
Charges héroïque, charge outrancière, charge virulente y verront encore certains, non je dirai simplement une charge émotionnelle contre ces élus  professionnels du Développement durable (surtout de leur carrière) et protecteurs du patrimoine environnemental et qui, une fois en place, sont capables de vous taguer la Dame  Allongée des Monts de l’Espinouse  : une chevelure brune  en espalier concoctée en champs de panneaux photovoltaïques ; une poitrine généreuse surmontée de deux mats avec des pâles gigantesques d’éoliennes en guise de bonnets; de son entre-jambe jaillirait  un derrick en forme de sex-toy d’extraction de gaz de schiste….. Un cauchemard, qui par leurs discours mensongers, bien des représentants, dits de proximité,seraient capables  de vous vendre pour du rêve ! ENSEMBLE, réveillons-nous !

Partage

Un commentaire

  1. j’avais 2 erreurs concernant les présidences des communauté de communes. voici le rectificatif :
    1/Communautés des MONTS DE LACAUNE.
    Siège : Lacaune –
    Président : René Bousquet.( et non pas Cabrol)
    2/C-C VALS et PLATEAUX DES MONTS de LACAUNE.
    Siège : Vabre – Président : Philippe FOLLIOT.

Laisser un commentaire,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
Aménagement des Boulduires 1986
Lac de la Raviège : Aménagement base nautique des Bouldouïres.

En avril 2013, je publiais ce billet sur "Panache Salvetois" Comme à cette date, il...

Fermer