La Salvetat sur Agout : Démocratie et respect du suffrage universel !

5

Démocratie Salvetoise dans un esprit de justice sociale et d’égards aux  citoyens a remporté brillamment les élections municipales et communautaires de la Salvetat sur Agout.
Le respect du suffrage universel s’appliquera-t-il jusqu’au bout ?
Étrange question que je pose là  ! Explication …..

J’avais prévu dès dimanche soir 20 heures de publier un billet, que j’avais rédigé à l’avance, en l’honneur de la victoire  de Thibault Estadieu et de son équipe diverses aux élections municipales  de la Salvetat sur Agout.

En Démocratie, La fébrilité de la victoire m’avait fait oublier cette phrase d’André Maurois » :

« Le bonheur que l’on attend est plus beau que celui dont on jouit. »

j’écrivais  dans la l’exaltation  de cette victoire annoncée un billet ou pourtant je ne trouvais pas mon bonheur…

L'insolite aura-t-il lieu  à la Salvetat sur Agout

L’insolite aura-t-il lieu à la Salvetat sur Agout

Je  me persuadais que c’était parce que j’anticipais le résultat de ces élections que je n’arrivais pas à rédiger correctement un billet reflétant une certaine félicité.
Non ce n’était pas cela, cette  victoire me laissait toujours un goût amer que je n’arrivais ni à expliquer ni à exprimer.

La République « Canada-dry » :
ça a le goût de la Démocratie, mais ce n’en est pas ! »

Le flash-back  insolite, annoncé dans le Midi Libre du samedi 15 mars ne s’était  pourtant pas produit.

Entonner  simplement   « le champ du départ » , interpréter  « La victoire en chantant nous ouvre la barrière. La liberté guide nos pas,… »   , ne suffisait pas .
Mon vague à l’âme persistait…

Je  jetais ce mauvais billet fait dans la fébrilité et précipitamment pour mon « 20 heure » festif de dimanche soir.


 Comment ne pas être heureux en Démocratie salvetoise ?

L’équipe de Thibault Estadieu, porteuse de justice  sociale, de Démocratie participative , de respect du suffrage universel et surtout du respect  des citoyens, remportait les élections municipales 2014 à la Salvetat sur Agout ! Cela ne me contentait pas pleinement ?
Pour lever ces doutes et me rassurer intérieurement, je me remémorai le programme des vainqueurs de ces élections qui exprimait au moins trois points  essentiels et primordiaux à mon sens :

  1. la position de l’équipe de Thibault Estadieu concernant le développement de l’éolien industriel a toujours été très claire : l’implantation des mâts éoliens est un contre-sens économique nuisible  aux intérêts de la commune de la Salvetat sur Agout.Le Salvetois N2 - p41

    La tête de liste perdante de salvetat2014 est un fervent partisan du grand mensonge de l’éolien, sorte de V.R.P d’ E.D.F.-EN  au sein du PNR-HL depuis de forts longues années. = 1 er Bonheur !

  2. On allait  se pencher sur notre dame pipi Salvetoise qui mérite bien sa retraite pour tous les services rendus à notre commune depuis des lustres. Merci donc à notre chère station d’épuration de nous assainir quotidiennement depuis d’aussi longues années avec la satisfaction du devoir accompli jusqu’à son terme, dans la mission qui est la sienne : le traitement des eaux usées.
    M’étant senti bien souvent seul lorsque je dénonçais en 2008 et 2011 l’age avancé  de notre dame pipi , et l’urgence de sa mise à la retraite, je goute  le plaisir de  voir apparaître  la station d’épuration comme une priorité du prochain mandat dans le programme des 2 listes. =  2ème bonheur !
  3. le projet d’aménagement du centre ancien : la proposition de la démolition  de l’ancienne maison de « Lolo » afin de transformer  l’ancienne épicerie de « l’étoile » en place de l’ étoile, la plate-forme  deviendrait ainsi les champs Élysées salvetois.
    Projet qui ne peut que me séduire puisque je dois avouer, que fort modestement, je suis à l’origine de la transmission de l’information   et de l’idée de préemption par la municipalité de cette grande bâtisse.  Cette initiative  permettrait un aménagement du « centre ancien » qui  aurait un impact considérable sur l’attractivité du  coeur du vieux village de par les possibilités  des nouvelles réalisations que cela offrirait. = 3ème bonheur !

La Salvetat sur Agout : un résultat du suffrage universel prévisible !

Comment pouvait-t-on, sans prétention aucune, prévoir aussi sereinement la défaite du conseiller général Cros dans sa longue marche (depuis 2008) pour reconquérir la mairie de la Salvetat sur Agout ?
En Démocratie, les espérances d’une élection  ne s’évaluent   pas dans le marc de café mais sont le résultat du suffrage universel.
J’ai donc repris les résultats des cantonales de 2011 dont Monsieur Cros a été le grand vainqueur avec 57 pour cent des voix.

Trois_Cros_la_Salvetat_sur_agout_C’est le scrutin local le plus proche qui s’apparente le plus   à ces municipales 2014.
Monsieur Cros, enfermé dans ces certitudes et son «  Mairisme » effréné , a toujours été fâché avec les chiffres comme le démontre sa négation de l’importance de la dette dans la gestion d’une commune.
Pas un seul de ses colistiers pour lui rappeler  que sur le canton de la Salvetat sur Agout, son élection en 2011  au premier tour, a surtout été le fait d’un fort apport de voix  des communes de Fraïsse sur Agout et du Soulier  mais  qu’il était toujours en  forte baisse sur la commune de la Salvetat sur Agout :

  • cantonales 2004 :    Cros 505 voix.
  • municipales 2008 :  Cros 422 voix
  • cantonales 2011 :    Cros 448 voix
  • municipales 2014 : Cros  387 voix

« Anne, ma sœur Anne, ne voyais tu rien venir ? « 

En dix ans, de 2004 à 2014 , passant de plus de 500 à moins de 400 voix, qu’a-t-il fait pour enrayer cette forte tendance à la baisse de son électorat ? Rien ou pas grand chose, tel un  François Hollande et sa courbe du chômage, il a continué à nous seriner le même discours à la langue de bois politicienne que tous les candidats ressortent  à chaque élection, la phrase bateau façon pédalo des médusés de 2008 :
« Faites nous confiance et votez la liste entière que j’ai l’honneur de proposer à vos suffrages, elle s’attachera, avec force et détermination, à servir et à travailler pour le bien de tous. »
Conclusion, ses électeurs ont continué à se barrer , sa courbe ne s’est pas inversé malgré ses dires répétés pour assurer ses colistiers  et rassurer ses fans d’un victoire immanquable!…

La Salvetat sur Agout, Fraïsse, le Soulier, Cambon et Salvergues, Anglés, Lamontélarié, Rosis, Castanet :
risques d’une C.C.M.H.L.  en souffrance ! Comment ? Pourquoi ?

Carte CCMHL

CLIQUER POUR AGRANDIR

Ce constat d’un bilan  de surendettement inter-communal et  cette perte de crédibilité depuis 10 ans maintenant, que fait chaque citoyen aux travers  de la lecture  de panache salvetois ainsi que l’étude des résultats de  ces différentes  élections ne semble pas évident pour le perdant de ces élections municipales 2014 à la Salvetat sur Agout.
Ce « Has-been », qualificatif anglo-saxon, agit tel un   « Pépone » italien  appliquant un proverbe bien connu de la curie monastique de la place de la « Comédie »  à Montpellier dans l’enfumage noirâtre de moines-soldats donneurs de leçons es-démocratie !
Sur le pont de la Salvetat sur Agout, dira -t- on  comme  à Venise sur le pont des Soupirs :

« Un politique, tu le sors par la porte, il revient par la fenêtre » ?

Du pur mairisme « crossien » que d’apprendre dans le midi-libre  du samedi 15 mars que Monsieur le candidat Cros, même battu pourrait se retrouver conseiller municipal d’opposition et président de la C.C.M.H.L. Situation insolite que souligne en rouge le billet de la rédaction  du journal .
N’est-il pas  aussi insolite de parler de « choix » pour ce poste, transformant ainsi les conseillers communautaires en simple vassaux faisant une allégeance de fait  au roi communautaire  auto-proclamée ?
Cette proclamation de candidature est parue, dés le lendemain des élections dans le midi-libre du 25 mars, comme une présidence lui revenant de droit.
Quelle soudaineté, quel irrespect des  citoyens, si ces élus communautaires,  faisant fi du suffrage universel avaient l’outrecuidance  et  l’audace d’ imposer  à la présidence de la CCMHL  , un homme que la Salvetat sur Agout à majoritairement rejeté.
Un peu de dignité quand même!
Quand on est quelqu’un de responsable et qu’on prend une roustasse comme il a pris aux 2 dernières élections municipales il faut se retirer et se consacrer à autre chose qu’à l’obtention d’ une présidence imméritée.

Les revenants de 2008 porteront-ils à la présidence le  grand PERDANT de 2014 ?
Ce cas de figure là, une présidence Cros, serait une véritable déclaration de guerre qui perturbera fortement le fonctionnement de la CCMHL durant les 6 prochaines années, provoquant des blocages qui nuiront aux intérêts de cette intercommunalité  fragile auxquels ils sont chargés de veiller.
Là ça sentirait trop l’ambition personnelle de Monsieur Cros, si, au mépris des électeurs qui se sont exprimés, une majorité d’élus communautaires se dessinait pour le porter  à la présidence de la CCMHL.
A quels degrés de soumission, le mairisme de Cros aura-t-il atteint les conseillers communautaires pour qu’aucune autre candidature ne fasse valoir ses compétences et son intérêt pour les habitants de TOUT le territoire ?

  • Marie Casarès, l’égérie des implantations de mâts éoliens sur Cambon et Salvergues ?
    Trop  estampillée EDF-EN  semble-t-il !
  • Max Alliés, le jeune classé CPNT 2002 de Castanet le Haut ?
    le rusé chasseur  ne serait pas , dit-on, indifférent à la charge  de ce trophée !
  • Jacques Mendés, le vieux gaulliste perché à Rosis ?
    Le vieux gendarme  qui « s’attacherait, avec force et détermination, à servir et à travailler pour le bien de tous » (profession de foi municipales2014), pourrait aussi lorgner  le prestige de la fonction ?
  • Pierre Escande, l’ex d’Attac, attaché à Lamontélarié ?
    Le militant syndicaliste anti-(mitage) éolien industriel prouverait ainsi que l’ascenseur social profite aussi au monde du travail en portant à la présidence un ouvrier !
  • René Bacou, le Fils de …  « marrainé » par la mairesse de Fraïsse-sur-Agout ?
    L e filleul de Guiguitte doute de ses capacités à pouvoir assumer aussi  la succession de la présidente sortante.
    qu’il se rassure,  il n’est pas le seul.
  • Dominique Viste , le nouveau demeurant du Soulier ?
    La grande inconnue du conseil communautaire ! Sera-t-il un cireur de pompes ou désirera-t-il faire un entrée en grandes pompes en proposant son jeunisme (politique) à la présidence  communautaire ?
  • Cazals, le retour du conseiller municipal d’Anglés  ?
    Dans la même configuration que Cros mais  réélu sur une liste ayant remporté les élections municipales ! Sachant aussi que son canton va disparaitre de la carte électorale lors des élections territoriales de l’an prochain, le conseiller général d’Anglès, guignerait bien le strapontin!
hydre

hydre

Durant ces 6 dernières années, l’  Hydre communautaire  fut managée à l’ombre omniprésente d’un homme qui n’était même pas membre de l’assemblée communautaire, se présentant en porteur de valises remplies de subventions, le conseiller général aimait que tous , aient les yeux de Chimène envers sa personne :
un Cid vieillissant,  à l’attractivité « subventionnesque » sélective et entêtée  sur des projets:

  1. dangereux pour l’économie locale si l’installation de centrales éoliennes se poursuit.
  2. inappropriés pour le territoire comme la plate-forme du Camp Del Tour.
  3. dramatiques pour les finances communautaires si les frais de fonctionnement de la CCMHL ne sont pas revus.

Sans  mémoire, sans saveur, sans morale,  sans amour propre mais avec ambition et opportunisme, l’élection du président de la CCMHL se déroulera……
Il n’est donc pas inutile de rappeler encore une fois, à l’ensemble des élus communautaires, si une présidence Cros est sereinement envisageable  aux vues des résultats de ces élections municipales et de divers autres paramètres comme :

  • la disparition du canton de la Salvetat sur Agout dés 2015 qui  entérine le fait que Cros ne pourra plus se revendiquer comme le premier porteur des financements du conseil départemental où ses chances d’avoir l’investiture du Parti Socialiste face à Mesquida sont quasiment nulles
  • le canton N° 5 aura pour chef-lieu Saint-Pons de Thomières.
    Les résultats électoraux :

    1. de Saint-Pons de Thomières ,  sont fort médiocres  pour  le  député de la circonscription.
    2. de  Saint-Chinian, sont  déplorables pour le sénateur de l’Hérault.
    3. de la Salvetat sur Agout,  sont mortifères pour la carrière politique du simple conseiller municipal d’opposition.
  • Le désir  des regroupements inter communautaires est toujours d’actualité.
    Les richesses et l’attractivité de la CCMHL  sont une réalité intangible qui « intéressent »toujours  tout le Pays  Saint-Ponais.

    1. Cros est-elle la personne « adéquate » et « adaptée » pour faire face à cette situation?
    2. l’éventualité d’une fusion n’étant pas écartée,  sera-t-il en capacité de  mener des négociations lourdes des conséquences économiques et financières, pour notre territoire ?
    3. Sa faiblesse politique,  au sein des instances socialistes, et  son poids électoral au plus bas, sont tels qu’il n’apparait pas  comme le négociateur idéal !

Il est utile de rappeler tout ceci aux conseillers communautaires qui vont élire leur président dans quelques jours. L’article 14 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789  rappelant que:
« Tous les Citoyens ont le droit de constater, par eux-mêmes ou par leurs Représentants, la nécessité de la contribution publique, de la consentir librement, d’en suivre l’emploi et d’en déterminer la quotité, l’assiette, le recouvrement et la durée. »

Edwy Plenel, dans ses carnets libres, lance un appel au  travers son dernier livre « Dire non », paru  aux éditions Don Quichotte,

« un appel au sursaut afin de trouer l’épais brouillard qui, aujourd’hui, voile l’espérance.
Dire non pour inventer, tous ensemble, notre oui. »

Panache Salvetois se fera un plaisir de constater par lui même  et de publier le compte rendu des conseils communautaires pour savoir :

  • si la nécessité de l’élection publique  de Cros  à la présidence est consenti et bien comprise  par tous les représentants communautaires,
  • s’ils ont bien déterminé , dans leur mode d’emploi  présidentiel pour trouer l’épais brouillard, la désespérance et les blocages  qu’entraineraient une telle présidence.
  • Sauront-ils « Dire non »  à Cros pour inventer, tous ensemble, un autre oui ?

C’est ainsi qu’en écoutant Diderot :

« La langue du coeur est mille fois plus variée que celle de l’esprit, et il est impossible de donner les règles de sa dialectique. »

La phrase   d’André Maurois au début de ce billet  prenait tout son sens :

« Le bonheur que l’on attend est plus beau que celui dont on jouit. »

Mon amertume disparaissait, je pouvais publier, si la dialectique a été comprise, le bonheur ne peut qu’arriver…

Partage

5 commentaires

  1. « Une injustice dont nous profitons s’appelle la chance ; une injustice dont un autre profite s’appelle un scandale »
    Finalement cette phrase de Louis Dumur, vous sied à merveille !

    Dimanche dernier à La Salvetat, les électeurs ont tranché, par un vote démocratique.
    C’est ainsi !

    Certes, me direz-vous, ils ont posé en toute connaissance de cause leur bulletin de vote dans l’urne … du moins pour certains !
    Mais, ne minimisons pas pour d’autres, l’influence des perfusions quotidiennes et des écrits calamiteux, des méchancetés rancunières et personnelles, érigés, transformés en devoir patriotique pour un combat en ligne de front, et qui ont désarçonné les plus timides.

    Nul doute que nous seront amenés à en reparler au cours de ce nouveau Mandat …

    Désormais, il va falloir assurer les promesses, validées par le suffrage universel !

    « On ne ment jamais autant qu’avant les élections, que pendant la guerre et qu’après la chasse… »
    Georges Clemenceau

    Ne croyez pas dans mes propos l’expression d’une rancœur extrême, ni la recherche d’une sournoise envie de nuire, mais plutôt l’envie de porter à votre connaissance des considérations objectives, mettant en évidence la difficulté de réaliser le programme prévisionnel.

    Par exemple, en réponse aux deux points, vos « deux Bonheurs » que vous évoquez, je m’interroge sur la capacité financière de la Commune pour pouvoir réaliser la mise aux normes de la station d’épuration et le projet de réhabilitation du centre ancien.
    Au vue des informations d’échanges entre les candidats au cours de la campagne, il est apparu que la capacité financière de la commune était TRES limitée, voire inexistante ; les investissements réalisés ayant été fait à partir de la trésorerie et non avec des subventions.
    J’ai noté que ce point n’avait pas été contredit par le Monsieur le Maire, candidat à sa succession.
    De façon simple, en introduisant cette donnée dans le montage financier pour ces deux projets, il sera donc nécessaire de recourir soit à des emprunts soit, et cela sera plus intéressant, à l’obtention d’aides financières.

    Le peu d’expérience pour ce type d’exercice de la précédente municipalité, laisse toutefois perplexe !

    On sera sûrement très loin de la capacité et surtout des résultats obtenus antérieurement par M. Francis Cros – Maire et Conseiller général – pour négocier des partenariats financiers avec les grandes collectivités (Département et Région) et qui judicieusement mis à profit, ont permis de dynamiser le village et ses hameaux.

    Sans de telles aides : l’impact sur le prix de l’eau potable et de l’assainissement sera en forte hausse …
    Sans de telles aides : votre « Bonheur pour un aménagement du « centre ancien » qui aurait un impact considérable sur l’attractivité du coeur du vieux village de par les possibilités des nouvelles réalisations que cela offrirait … » restera dans les cartons … avec peut-être pour notre Village, l’un des plus « Beau de France », la poursuite du goudronnage des rues, façon zones industrielles … Quel gâchis pour notre patrimoine historique, qui se délabre !
    Et, idem pour les autres projets …

    Car pour vous, tel l’écrit Aristote : « Le bonheur est à ceux qui se suffisent à eux-mêmes. »

    Il serait judicieux, vous qui avez le temps, d’établir un Tableau de Bord reprenant le registre des promesses électorales et d’y noter leurs réalisations et les dates.
    Cela sera pour nous tous, un bon thermomètre de santé.

    A propos du sujet sur la CCMHL que vous évoquez, vous adoptez la même tactique que vous avez mise en place auprès des habitants de La Salvetat et qui a conduit à les induire en erreur.
    Il est bien évident que le Président de la CCMHL, doit être un homme, ou une femme, ayant des dispositions particulières de leader, des capacités pour le travail en équipe et des connaissances du territoire, pour pouvoir construire un avenir sur le Haut Languedoc.
    Cette fois, ce seront les Maires et les Délégués Communautaires qui auront en main la désignation du Président.
    Il n’est pas utile à ce stade de les montrer du doigt, de les influencer, de les contraindre, comme vous le faites !
    Leurs cartes de visite que vous publiez, sont de véritables délations pour des Elus de la République … et sur ce point vous savez faire !

    A votre différence, ces Elus ont déjà travaillé avec M. Cros. Eux, ils le connaissent bien et ils l’apprécient. C’est bien l’Homme visionnaire, avec les pieds sur terre, pour porter cette Présidence.

    En effet : « Le plus souvent, on cherche son bonheur comme on cherche ses lunettes : quand on les a sur le nez. »
    F. Droz

    Merci Monsieur de ne pas oublier pour votre prochain « billet » que :
     » Si ce que tu as à dire est moins beau que le silence alors tais toi !  »
    Proverbe Arabe

    • Décidément, vous ne changerez jamais malgré le « mensonger » slogan de la présidentielle de 2012 et son cortège de larges promesses. Je crois reconnaître dans le phrasé de ce commentaire, le langage d’un monsieur ayant organisé les primaires des candidats socialistes à la Salvetat sur Agout.
      Quelle est donc cette injustice dont vous parlez ? C’est très lourd de sens ce que vous affirmez là ! Facile de jouer ainsi avec la démocratie, curieux démocrate que vous faites , qualifiant des résultats qui vous déplaisent à de l’injustice.
      Quelle importance vous m’attribuez , je vous en remercie beaucoup , Monsieur. Comment donc me classez vous, suis je qu’un chanceux par qui le scandale arriverait ?
      vous vous permettez de remettre en cause l’honnêteté de certains votes ! j’ai eu connaissance de certaines pressions exercées par le mairisme professionnel de monsieur le conseiller municipal d’opposition durant cette campagne que je vous suggérerai la aussi de faire plutôt profil bas sur cette question.
      Mes écrits calamiteux ont désarçonné les plus timides. Votre problème avec la démocratie vient surement du fait que vous n’avez guère évolué avec le temps, figé dans un système façon Ve République ou l’un dénonçait le « Coup d’état permanent » de l’autre qui traitaient les « Français de veaux »…. Un temps ou il existait un ministre de l’information et où l’O.R.T.F. était la voix de la France…. Décidément, non vous continuez à prendre les citoyens pour des demeurés incultes que j’aurai induit en erreur par simple tactique!
      Franchement vous devez avoir aussi un problème avec la communication. Les photos des élus et leur carte de visite sont de la délation dîtes vous ? Mais mon pauvre homme, je suis allé prendre leurs photos sur le site du village dont ils sont maires, leur étiquette politique a été mise en avant par eux même à une période données. Monsieur Alliés, qui, quoi vous en pensez est tout à fait respectable, a été élus plus jeune maire Héraultais sous étiquette CPNT en 2001. Il s’agit de sa vie publique ,cela n’enlève rien au fait que c’est surement un bon vivant, fin gourmet et bon chasseur etc… Il en va pareillement des autres qui pourraient très bien aussi se porter candidat à la présidence de la CCMHL.
      Non, il n’y en a qu’un possible à vos yeux ,le grand perdant salvetois, les autres conseillers serait tous inaptes, incompétents et pas visionnaires du tout pour porter ce territoire ? Vous devenez de plus en plus triste quant à l’appréciation que vous portez et sur les électeurs et sur les élus … Ce grand perdant, majoritairement rejeté par la commune la plus peuplée nous serait imposé par une majorité des conseillers communautaires, si c’est cela que vous présentez comme un déroulement démocratique normal de la chose publique, j’ai bien encore le droit de le dire et surtout de l’écrire. Le mode pamphlétaire que j’ai choisi vous dérange, c’est tant mieux, c’est fait pour cela.
      vous savez parfaitement la perte « d’attractivité » qu’a subit Monsieur Cros au niveau de son électorat, la perte « d’entregents » au niveau des instances départementales et régionales de son parti, la disparition de son canton, les échanges économiques, touristiques sont quasi inexistants avec notre prochain chef-lieu de canton que sera Saint-Pons. Soyez donc un peu réaliste. Le futur président de la CCMHL devra faire remonter les financements des grandes collectivités mais cros n’est plus ni maire et ne sera plus conseiller territorial l’an prochain. C’est une réforme territoriale qui met ainsi fin à une carrière politique, c’est là un bilan d’une succession de mandats, ce que vous appelez « méchanceté » surement. Simple constat que je fais pour en appeler à un sursaut républicain des élus pour ne pas remettre en place celui qui, ne vous en déplaise, n’est plus le leader dont la communauté des communes a besoin. Vous tremblez alors qu’en l’espèce tel les électeurs salvetois, les élus se désolidarisent de cros par timidité; influencés par mes écrits je les contraindrai dans leur choix ?
      Que d’honneur vous me faîtes là encore ! Drôle de jugement que vous portez sur les capacités intellectuelles des conseillers communautaires à résister au mairisme, à considérer les blocages de fonctionnement de la CCMHL sur les 6 prochaines années, et sur le plan des valeurs démocratiques et du respect du vote des citoyens, que des élus d’une communauté placent un « loser » du peuple en leader de leur communauté, ce n’est franchement pas terrible pour leur image et l’image qu’ils donnent aussi de la politique en général.
      Vous faîtes un procès d’intention sur la capacité des nouveaux élus à réaliser ce que vous appelez « promesses » de campagnes. Pour cela aussi Monsieur vous arrivez un peu tard pour en débattre, les élections sont terminées, mais croyez bien que je serai vigilent mais je le saurai d’autant plus au niveau aussi de la communauté de communes dont des projets : centrales éoliennes , filière bois etc… existent.
      le PER depuis 2007, est loin d’avoir répondu par exemple à toutes les promesses des campagnes électorales de 2008, 2011 et 2012 de votre loser préféré qui, s’humidifiant aux « brumisateurs Caramance » nous vante le grand mensonge de l’éolien industriel par des contre vérités criantes sur ce scandale de l’implantation de telles machines dans le parc naturel régional, allant à l’évidence à l’encontre de nos intérêts économiques. Profil bas , monsieur, car question promesses, votre tête de liste minoritaire n’a jamais été le dernier, et je rajouterai même que s’il y a un domaine ou je lui concède un rôle de leader c’est bien dans ce domaine là. c’est tout à fait le politique qui vous fera croire que les saucissons poussent sur les arbres à la Salvetat, qui trouvera des copains pour aller accrocher les saucissons la nuit sur les arbres pour les envoyer ensuite dire aux gogos électeurs qu’à la Salvetat, effectivement les saucissons poussent sur les arbres…
      Les gogos rigolent tellement qu’ils se tapent le cul par terre, mais quand on a finit de rire (parce que moi aussi fût un temps j’ai ri), quand on se relève donc, on s’aperçoit qu’on a le cul plein de merde et quand on est dans la merde, Monsieur, ce n’est plus rigolo, alors si mes écrits ont permis à certains de se relever et de se nettoyer l’esprit encore une fois tant mieux. Ce sera donc avec beaucoup de plaisir si nous pouvons en reparler lors de ce prochain mandat si tant est que vous ayez le courage de me faire connaître votre identité.
      je terminerai enfin comme vous sur la même référence au proverbe arabe que vous citez : Les choses que vous me dîtes sont tellement laides que c’est par la beauté des mots qu’il faut rompre le silence des compromissions passées et surtout ne pas se taire pour dénoncer les compromissions futures qui pourraient amener Cros à la présidence de la CCMHL.
      Un dernier conseil « amical » laissez tombez Droz, Aristote, Clemenceau , et autre Dumur, et lisez un peu d’Edwy Plenel « dire non » (ça s’apprend!)
      Allez cordialement

    • Le président de la CCMHL ne devrait pas être une personne qui a « chuté » aux élections ….. cette personne ne sera même pas représentative de sa commune …. et elle devrait être représentative de la CCMHL …..

      C’est juste une question de logique et de bon sens …. et d’amour propre

  2. La liste Alain Barthès n’est pas encore passée. Serge Cazals en est un conseillé, pas (encore) le maire ???????? Vu que le canton d’Anglès va aussi disparaître, il lui faut trouvé un poste, CCMHL ou PNRHL ?

    • Cazals sera conseiller communautaire comme cros alors…
      pour le PNRHL c’est foutu, il faut le refourguer à un Héraultais et Arcas est déjà en orbite.
      Ces braves gens s’entendent à merveille quand il s’agit de se coopter , d’ici qu’ils se partagent aussi les vices-présidences voire une présidence tournante ! je souhaite que le public soit nombreux le jour du 1 er conseil communautaire afin de constater l’état de compromission des 23 conseillers et de leurs petits arrangements… Les résultats de leur vote sera très très intéressant. Quand au fonctionnement de la CCMHL pour les 6 ans à venir, je ne pense pas que ce soit leur principal souci, hélas pour tous les citoyens-contribuables-électeurs, nous paierons encore et toujours l’addition de leurs errements.

Laisser un commentaire,

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Lire les articles précédents :
La Salvetat sur Agout, les élections municipales 2014
Municipales 2014 / La Salvetat sur Agout : Demandez le programme !

Pour ces municipales 2014, le programme de Francis Cros est enfin paru. A la Salvetat...

Fermer